Rédiger un résumé de conférence

Éditeur original Amanda Ager

Principaux contributeursAmanda Ager, Tarina van der Stockt et Kim Jackson

Propriétaire de la pageAmanda Ager dans le cadre du projet One Page

Qu’est-ce qu’un résumé de conférence ?( edit | edit source )

Une conférence est une « réunion » généralement organisée par des sociétés académiques. Ils invitent les gens à faire des soumissions, généralement sous la forme de résumés pour présenter les résultats de leurs recherches médicales ou scientifiques. Ce type de conférence dispose généralement d’un comité scientifique ou d’un comité de programme chargé d’examiner les résumés soumis et de sélectionner les participants à la conférence. (1)

Un résumé de conférence est un examen ou un résumé de votre travail que vous souhaitez présenter lors d’une conférence à venir. Un résumé de conférence peut être à la fois orienté vers la clinique et/ou la recherche. Il peut être compris comme un résumé concis d’une présentation proposée pour une conférence. Il s’agit d’un document autonome qui explique au comité de programme la présentation que vous aimeriez offrir. Le résumé de la conférence étant souvent le seul moyen par lequel le comité de la conférence peut juger de la présentation que vous souhaitez faire, il est de nature promotionnel. (2) (3)

Il est important de comprendre qu’un résumé de conférence n’est pas un résumé de document de recherche. Les résumés de conférence sont des écrits indépendants qui « réussissent ou échouent selon leurs propres mérites ».(3)

Un résumé de conférence doit généralement répondre aux cinq questions de votre recherche (qui / quoi / quand / où et pourquoi), en accordant une attention particulière au « pourquoi ».

La rédaction et la présentation de votre résumé sont l’occasion de vous mettre en valeur et de souligner l’importance de votre recherche.

Lorsque vous envisagez de soumettre un résumé de conférence, gardez à l’esprit les trois points suivants (4):

  1. Vous avez une recherche à présenter
  2. Vous choisissez une conférence appropriée pour votre travail
  3. Le type de présentation que vous souhaitez donner

La vidéo suivante sur « Comment rédiger un résumé solide | Un guide de rédaction de rapport » a été réalisée par le Dr Amina Yonis Elle mentionne également comment rédiger un excellent résumé.

1. Vous avez des recherches à présenter ( éditer | modifier la source )

Avant de commencer à conceptualiser et à rédiger un résumé, vous devez avoir terminé (ou presque) un projet ou une étude de recherche et avoir quelques résultats ou conclusions (au moins préliminaires) à partager. Indiquer que « les résultats sont à suivre » entraînera normalement un rejet immédiat de votre résumé.

2. S’agit-il d’une conférence appropriée pour votre travail ? ( éditer | modifier la source )

Il est important de s’assurer que votre travail est approprié et présente un intérêt pour la conférence à laquelle vous soumettez votre candidature. Dans leur appel de résumés, plusieurs conférences auront typiquement un thème général, plusieurs thèmes ou un thème principal avec plusieurs sous-thèmes. Veillez à ce que votre sujet soit au moins quelque peu lié au(x) thème(s) de la conférence qui vous intéresse(nt).(4)

3. Le type de présentation que vous souhaitez faire ( modifier | modifier la source )

Vérifiez que l’appel de résumés correspond au type de présentation que vous souhaitez faire. Par exemple, si pratiquement toutes les conférences acceptent les résumés de projets de recherche et d’initiatives de qualité, toutes les conférences n’acceptent pas les analyses documentaires et les études de cas.(4)

Oui, il existe des conférences frauduleuses – soyez vigilant ! ( éditer | modifier la source )

Est-il possible que cette conférence soit une arnaque ? Comme il existe des revues scientifiques frauduleuses, il existe aussi des conférences frauduleuses. Si vous n’êtes pas sûr, faites vos devoirs et demandez à vos collègues. Il est important d’en tenir compte avant de consacrer de l’argent à la soumission de votre résumé.

Avant de décider de s’engager dans une conférence, voici quelques questions à se poser :

  1. Pourquoi est-ce que je veux participer ?
  2. Cette conférence va-t-elle contribuer à mon développement professionnel ?
  3. S’agit-il d’une conférence connue, ou d’un phishing (faux) ou spam ?
  4. Quels sont les frais de la conférence ?
  5. Est-ce en ligne, en personne ou un mélange des deux ?
  6. Qui est le public visé de cette conférence ?
  7. S’agit-il d’un concours avec des prix ou d’une conférence en libre accès ?
  8. Cette conférence m’aidera-t-elle à développer mon réseau professionnel ?
Une autre considération pour votre résumé est qu’un résumé scientifique c’est une question de respect : ( éditer | éditer la source )
  • Respect de la conférence
  • Respect de vos pairs
  • Respect du travail de vos collaborateurs
  • Respect de votre propre travail
  • Respect pour la science et faire avancer les choses

Les 4 C – votre première impression ( éditer | modifier la source )

Votre résumé est votre première impression laissée. Vous ne disposez que de quelques secondes pour capter l’intérêt de votre public. Votre résumé doit respecter 4 C.

Les 4 C de la rédaction de résumés : (5)

  1. Complet : Il couvre les principales parties du projet
  2. Concis : Il ne contient pas de mots superflus ou d’informations inutiles
  3. Clair : il est lisible, bien organisé et pas trop rempli de jargon.
  4. Cohésion : il montre une fluidité entre les différentes parties.
Assurez-vous que votre résumé traite des éléments suivants : (6)( éditer | source d’édition )
  • Pourquoi ? Valeur/significativité du sujet/la question de recherche
  • Qui ? Personnes affectées/impliquées dans l’étude/le programme
  • Où ? Lieu d’étude/programme
  • Quand ? Durée de l’étude/du projet (rétrospective, prospective, étude longitudinale)
  • Comment ? La méthode utilisée pour obtenir des résultats
  • Et alors ? Implications pratiques des résultats/travaux

Les éléments clés d’un résumé ( éditer | modifier la source )

  1. Le nombre de mots
  2. Un titre
  3. Auteur principal et co-auteurs
  4. contexte
  5. Méthodes
  6. Résultats
  7. Une section de conclusions
  8. Des mots clés

Certaines conférences peuvent également vous demander d’indiquer vos affiliations (où votre travail a été réalisé), si vous avez reçu un financement, s’il existe des conflits d’intérêts et si vous avez besoin d’une approbation éthique pour votre travail.

S’il s’agit d’une conférence internationale, il y a de fortes chances qu’elle exige que votre présentation soit en anglais.

1. Nombre de mots ( edit | edit source )

Lorsque vous vous préparez à rédiger le résumé, la première chose à vérifier est la limite de mots et les autres spécifications, car chaque conférence (et appel de résumés correspondant) a ses propres exigences. La limite de mots d’un résumé est généralement d’environ 250 mots, vous devez donc considérer et utiliser votre limite de mots très soigneusement .(4)

2. L’importance du titre ( éditer | éditer la source )

Le titre est votre phrase la plus importante, considérez-le comme votre « appât » ou votre « argumentaire de vente », car c’est la première chose qui attirera l’attention du lecteur et l’aidera à décider si votre recherche l’intéresse.

Le titre est important car :

  • C’est la première impression de votre travail.
  • Il apparaîtra dans l’agenda de la conférence avec un lien éventuel vers votre résumé.
  • Beaucoup de personnes se contenteront de lire le titre plus que de lire le résumé ou d’assister à la présentation.
  • Les gens se souviennent et récitent votre article par le biais de son titre.
  • Faites en sorte que votre titre soit court et efficace.
  • Essayez de garder votre titre autour de 10 à 15 mots.
  • Évitez d’utiliser des mots évidents tels que « Recherche sur », « Résultats de », « Enquête », « Rôle de ».
  • Supprimez les mots inutiles tels que « le ».
  • Évitez les symboles spéciaux, les unités et les abréviations.
  • Le titre doit être accrocheur, il peut même prendre la forme d’une question.
  • Le titre doit décrire clairement le résumé.
  • Il doit être bref et intéressant.
  • Gardez une voix active et choisissez des mots qui sont énergiques et enthousiastes.
  • Votre objectif est d’attirer l’attention de votre lecteur.

Les résumés peuvent être regroupés en différentes sessions en fonction des rubriques de sujets et des titres. Il est important que votre titre soit clair et détaillé. Votre titre doit être suffisamment détaillé pour permettre aux organisateurs de la conférence de vous placer dans la classe ou la session appropriée.

3. Les auteurs et contributeurs ( éditer | modifier la source )

Toute personne ayant contribué de manière significative à l’œuvre doit être un auteur. La qualité d’auteur doit être discutée avec tous les collaborateurs avant la soumission et le résumé doit être approuvé par tous les auteurs avant la soumission.

Indiquez les noms de tous les auteurs dans un format cohérent, par exemple ( T Jones, A Smith) et les adresses professionnelles, y compris le nom du département et l’adresse postale complète. En général, vous devez fournir l’adresse électronique de l’auteur principal.

Vos superviseurs devraient également être co-auteurs, et vous devez leur demander la permission avant de soumettre un résumé avec leur nom comme co-auteur. Tous résumé doit être rendu anonyme avant d’être examinés par des pairs.

4. Rédaction de l’énoncé des contexte, raisonnement et problème (6)( éditer | source d’édition )

  • Définissez le problème ou la préoccupation de santé ; donnez le contexte de la question de santé.
  • Justifiez la recherche/le travail (7)
  • Décrivez pourquoi le problème/la question est important(e) ; la pertinence pour votre domaine ; de nouvelles perspectives.
Table 2 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.

Description des participants (6)( edit | edit source )

  • Identifiez les personnes concernées, par exemple, les individus, les familles ou groupes, la communauté, la société, la population.
  • Identifiez le niveau d’engagement, par exemple, individuel, interpersonnel, interculturel, mondial.
  • Décrivez les données démographiques, par exemple, le sexe ou le genre, l’âge, la race, le groupe ethnique, la profession, l’emplacement géographique.

5. Explication de la méthode (6)( éditer | source d’édition )

Cette section doit être la partie la plus courte du résumé et doit présenter très brièvement les informations suivantes :

1. Ce que l’on sait déjà sur le sujet, en rapport avec l’article en question

2. Ce que l’on ne sait pas sur le sujet et donc ce que l’étude voulait examiner (ou ce que l’article cherche à présenter). (8)

Vos méthodes doivent décrire la ou les méthodes de recherche utilisées pour obtenir vos résultats.

Vous devez également utiliser des termes facilement reconnaissables dans votre domaine d’étude.

Table 3 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.
Table 4 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.

6. Constatations/Résultats ( edit | edit source )

La section des résultats est la partie la plus importante du résumé et rien ne doit compromettre sa portée et sa qualité. La section des résultats doit donc être la partie la plus longue du résumé et doit contenir autant de détails sur les résultats que le nombre de mots de cette conférence le permet.(8)

Votre section de résultats devrait :(6)

  • N’incluez que les faits ; aucune interprétation
  • Indiquez ce que vous avez réellement trouvé, ce qui est nouveau, ce qui est passionnant dans ces résultats.
  • Décidez de ce que vous allez partager et de ce que vous allez laisser de côté afin d’inciter les lecteurs à faire un suivi.
Table 5 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.
Table 6- Example of a Results Section.png

7. Conclusions ( edit | edit source )

Cette section doit contenir le message le plus important à retenir de l’étude, exprimé en quelques phrases précises. Les autres résultats importants ou inattendus doivent également être mentionnés. Il est également habituel, mais pas indispensable, que les auteurs expriment une opinion sur les implications théoriques ou pratiques des résultats, ou sur l’importance de leurs résultats pour le domaine étudié.(8)

Les conclusions peuvent contenir trois éléments :

  1. Le principal message à retenir
  2. Les résultats supplémentaires d’importance
  3. La perspective

Malgré sa nécessaire brièveté, cette section est celle qui a le plus d’impact sur le lecteur moyen, car celui-ci fait généralement confiance aux auteurs et prend leurs affirmations pour de l’argent comptant. C’est pourquoi les conclusions doivent également être scrupuleusement honnêtes, et les auteurs ne doivent pas prétendre à plus que ce que leurs données démontrent.(8)

Table 7 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.

8. Interprétation/discussion des résultats (6)( edit | edit source )

  • Synthétisez/analysez
  • Peut être plus subjectif ; reflète la passion et l’enthousiasme pour le travail.
  • Partagez votre opinion sur la signification et la valeur des résultats.
  • Mentionnez les principales restrictions ou limitations des résultats (9)

9. Suggérer des implications pour la pratique et la recherche future (6)( éditer | source d’édition )

  • Répondez à la question « Et alors ? » des lecteurs
  • Suggérez l’impact potentiel de la recherche ou du programme sur la pratique, le développement de la théorie et la recherche future.
  • Recommandez des domaines à approfondir (ne vous contentez pas de dire – Nous recommandons des recherches futures… soyez aussi précis que possible).

10. Mots clés ( éditer | modifier la source )

Les mots-clés doivent aider votre public à comprendre les principaux thèmes de votre présentation. Vous voulez mentionner ici, des thèmes clés qui ne sont pas inclus dans votre titre. Répétez vous les mots qui apparaissent dans le titre de votre résumé.

11. Images, tableaux ou graphiques ( modifier | modifier la source )

En règle générale, les conférences n’acceptent pas les images, tableaux ou graphiques avec les résumés. Si vous avez des images, des tableaux ou des graphiques essentiels à partager, envisagez plutôt de soumettre une affiche scientifique ou de demander une présentation sur podium.

Différents types de résumés ( éditer | source d’édition )

  1. Descriptif
  2. Informatif
  3. Structuré
  4. Semi-structuré
  5. Non structuré

1. Résumé descriptif ( éditer | éditer la source )

Ce type de résumé est généralement très court (50-100 mots). La plupart des résumés descriptifs ont certains éléments clés en commun. Qui incluent :

  • Le contexte
  • L’objectif
  • L’intérêt particulier ou thème central du document
  • Un aperçu du contenu (mais cela n’est pas toujours inclus)

Dans un résumé descriptif, il y aura généralement un accès à l’article complet, afin que votre public puisse suivre les résultats complets.(10)

2. Résumé informatif ( éditer | éditer la source )

De ce type de résumé, vous devez tirer l’essentiel du sujet de votre rapport, généralement en 200 mots environ. La plupart des résumés informatifs ont également des sections clés en commun. Chacune de ces sections peut comporter une ou deux phrases. Les sections incluent généralement :

  • Le contexte
  • Le but ou objectif de la recherche
  • La méthode utilisée
  • Les constatations ou résultats
  • Une conclusion

Ces types de résumés fournissent des données précises sur le contenu de votre travail, notamment dans la section des résultats.(10)

3. Résumés structurés ( éditer | éditer la source )

Un résumé structuré comporte généralement un paragraphe pour chaque section :

  • Introduction
  • Matériaux et méthodes
  • Résultats
  • Conclusion

Il peut même y avoir des paragraphes pour les objectifs ou d’autres sections.(10)

4. Résumé semi-structuré ( éditer | source d’édition )

Un résumé semi-structuré est rédigé en un seul paragraphe, où chaque phrase correspond à une section. Toutes les mêmes sections de l’article sont présentes, de la même manière que dans le résumé structuré.(10)

5. Résumé non structuré ( éditer | éditer la source )

Lorsque le résumé ne présente pas de divisions entre chaque section, ou ne présente même aucune section, il est tout simplement non structuré. Les phrases sont incluses dans un seul paragraphe.(10)

Comment préparer votre soumission ( modifier | modifier la source )

There are four main categories of people who will read and consider your abstract( edit | edit source )

  • Les réviseurs
  • Les participants ou utilisateurs des connaissances
  • Les organisateurs de la conférence
  • Les  » timetablers  » (ceux qui regroupent les sujets)

Examinateurs : Les personnes chargées d’examiner le contenu et la qualité de votre résumé de conférence.

Participants ou utilisateurs des connaissances : Les participants à la conférence peuvent provenir de différents horizons, notamment les cliniciens, les étudiants, les chercheurs, les parties prenantes, les investisseurs, les amis et la famille, ou peut-être simplement les personnes animées d’une profonde curiosité.

Les réviseurs et les participants sont les deux principaux groupes identifiés pour conseiller, mais il existe également deux autres groupes :

Les organisateurs de conférences : Ce sont eux qui décident si votre résumé doit être envoyé pour examen ou non.

Les timetablers : Ce sont les personnes qui sont responsables de l’organisation de la conférence. Ils doivent être en mesure de voir immédiatement, à partir du résumé, que celui-ci correspond à la discipline/au sujet/au thème de la conférence. Le ou les responsables du chronométrage doivent être en mesure de comprendre quelles sont les principales préoccupations du résumé afin de le regrouper éventuellement avec d’autres résumés dans une session, ou dans un courant particulier de la conférence.

Les facteurs communs de classement des résumés sont :

  • La pertinence du résumé par rapport à la conférence.
  • L’originalité.
  • L’importance et la porté.
  • La clarté.
  • Le respect des directives de soumission des résumés.

Utiliser le raisonnement déductif ( éditer | éditer la source )

Le raisonnement déductif est lié à une approche de la recherche fondée sur la vérification d’hypothèses. Le raisonnement déductif, également connu sous le nom de logique descendante (top-down), se définit comme la capacité de faire des déductions sur la véracité d’une conclusion à partir de plusieurs hypothèses, souvent concurrentes. (11)

Un bon résumé suivra la formule de :

QUOI – ET ALORS – DONC….

Utilisez une approche déductive quant à la façon dont vous présentez votre travail.

  1. Quels sont les faits que vous avez établis ?
  2. Qu’est-ce que cela signifie pour la communauté scientifique ou clinique ?
  3. Que reste-t-il à explorer ?

Ce qui suit s’applique à tout type de message ou de recherche clinique que vous souhaitez partager.

Tout d’abord, identifiez le « quoi ».

Développez une déclaration significative qui résume le problème que vous abordez.

Nous avons tous déjà entendu parler des objectifs SMART

S – spécifique

M – mesurable

A – réalisable (ou atteignable)

R – pertinent (relevant en anglais)

T – temps ou limité dans le temps

Le même format SMART s’applique à votre déclaration « quoi » concernant votre recherche ou votre message clinique. Essayez d’élaborer une déclaration qui soit SMART.

Qu’est-ce que le « Et alors » ? ( éditer | modifier la source )

  • Pourquoi les gens devraient-ils s’intéresser à votre travail ou à votre message ?
  • Quel est l’impact de votre recherche ?
  • Quels sont vos objectifs ?

L’énoncé « Donc… » ( éditer | modifier la source )

  • C’est le résultat ou les résultats de votre travail.
  • Quelles sont vos principales conclusions (soyez aussi précis que possible et n’embellissez pas) ?
  • Qui essayez-vous d’atteindre ?
  • Qu’est-ce que votre recherche a permis d’accomplir et que reste-t-il à faire ?

Si vous adoptez cette approche pour rédiger votre résumé, vous avez de meilleures chances de rédiger un résumé clair, précis et percutant.

Ajout de références ( éditer | modifier la source )

Certains formats de résumé acceptent les références. Vous devrez vérifier les directives de la conférence spécifique à ce critère.

En général, un résumé ne devrait pas nécessiter plus de 2 ou 3 références. Les références sont numérotées consécutivement dans l’ordre où elles apparaissent dans le texte, en utilisant des chiffres arabes en exposant et entre parenthèses,

Par exemple : « Ces résultats sont conformes aux données publiées précédemment (1) ».

Les références doivent être énumérées dans une section séparée à la fin du document, dans l’ordre numérique en utilisant le style de référencement indiqué (par exemple, le système MLA (Modern Languages Association) de Vancouver, le système APA (American Psychological Association), le système Harvard et le système MHRA (Modern Humanities Research Association)). En rappel, si un article a plus de trois auteurs, seuls les noms des trois premiers auteurs doivent être indiqués et suivis de « et al. »

Où sont utilisés les résumés de conférence ? (6)( éditer | source d’édition )

  • Dans les articles de journaux
  • Pour proposition de document de conférence, puis publication finale
  • Pour proposition d’affiche de session et publication finale ultérieure
  • Comme résumé publié : pièce autonome sur un travail révolutionnaire ou dans une collection sur un sujet spécifique.
  • Dans les publications des travaux de sommets scientifiques ou sommets de politique et pratiques gouvernementales
  • Dans une issertation de doctorat ou une thèse de maîtrise
  • Pour subventions de recherche
  • Références de bibliothèque, par exemple, Social Science Abstracts (UMWC, 2011) (12)

Configurer de votre ligne de temps ( modifier | modifier la source )

Faites tout ce que vous pouvez pour vous placer en situation de réussite. Il s’agit notamment d’établir un calendrier pour la soumission de votre résumé de conférence.

Un exemple de chronologie :

  1. Brainstorming – donnez-vous le temps de réfléchir, laissez votre esprit vagabonder et créez des cartes mentales.
  2. Premier jet – écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit. Parfois, les premiers mots sont les plus difficiles à sortir.
  3. Réduction du nombre de mots – où pouvez-vous rogner et être plus précis ? En général, cela peut être fait dans la section sur le contexte et les résultats.
  4. Éditez, éditez, éditez – Éloignez-vous de votre résumé, faites quelque chose de complètement différent et revenez-y. Il est préférable d’éditer avec un esprit tout frais.
  5. Examen interne (par exemple, laissez vos pairs ou vos superviseurs lire votre résumé).
  6. Révision par quelqu’un qui n’est pas dans votre domaine (comprend-il votre résumé) ?
  7. Révision externe (des équipes de soutien à la conférence peuvent possiblement vous donner un retour objectif sur votre résumé avant que vous ne le soumettiez officiellement)
  8. Date limite de soumission – Là encore, vérifiez la date et le fuseau horaire.
  9. Organisez une petite célébration ! Il peut s’agir d’une activité que vous aimez faire ou d’une rencontre avec vos pairs, vos amis ou votre famille. Vous devez reconnaître votre accomplissement.

Les erreurs courantes dans les résumés de conférence ( éditer | modifier la source )

  • Trop de mots – Gardez un langage simple. Non seulement il s’agit d’un sujet nouveau pour de nombreuses personnes, mais l’anglais n’est peut-être pas leur première langue. Essayez de faire en sorte que vos propos soient faciles à comprendre et à suivre.
  • Perte de concentration – Suivez votre raisonnement déductif. Quoi – Et alors – Donc. Restez concentré sur votre histoire et votre message.
  • Message non accessible – Le message peuvent facilement se perdre. Faites en sorte que le vôtre soit évident.
  • La voix passive – Les phrases en voix passive utilisent souvent plus de mots, peuvent être vagues, et peuvent mener à des déclarations interminables et confuses. Restez simple et utilisez des verbes actifs.
  • Le mauvais temps – Utilisez le passé si l’étude a été menée ; utilisez le présent si l’étude est en cours.
  • Faible grammaire / fautes d’orthographe / syntaxe
  • Utilisation d’un trop grand nombre d’abréviations – L’utilisation d’un trop grand nombre d’abréviations interrompt le flux de la lecture et amène le lecteur à s’arrêter et à penser à l’abréviation plutôt qu’au message de votre phrase.
  • Enfin, ne laissez aucune place à l’interprétation. Un acronyme peut signifier quelque chose pour vous dans votre domaine, mais quelque chose de complètement différent dans un autre domaine d’études. Il faut toujours écrire au long un terme avec acronyme la première fois que vous mentionnez ce terme.
Table 8 retrieved from: Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.

En conclusion ( edit | edit source )

Un bon résumé garantit généralement un bon article, mais un résumé plus faible, de la même manière, indique souvent un article indésirable. Les résumés de conférence sont difficiles à rédiger, mais ils sont absolument essentiels à la réussite d’une conférence et à la publication. Mettez tout en œuvre pour réussir et planifiez soigneusement votre stratégie d’écriture de résumé.

Savourez le temps que vous passerez au processus d’écriture de votre résumé. Nous vous souhaitons un grand succès pour votre prochaine conférence.

Références(edit | edit source)

  1. Foster, C., Wager, E., Marchington, J. et al. Good Practice for Conference Abstracts and Presentations: GPCAP . Res Integr Peer Rev 4, 11 (2019)
  2. Swales, J. M. 1996. Occluded genres in the academy: The case of the submission letter. In Academic writing: Intercultural and textual issues, ed. E. Ventola and A. Mauranen, 45–58. Amsterdam: John Benjamins.
  3. 3.0 3.1 Swales, J. M., and C. B. Feak. 2000. English in today’s research world: A writing guide. Ann Arbor: University of Michigan Press.
  4. 4.0 4.1 4.2 4.3 Tume LN, McEvoy N, Vollam S, Trapani J. How to write an abstract for an intensive care conference. Nursing in Critical Care (Internet). 2022 Jan (cited 2022 Apr 24);27(1):5–7.
  5. Ickes, M. J. (2010). How to write an abstract. Retrieved from http:// www.sophe.org/Sophe/PDF/How%20to%20Write%20an%20 Abstract.pdf
  6. 6.0 6.1 6.2 6.3 6.4 6.5 6.6 6.7 Ickes MJ, Gambescia SF. Abstract Art: How to Write Competitive Conference and Journal Abstracts. Health Promotion Practice (Internet). 2011 Jul (cited 2022 Apr 24);12(4):493–6.
  7. Conboy-Ellis, K. A. (2007). How to write an abstract. American Academy of Allergy Asthma and Immunology. Retrieved from http://www.aaaai.org/members/allied_health/articlesofinterest/ conboy_ellis.pdf
  8. 8.0 8.1 8.2 8.3 Andrade C. How to write a good abstract for a scientific paper or conference presentation. Indian journal of psychiatry (Internet). 2011 Apr (cited 2022 Apr 24);53(2):172–5.
  9. Koopman, P. (1997). How to write an abstract. Carnegie Mellon University. Retrieved from http://www.ece.cmu.edu/~koopman/ essays/abstract.html
  10. 10.0 10.1 10.2 10.3 10.4 Nagda, S. How to Write a Scientific Abstract. J Indian Prosthodont Soc 13, 382–383 (2013). https://doi.org/10.1007/s13191-013-0299-x
  11. Keating, D.P., Demidenko, M.I., & Kelly, D. (2019) Cognitive and Neurocognitive Development in Adolescence, Reference Module in Neuroscience and Biobehavioral Psychology, Elsevier, ISBN 9780128093245, https://doi.org/10.1016/B978-0-12-809324-5.23636-5.

    (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128093245236365)

  12. University of Mississippi Writing Center (UMWC). Writing the abstract. Retrieved from http://www.olemiss.edu/depts/writing_center/ grabstract.html


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles