Pratique fondée sur des évidences scientiques dans le domaine de la tendinopathie

Introduction(edit | edit source)

EBP.png

La pratique fondée sur des évidences scientifiques consiste à intégrer à l’expertise clinique les résultats de recherche avec les meilleures données probantes ainsi que les préférence du patient. (1) L’application d’une pratique fondée sur des évidences scientifiques dans le traitement de la tendinopathie n’est pas aussi simple que l’application d’un ensemble de résultats de recherche, tirés d’un seul article, sous la forme d’une recette pour ces patients. Chaque patient présente un tableau clinique unique. Le thérapeute qui prend en charge le patient doit s’appuyer sur une large base de données probantes pour raisonner cliniquement et produire un plan de traitement complet. Il est important que le traitement ne soit pas dicté par des recettes, mais qu’il soit fondé sur les meilleures données disponibles à ce moment-là. La pratique fondée sur des données probantes est fluide et évolue constamment au fur et à mesure que de nouvelles données sont disponibles.

La tendinopathie(edit | edit source)

Les affections douloureuses qui apparaissent autour ou au niveau des tendons en réponse à une surutilisation sont appelées tendinopathies. La pathologie de la tendinopathie est multifactorielle, complexe et reste difficile à traiter. (2) Les tendinopathies se définissent comme une lésion du tendon sans rupture qui s’amplifie avec la mise en charge mécanique. La différence entre la tendinite et la tendinopathie est que cette dernière ne présente généralement pas d’inflammation. (3) La tendinopathie se manifeste par une douleur chronique, une diminution de la fonction physique, une réduction de la participation aux activités et représente jusqu’à 50 % de l’ensemble des troubles musculo-squelettiques. (4)

Le défi de la pratique fondée sur des évidences scientifiques dans le domaine des tendinopathies ( éditer | edit source )

Il existe une pléthore de recherches sur les tendons et les tendinopathies, et il peut être difficile de traduire les évidences scientifiques directement dans la pratique clinique.

  • Dans le cadre de la recherche, il est important de contrôler autant de variables que possible, afin que les résultats soient aussi précis que possible.
  • Les chercheurs ne s’intéressent souvent qu’à un seul paramètre et mesurent celui-ci sur une période de temps spécifique.
  • Il est impossible, dans le cadre d’une recherche, d’appliquer un programme de réadaptation complet en tant qu’intervention et le suivi à long terme est aussi souvent difficile.
  • De solides compétences en matière de raisonnement clinique sont nécessaires pour synthétiser toutes les données disponibles en stratégies de traitement cliniquement appropriées.

Adapter les protocoles à chaque patient ( éditer | éditer la source )

Chaque patient présente un ensemble unique de symptômes. Il est de la responsabilité des physiothérapeutes de procéder à une évaluation approfondie et de raisonner cliniquement les résultats de l’évaluation afin d’obtenir un tableau clinique complet. La recherche devant être spécifique, il est rare qu’un article puisse être directement appliqué à un patient. Les concepts et les aspects des protocoles contenus dans ces recherches doivent être modifiés et adaptés à la situation du patient au stade précis de son voyage vers la guérison.(5)

  • Il est important de toujours prendre en compte la personne qui est devant vous et de comparer celle-ci aux données démographiques des groupes utilisés dans une recherche spécifique. Est-il possible qu’une intervention qui a fonctionné pour des hommes plus âgés soit appropriée pour des femmes plus jeunes ?
  • Une étude de Rio et al, en 2015, a montré que les exercices isométriques réduisaient la douleur dans une tendinopathie patellaire, ce qui a des applications prometteuses pour la pratique clinique. (6) Cependant, l’étude a été menée sur de jeunes hommes sportifs avec des critères d’exclusion stricts et doit donc être appliquée avec prudence à une population plus générale. C’est dans une telle situation que la composante « expérience clinique » de la pratique fondée sur des évidences scientifiques est si importante. Un clinicien doit synthétiser les meilleures données disponibles dans la recherche et les adapter à un plan de traitement approprié pour le patient qu’il a en face de lui, en tenant compte de ses caractéristiques démographiques et des résultats cliniques observés.

Lire sur d’autres composantes que les tendons ( éditer | éditer la source )

  • Le traitement d’un patient comporte de nombreux aspects en dehors du diagnostic spécifique.
  • Dans le cas d’une tendinopathie, il s’agit de la personne dans son ensemble.
  • Il est utile d’examiner plus largement la littérature sur des sujets tels que la communication, les neurosciences de la douleur, l’ éducation croisée et le renforcement général.
  • La synthèse de toutes ces informations vous aidera à fournir une approche holistique dans votre pratique fondée sur des évidences scientifiques.

Tenir compte des comorbidités ( éditer | éditer la source )

Les tendinopathies ne se produisent pas de façon isolée. Une personne peut présenter une variété de comorbidités qui pourraient affecter les résultats. Lors de l’application d’un protocole de recherche spécifique à un patient, il est important de tenir compte de ses comorbidités. ex.

  • Un patient diabétique peut ne pas suivre une trajectoire standard dans les délais de guérison ;
  • Une personne souffrant d’une maladie inflammatoire systémique telle que la polyarthrite rhumatoïde peut ne pas répondre aussi positivement à un protocole de mise en charge progressive.
  • Même si cela n’est pas très fréquent, la tendinopathie patellaire symptomatique est parfois associée à des maladies du tissu conjonctif telles que l’arthrite psoriasique ou le diabète, ou encore à des maladies métaboliques ou auto-immunes. (7)

Les patients doivent être examinés au cours de l’évaluation afin d’exclure des comorbidités systémiques, en particulier lorsqu’une augmentation de la douleur liée à la mise en charge ne fait pas partie du tableau clinique.

  • Il est important d’orienter ces patients vers un traitement médical en parallèle à la physiothérapie. (7)

Tenir compte des préférences des patients ( éditer | éditer la source )

Il est important de tenir compte des attentes des patients, ainsi que de leurs préférences personnelles lors de l’élaboration d’un plan de traitement.

  • Chaque personne a des objectifs différents, et ceux-ci doivent être intégrés dans le plan de traitement.
  • Une approche centrée sur le patient est importante pour garantir l’adhésion du patient à ce plan et améliorer la relation thérapeute/patient. (8)

Application des résultats de la recherche sur les tendons ( edit | edit source )

L’application des résultats de la recherche sur les tendons au traitement des patients n’a pas besoin d’être compliquée.

Notre objectif premier doit toujours être d’évaluer la fonction et les déficits fonctionnels, ainsi que de considérer les idées, les préoccupations et les attentes du patient. Une approche centrée sur le patient est toujours la meilleure stratégie de traitement.(8)

  • La recherche montre systématiquement que la réadaptation des tendinopathies doit être axée sur une mise en charge progressive et lente.(9) (10) (11) Le programme d’exercices idéal reste à déterminer et il est possible que les personnes dont l’âge, le niveau d’activité, l’accès à l’équipement et le siège de la tendinopathie varient répondent bien à des protocoles différents. (9)
  • Il faut toujours prendre en compte les objectifs individuels du patient et les traiter en fonction de sa situation au moment précis. Une femme sédentaire de 60 ans souffrant d’une tendinopathie patellaire aura des objectifs et des attentes très différents de ceux d’un joueur de volley-ball professionnel de 25 ans.
  • Un entraînement isolé en vue de la réadaptation d’un tendon ou d’un groupe musculaire spécifique peut être efficace, mais si la reprise du sport est l’objectif final, un programme de réadaptation beaucoup plus complet de l’ensemble de la chaîne cinétique est alors nécessaire. (12) (9)

Résumé général de la pratique fondée sur des évidences scientifiques dans le domaine de la tendinopathie ( éditer | edit source )

  • Toujours tenir compte de l’état fonctionnel du patient
  • Évaluer la capacité actuelle ainsi que les objectifs actuels et élaborer un plan de traitement en fonction de ces derniers.
  • Mise en charge progressive lente (les tendons n’aiment pas les changements rapides)
  • Tenir compte de la situation actuelle, par exemple si un sportif est en saison ou hors saison.
  • Approche centrée sur le patient – assurez-vous que ce que vous lui donnez correspond à ses valeurs, ses croyances, ses attentes et ses capacités.

Ressources complémentaires ( éditer | modifier la source )

Références(edit | edit source)

  1. Scurlock-Evans L, Upton P, Upton D. Evidence-based practice in physiotherapy: a systematic review of barriers, enablers and interventions. Physiotherapy. 2014 Sep 1;100(3):208-19.
  2. Challoumas D, Biddle M, Millar NL. Recent advances in tendinopathy. Faculty Reviews. 2020;9.
  3. Canosa-Carro, L., Bravo-Aguilar, M., Abuín-Porras, V., Almazán-Polo, J., García-Pérez-de-Sevilla, G., Rodríguez-Costa, I., López-López, D., Navarro-Flores, E. and Romero-Morales, C., 2022. Current understanding of the diagnosis and management of the tendinopathy: An update from the lab to the clinical practice. Disease-a-Month, 68(10), p.101314.
  4. Burton I. Autoregulation in resistance training for lower limb tendinopathy: A potential method for addressing individual factors, intervention issues, and inadequate outcomes. Frontiers in Physiology. 2021;12.
  5. Rio E. Evidence-Based Practice in Tendinopathy. Plus. 2020
  6. Ebonie Rio, Dawson Kidgell, Craig Purdam, Jamie Gaida, G Lorimer Moseley, Alan J Pearce, Jill Cook. Isometric exercise induces analgesia and reduces inhibition in patellar tendinopathy. Br J Sports Med 2015;49:1277–1283.
  7. 7.0 7.1 Malliaras P, Cook J, Purdam C, Rio E. Patellar tendinopathy: clinical diagnosis, load management, and advice for challenging case presentations. journal of orthopaedic & sports physical therapy. 2015 Nov;45(11):887-98.
  8. 8.0 8.1 Fix GM, VanDeusen Lukas C, Bolton RE, Hill JN, Mueller N, LaVela SL, Bokhour BG. Patient‐centred care is a way of doing things: How healthcare employees conceptualize patient‐centred care. Health Expectations. 2018 Feb;21(1):300-7.
  9. 9.0 9.1 9.2 Cardoso TB, Pizzari T, Kinsella R, Hope D, Cook JL. Current trends in tendinopathy management. Best Practice & Research Clinical Rheumatology. 2019 Feb 1;33(1):122-40
  10. Muaidi QI. Rehabilitation of patellar tendinopathy. J Musculoskelet Neuronal Interact. 2020;20(4):535-40.
  11. Mascaró A, Cos M, Antoni M, Roig A, Purdam C, Cook J. Load management in tendinopathy: Clinical progression for Achilles and patellar tendinopathy. Apunts. Medicina de l’Esport. 2018; 53:19-27.
  12. Abat F, Alfredson H, Cucchiarini M, Madry H, Marmotti A, Mouton C, Oliveira JM, Pereira H, Peretti GM, Romero-Rodriguez D, Spang C. Current trends in tendinopathy: consensus of the ESSKA basic science committee. Part I: biology, biomechanics, anatomy and an exercise-based approach. Journal of experimental orthopaedics. 2017 Dec;4(1):1-1.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles