Médecine du mode de vie, changement de comportement et autogestion pour la prise en charge de la lombalgie

Rédacteur original – Stacy Schiurring d’après le cours de Ziya Altug

Principaux contributeursStacy Schiurring, Kim Jackson, Wanda van Niekerk, Lucinda hampton, Jess Bell et Aminat Abolade

Introduction(edit | edit source)

La lombalgie peut être complexe à traiter. Lorsqu’il cherche à établir les causes à l’origine de la lombalgie, le physiothérapeute doit parfois aller au-delà des causes physiologiques et considérer comment les comportements et le support social du client peuvent contribuer à sa lombalgie. Souvent, la lombalgie d’une personne est due en partie à une pression externe qui dépasse ses besoins directs en matière de soins de santé. Ces besoins supportent encore davantage l’utilisation d’une approche d’évaluation biopsychosociale pour le traitement de la lombalgie chronique. Les stratégies préventives et l’éducation des clients sont des éléments importants des soins de physiothérapie. Les interventions thérapeutiques susceptibles de réduire la chronicité de la lombalgie pourraient devoir s’intéresser non seulement aux questions biopsychosociales liées aux soins de santé, mais aussi à des facteurs sociaux et de mode de vie plus larges susceptibles de perpétuer l’incapacité liée à la lombalgie.(1)

Changement de comportement( éditer | modifier la source )

La recherche suggère que des facteurs de risque modifiables peuvent jouer un rôle dans le développement de la lombalgie.(2) Une étude de 2016 publiée dans la revue Orthopedics a identifié le tabagisme, l’obésité(3), les troubles dépressifs(4)et la dépendance à l’alcool comme des facteurs de risque statistiquement significatifs pour le diagnostic de lombalgie.(5)

Trouble lié à la dépendance aux substances( éditer | edit source )

Trouble lié à la dépendance aux substances: trouble addictif lié à la consommation compulsive de drogues. Elle se caractérise par un ensemble de symptômes comportementaux et physiologiques qui indiquent une consommation continue de la substance en dépit de problèmes que cela engendre.(6)

Les conséquences de l’abus de substances comprennent(7):

  1. La cardiopathie
  2. Le cancer
  3. Les accidents vasculaires cérébraux
  4. La maladie pulmonaire obstructive chronique
  5. La cirrhose
  6. Des difficultés familiales, sociales, juridiques et économiques

Skillgate et al.(8) ont étudié l’effet d’un mode de vie sain sur la lombalgie et la cervicalgie chronique chez les adultes. Les facteurs liés au mode de vie ont été divisés en comportements sains et nocifs pour la santé et comprenaient : la pratique régulière d’une activité physique d’intensité modérée ou élevée, le tabagisme quotidien, la quantité d’alcool consommée par semaine et une alimentation saine comprenant des fruits et des légumes. L’étude a démontré que les personnes ayant adopté trois de ces quatre modes de vie sains avaient une protection contre la lombalgie chez les hommes et contre la cervicalgie chez les femmes lors du suivi de 4 ans. Les auteurs ont conclu l’étude en recommandant la promotion d’un mode de vie sain et en soulignant la nécessité de poursuivre les recherches sur les effets des composants alimentaires tels que le poisson, les grains entiers, les légumineuses, les boissons sucrées et le sodium sur la physiopathologie de la douleur.(8)

Une méta-analyse d’études(9) de 2010 publiée dans The American Journal of Medicine a montré que le tabagisme pouvait augmenter le risque de lombalgie, et que cette relation était la plus importante pour les lombalgies chroniques ou invalidantes. Le sevrage tabagique pourrait réduire le risque de recherche de soins pour une lombalgie chronique. Il est recommandé de poursuivre les recherches sur le lien entre la prévention du tabagisme et l’éducation au sevrage tabagique et la réduction de l’incidence ou de la sévérité de la lombalgie.(9)

Une revue systématique de 2013(10) publiée dans Manual Therapy a montré que la consommation d’alcool est probablement associée à une lombalgie complexe et chronique chez les personnes souffrant d’une dépendance à l’alcool. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, ces informations peuvent être utilisées par les physiothérapeutes dans le cadre de l’éducation des patients présentant cette problématique.(10)

Améliorer les comportements addictifs( éditer | modifier la source )

Une habitude est un processus surappris qui génère des réponses automatiques à des indices contextuels et qui est renforcé par la répétition.(11)

Modèle transthéorique de changement

Stratégies générales pour améliorer les comportements addictifs :

  1. Orienter vers un service de conseils individuel ou de groupe
  2. Examiner les médicaments avec et sans ordonnance du patient et contacter le médecin traitant en cas de doute.
  3. Fournir des contacts et des ressources organisationnelles
  4. Utiliser le modèle transthéorique de changement pour déterminer si une personne est prête à changer.
  5. Utilisez l’entretien motivationnel dans le cadre de vos conseils et traitements centrés sur le patient.

Stratégies de sevrage tabagique :

  1. L’hypnose(12)
  2. Le yoga(13)
  3. Stratégies de psychologie positive et utilisation d’applications pour téléphones multifonctions(14)

Concepts pratiques de psychologie positive pour promouvoir des comportements de vie sains:

  1. Exprimer de la gratitude pour les bonnes choses de la vie
  2. Savourer les succès et les réalisations
  3. Poser des actes de gentillesse
  4. Faire preuve d’indulgence
  5. S’impliquer dans des activités significatives telles que le bénévolat ou le mentorat

(15) (16)

Connectivité sociale( éditer | éditer la source )

Connectivité sociale: une évaluation subjective positive de la mesure dans laquelle une personne entretient des relations significatives, étroites et constructives avec d’autres individus, groupes ou la société.(17)

Les êtres humains sont des êtres à caractère social. La recherche a montré qu’un manque de liens sociaux peut entraîner une détérioration de la santé et du bien-être en général. Cela peut inclure une faible satisfaction de la vie, la dépression, une faible estime de soi, une diminution de l’espoir, un affect négatif en général et une difficulté à accomplir les activités de la vie quotidienne.(17)

Un article de 2018(1) publié dans le Journal of Physiotherapy a identifié 4 types de besoins qui affectent la capacité des personnes souffrant de lombalgie à se conformer à une autogestion appropriée de leur douleur. Les quatre types sont les pressions professionnelles, financières, les sociales et les difficultés liées aux AVQ. En ce qui concerne les pressions sociales en particulier, l’étude a révélé que les personnes atteintes de lombalgie ressentaient une forte pression sociale de continuer à travailler. La lombalgie s’est révélée être une menace pour l’indépendance sociale. Les personnes souffrant de lombalgie ont déclaré être séparées de leurs groupes sociaux en raison de leur douleur. Cela montre l’importance de la connectivité sociale et le rôle des relations sociales dans l’optimisation du bien-être.(1)

Une revue systématique et une méta-analyse publiées en 2019(18) ont évalué les facteurs affectant la lombalgie chronique sur le lieu de travail. Les chercheurs ont trouvé des preuves significatives que les facteurs psychosociaux liés au travail, tels qu’une charge de travail élevée, un faible contrôle du travail et un faible soutien social, peuvent augmenter le risque de développer une lombalgie chronique. L’étude note également qu’un soutien social fort de la part des collègues de travail et des superviseurs peut prévenir ou réduire les risques de lombalgie chronique.(18)

Veuillez écouter cette entrevue de 10 minutes du Dr Martin Roland pour en savoir plus sur l’utilisation des interventions à orientation sociale au Royaume-Uni.(19)

Exercices conventionnels

Conseils pour améliorer les connexions sociales :

  1. Participer à des sports de groupe conventionnels
  2. Pratiquer des exercices intégratifs du corps et de l’esprit
  3. S’inscrire dans un centre d’entraînement physique
  4. S’inscrire à des activités communautaires artistiques
  5. Faire du bénévolat
  6. Créer ou rejoindre un groupe d’exercice à l’heure du déjeuner
  7. Aller se promener dans un centre commercial

    Exercices intégratifs

  8. Créer ou rejoindre un jardin communautaire
  9. Prendre des cours pour apprendre un nouveau passe-temps ou une nouvelle activité
  10. Rejoindre des groupes d’entraide
  11. Rejoindre les plateformes de médias sociaux
  12. Assister à des événements sportifs ou artistiques
  13. Se réunir avec sa famille et ses amis en personne ou par le biais de Zoom
  14. Jouer avec des animaux domestiques

(7)(19)

Environnements naturels en plein air( éditer | éditer la source )

La pratique d’une activité physique ou d’un exercice dans un environnement naturel est appelée « exercice vert ». Les données actuelles sur l’exercice vert montrent des avantages dans trois aspects: la régulation de la réponse immunologique et physiologique au stress, l’état psychologique et la participation à des comportements favorables à la santé.(20)

Une revue systématique de 2011(21) suggère que faire de l’exercice dans un environnement naturel en plein air procure une sensation d’énergie améliorée, une sensation de réduction de la tension, de la colère et de la dépression par rapport à la pratique des mêmes exercices à l’intérieur. Les participants ont également indiqué que le fait de faire de l’exercice en plein air augmentait leur intention de répéter les séances d’exercice.(21)

Un essai contrôlé randomisé de 2019 réalisé par Huber et al.(20) a examiné l’effet de l’exercice vert sur la lombalgie chronique. Les chercheurs ont constaté qu’une combinaison de randonnées quotidiennes modérées en montagne et de bains d’hydrothérapie pendant six jours a entraîné des améliorations significatives de la douleur, de la qualité de vie liée à la santé et du bien-être mental.(20)

Une étude de 2014(22) a examiné l’effet de la luminothérapie, produite par une cabine lumineuse, sur la lombalgie chronique. Cette intervention thérapeutique s’est avérée utile dans le traitement de la dépression, comme la dépression saisonnière Il a été démontré que la douleur et la dépression ont des voies physiopathologiques et régions cérébrales affectées similaires. L’étude a montré que la luminothérapie pouvait améliorer les symptômes dépressifs et réduire l’intensité subjective de la lombalgie, même à faible dose.(22) Ces résultats pourraient être reproduits à l’aide d’un caisson lumineux lorsque les saisons ou le temps ne permettent pas de faire de l’exercice en plein air. Lors de la pratique d’exercices ou d’autres activités à l’extérieur, la lumière du matin est la plus bénéfique. Pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez lire Sunlight, Outdoor Light, and Light Therapy in Disease Management.

Exemples de traitement en médecine intégrative du mode de vie( edit | edit source )

La poésie est une intervention thérapeutique complémentaire souvent utilisée dans les programmes de traitement de la toxicomanie et de l’alcoolisme. Visionnez cette conférence TED sur la thérapie par la poésie utilisée avec les détenus.

(23)

L’art-thérapie est une autre thérapie intégrative qui peut être utilisée pour la gestion de l’humeur et de l’anxiété. Veuillez visionner cette vidéo de 9 minutes qui illustre une séance d’art-thérapie.

(24)

La musicothérapie est un traitement complémentaire qui peut être utile dans la gestion de la douleur chronique et des comportements indésirables qui y sont associés. Veuillez visionner cette vidéo qui présente les principes fondamentaux de la musicothérapie.

(25)

Autogestion( edit | edit source )

L’autogestion du patient peut être bénéfique pour la réussite d’une approche multidisciplinaire dans le traitement de la douleur.(26) Une étude de 2018 publiée dans Musculoskeletal Disorders a révélé que la plupart des patients pensent que l’autogestion de la douleur musculo-squelettique était efficace, tandis que les prestataires de soins de santé considéraient l’autogestion des patients comme un complément à une prise en charge professionnelle qualifiée, agissant comme un placebo.(26)

Une revue systématique de 2019 (27) publiée dans Physiotherapy Theory and Practice a montré que les physiothérapeutes sont bien placés pour renforcer l’autogestion des soins aux patients souffrant de maladies chroniques. La reconnaissance de l’autonomie et de l’humanité du patient est essentielle pour favoriser la réussite des approches d’autogestion.(27)

Stratégies d’autogestion :

  1. Gestion de l’énergie pour les activités
  2. Compétences d’adaptation
  3. Compétences en matière d’installation ergonomique
  4. Planification d’exercices
  5. Gestion des crises
  6. Comportements liés à un mode de vie sain
  7. Protocole de protection articulaire
  8. Dépistage et orientation en matière de nutrition
  9. Gestion de la douleur
  10. Compétences en matière de résolution de problèmes
  11. Activités de relaxation
  12. Compétences en matière d’utilisation des ressources
  13. Compétences en matière d’autosurveillance
  14. Compétences en matière d’adaptation des connaissances à une situation particulière
  15. Hygiène du sommeil
  16. Gestion du stress
  17. Gestion du temps

(28)(29)

Ressources(edit | edit source)

Tests et mesures (utilisation gratuite) :

Sites web utiles des organisations :

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 Chou L, Cicuttini FM, Urquhart DM, Anthony SN, Sullivan K, Seneviwickrama M, Briggs AM, Wluka AE. People with low back pain perceive needs for non-biomedical services in workplace, financial, social and household domains: a systematic review. Journal of physiotherapy. 2018 Apr 1;64(2):74-83.
  2. Shiri R, Karppinen J, Leino-Arjas P, Solovieva S, Viikari-Juntura E. The association between smoking and low back pain: a meta-analysis. The American journal of medicine. 2010 Jan 1;123(1):87-e7.
  3. Chen LH, Weber K, Mehrabkhani S, Baskaran S, Abbass T, Macedo LG. The effectiveness of weight loss programs for low back pain: a systematic review. BMC Musculoskeletal Disorders. 2022 Dec;23(1):1-4.
  4. Wong JJ, Tricco AC, Côté P, Liang CY, Lewis JA, Bouck Z, Rosella LC. Association between depressive symptoms or depression and health outcomes for low back pain: a systematic review and meta-analysis. Journal of general internal medicine. 2022 Apr;37(5):1233-46.
  5. Shemory ST, Pfefferle KJ, Gradisar IM. Modifiable risk factors in patients with low back pain. Orthopedics. 2016 May 1;39(3):e413-6.
  6. Venes D. Tabers’s Cyclopedic Medical Dictionary, 23rd ed. Philadelphia, PA: FA Davis Company; 2017.
  7. 7.0 7.1 Altug, Z, Lifestyle Medicine, Behavioral Modification and Self Care for Managing Low Back Pain. Plus. 2021.
  8. 8.0 8.1 Skillgate E, Pico-Espinosa OJ, Hallqvist J, Bohman T, Holm LW. Healthy lifestyle behavior and risk of long duration troublesome neck pain or low back pain among men and women: results from the Stockholm public health cohort. Clinical epidemiology. 2017;9:491.
  9. 9.0 9.1 Shiri R, Karppinen J, Leino-Arjas P, Solovieva S, Viikari-Juntura E. The association between smoking and low back pain: a meta-analysis. The American journal of medicine. 2010 Jan 1;123(1):87-e7.
  10. 10.0 10.1 Ferreira PH, Pinheiro MB, Machado GC, Ferreira ML. Is alcohol intake associated with low back pain? A systematic review of observational studies. Manual therapy. 2013 Jun 1;18(3):183-90.
  11. Allom V, Mullan B, Smith E, Hay P, Raman J. Breaking bad habits by improving executive function in individuals with obesity. BMC Public Health. 2018;18(1):505.
  12. Hasan FM, Zagarins SE, Pischke KM, Saiyed S, Bettencourt AM, Beal L, Macys D, Aurora S, McCleary N. Hypnotherapy is more effective than nicotine replacement therapy for smoking cessation: results of a randomized controlled trial. Complementary therapies in medicine. 2014 Feb 1;22(1):1-8.
  13. Bock BC, Dunsiger SI, Rosen RK, et al. Yoga as a complementary therapy for smoking cessation: results from BreatheEasy, a randomized clinical trial. Nicotine Tob Res. 2019;21(11):1517-1523
  14. Hoeppner BB, Hoeppner SS, Carlon HA, Perez GK, Helmuth E, Kahler CW, Kelly JF. Leveraging positive psychology to support smoking cessation in nondaily smokers using a smartphone app: Feasibility and acceptability study. JMIR mHealth and uHealth. 2019;7(7):e13436.
  15. Hendriks T, Schotanus-Dijkstra M, Hcssankhan A, et al. The efficacy of positive psychological interventions from non-Western countries: a systematic review and meta-analysis. Int J Wellbeing. 2018;8(1).
  16. Lianov LS, Fredrickson BL, Barron C, Krishnaswami J, Wallace A. Positive Psychology in Lifestyle Medicine and Health Care: Strategies for Implementation. Am J Lifestyle Med. 2019;13(5):480-486.
  17. 17.0 17.1 O’Rourke HM, Collins L, Sidani S. Interventions to address social connectedness and loneliness for older adults: a scoping review. BMC Geriatr. 2018;18(1):214.
  18. 18.0 18.1 Buruck G, Tomaschek A, Wendsche J, Ochsmann E, Dörfel D. Psychosocial areas of worklife and chronic low back pain: a systematic review and meta-analysis. BMC musculoskeletal disorders. 2019 Dec;20(1):1-6.
  19. 19.0 19.1 Roland M, Everington S, Marshall M. Social prescribing-transforming the relationship between physicians and their patients. New England Journal of Medicine. 2020 Jul 9;383(2):97-9.
  20. 20.0 20.1 20.2 Huber D, Grafetstätter C, Proßegger J, Pichler C, Wöll E, Fischer M, Dürl M, Geiersperger K, Höcketstaller M, Frischhut S, Ritter M. Green exercise and mg-ca-SO 4 thermal balneotherapy for the treatment of non-specific chronic low back pain: a randomized controlled clinical trial. BMC musculoskeletal disorders. 2019 Dec;20(1):1-8.
  21. 21.0 21.1 Thompson Coon J, Boddy K, Stein K, Whear R, Barton J, Depledge MH. Does participating in physical activity in outdoor natural environments have a greater effect on physical and mental wellbeing than physical activity indoors? A systematic review. Environmental science & technology. 2011 Mar 1;45(5):1761-72.
  22. 22.0 22.1 Leichtfried V, Matteucci Gothe R, Kantner-Rumplmair W, et al. Short-term effects of bright light therapy in adults with chronic nonspecific back pain: a randomized controlled trial. Pain Med. 2014;15(12):2003-2012.
  23. TEDx talk. Poetry in maximum security prison: Phil Kaye at TEDxFoggyBottom. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=hwAIXkwncr0 (last accessed 30/01/2022)
  24. Thirsty for Art. Art Therapy Activity for Emotional Pain / Self Healing. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=9vTCWqgtMXU (last accessed 30/01/2022)
  25. Pioneer Library System. Music Therapy for Stress Management. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=kZeyGfCd1u0 (last accessed 30/01/2022)
  26. 26.0 26.1 Kovačević I, Kogler VM, Turković TM, Dunkić LF, Ivanec Ž, Petek D. Self-care of chronic musculoskeletal pain–experiences and attitudes of patients and health care providers. BMC musculoskeletal disorders. 2018 Dec;19(1):1-0.
  27. 27.0 27.1 Killingback C, Thompson M, Chipperfield S, Clark C, Williams J. Physiotherapists’ views on their role in self-management approaches: A qualitative systematic review. Physiotherapy Theory and Practice. 2021 Apr 5:1-5.
  28. Devan H, Hale L, Hempel D, Saipe B, Perry MA. What Works and Does Not Work in a Self-Management Intervention for People With Chronic Pain? Qualitative Systematic Review and Meta-Synthesis. Phys Ther. 2018;98(5):381-397.
  29. Hutting N, Johnston V, Staal JB, Heerkens YF. Promoting the Use of Self-management Strategies for People With Persistent Musculoskeletal Disorders: The Role of Physical Therapists. J Orthop Sports Phys Ther. 2019;49(4):212-215.
  30. American College of Sports Medicine. ACSM’s Guidelines for Exercise Testing and Prescription, 11th edition. Philadelphia, PA: Wolters Kluwer; 2022.
  31. Miller WR, & Tonigan JS. Assessing drinkers’ motivation for change: The Stages of Change Readiness and Treatment Eagerness Scale (SOCRATES). Psychology of Addictive Behaviors.1996;10(2), 81–89.
  32. American Academy of Family Physicians. Social Needs Screening Tool. Accessed July 31, 2021.
  33. Lee RM, Robbins SB. Measuring belongingness: The Social Connectedness and the Social Assurance scales. J Couns Psychol 1995;42:232–41.
  34. Russell D, Peplau LA, Cutrona CE. The revised UCLA Loneliness Scale: concurrent and discriminant validity evidence. J Pers Soc Psychol. 1980;39(3):472-480.
  35. Horne JA, Ostberg O. A self-assessment questionnaire to determine morningness-eveningness in human circadian rhythms. Int J Chronobiol. 1976;4(2):97-110.
  36. Mersch PP, Vastenburg NC, Meesters Y, et al. The reliability and validity of the Seasonal Pattern Assessment Questionnaire: a comparison between patient groups. J Affect Disord. 2004;80(2-3):209-219.
  37. Murray G. The Seasonal Pattern Assessment Questionnaire as a measure of mood seasonality: a prospective validation study. Psychiatry Res. 2003;120(1):53-59.
  38. Rosenthal N., Bradt G., Wehr T. Seasonal Pattern Assessment Questionnaire (SPAQ) Bethesda, Md, USA: National Institute of Mental Health; 1984


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles