Un aperçu de l’évaluation et du traitement du plancher pelvien en physiothérapie

Éditeur original Jess Bell à partir d’un cours d’Ibukun Afolabi
Principaux contributeursJess Bell, Kim Jackson, Tarina van der Stockt, Carin Hunter et Nupur Smit Shah

Introduction(edit | edit source)

Cette page a pour but de fournir une introduction à l’évaluation et au traitement physiothérapeutique du plancher pelvien. Veuillez noter qu’il est nécessaire de suivre une formation complémentaire auprès d’une société d’éducation à la santé pelvienne réputée avant d’essayer les techniques présentées dans cette page. Voir la section Ressources au bas de cette page pour des liens vers des groupes d’intérêt spécialisés dans la santé pelvienne et féminine.

L’environnement de la clinique ( éditer | éditer la source )

Avant d’aborder l’évaluation et le traitement des patientes souffrant de troubles au niveau pelvien, il est utile d’examiner l’environnement dans lequel se dérouleront les séances. Dans la mesure du possible, il est important d’être attentif à l’environnement clinique, car il a été démontré que le cadre du traitement a un impact sur les résultats de santé d’un patient.(1)(2)(3) L’environnement physique peut aider un client à se sentir détendu, en sécurité et habilité ou, au contraire, à se sentir stressé, menacé et tendu.(4) (5) Par exemple :

  • Il a été démontré que la lumière du jour et les fenêtres réduisent la fatigue et la dépression. Si ce n’est pas possible, des plantes d’intérieur, des aquariums ou des œuvres d’art sur un thème nature peuvent contribuer à réduire le stress (3) (5)
  • Les couleurs utilisées peuvent également avoir un impact : (5)
    • Le bleu et le vert peuvent favoriser la relaxation et l’équilibre
    • Le jaune et l’orange peuvent dynamiser ou activer un espace

Pour plus d’informations fondée sur des données probantes au sujet de la conception d’un espace adéquat dans les établissements de soins de santé, veuillez consulter les articles suivants :

La création d’un environnement propice à la guérison peut être particulièrement importante pour les clientes des services de santé féminine, car celles-ci peuvent présenter des traumatismes, de la honte, de la gêne ou d’autres émotions liées à leur état.(4)

L’évaluation initiale ( éditer | éditer la source )

Avant l’évaluation initiale, il peut être utile de recueillir quelques informations initiales sur votre patient en lui envoyant d’abord :(4)

  • Formulaires et questionnaires
  • Mesures de résultats validées
  • Inventaires psychosociaux

Il existe de nombreuses mesures des résultats rapportés par le patient pour les dysfonctionnements du plancher pelvien. Elles peuvent être utilisées pour : (6)

  • Dépister des affections
  • Déterminer l’impact de ces conditions sur la qualité de vie d’un individu
  • Évaluer l’efficacité d’un traitement
  • Déterminer si une personne est satisfaite d’un traitement

Le consortium pour les troubles du plancher pelvien (7) a constaté que les mesures de résultats suivantes peuvent être utiles :

Pour plus d’informations sur ces mesures de résultats, veuillez consulter l’article complet ici.

L’évaluation subjective ( éditer | éditer la source )

Comme pour toute séance de physiothérapie, vous devez d’abord procéder à une évaluation subjective. Au cours de cette évaluation, il est nécessaire d’écouter activement votre patiente et de comprendre les raisons pour lesquelles elle vient vous voir.(4)

Il a été suggéré que les techniques d’entretien motivationnel pouvaient être bénéfiques pour les patients en physiothérapie périnéale. (8) L’entretien motivationnel est défini comme suit :

« Un style de conversation collaboratif pour renforcer la motivation et l’engagement d’une personne à changer. (9)

Il s’agit d’une intervention fondée sur des données probantes qui contribue à encourager les changements de comportement en matière de santé. Il a été utilisé dans des domaines tels que la perte de poids, le sevrage tabagique, la consommation d’alcool et le contrôle de la glycémie. (10) Il devient également de plus en plus populaire dans la pratique de la physiothérapie. (11) Pour en savoir plus sur l’entretien motivationnel, cliquez ici.

D’autres techniques peuvent être utiles au cours de l’évaluation subjective : (4)

  • Poser des questions ouvertes
  • Faire preuve de curiosité et d’ouverture d’esprit dans ses questions
  • Faire un retour vers le patient et résumer ce qui a été dit
  • Écouter sans juger
  • S’efforcer de comprendre les objectifs et ce que le succès signifierait pour la patiente
  • S’enquérir de l’impact qu’a l’état de santé de la patiente sur sa vie, son travail, ses relations, ses émotions, etc
  • Poser des questions sur les théories de la patiente afin de mieux comprendre ses croyances sur sa condition

Établir un bon rapport, cultiver la confiance et le sentiment de sécurité et permettre à la patiente de se sentir écoutée sont des objectifs clés de l’évaluation initiale(4)

L’évaluation objective du corps en externe ( éditer | éditer la source )

L’évaluation externe vous aide à comprendre comment les systèmes ou structures plus étendus peuvent être liés au dysfonctionnement du plancher pelvien. Cela peut également contribuer à renforcer la confiance de votre patiente dans la manière dont vous manipulez son corps.

Bien qu’il ne soit pas possible de tout faire en une seule séance, vous pouvez choisir d’évaluer : (4)

L’évaluation objective du plancher pelvien ( éditer | edit source )

Veuillez noter que chaque pays ou État dispose de règles et de réglementations différentes concernant les personnes habilitées à effectuer un examen interne. De nombreux domaines requièrent une formation post-universitaire spécifique. Veillez à vous familiariser avec les réglementations et exigences en vigueur dans votre région avant de procéder à un examen interne et assurez-vous d’avoir suivi la formation nécessaire.

Selon Abe-Takahashi et al, (14) la méthode la plus courante pour évaluer les muscles du plancher pelvien est la pénétration vaginale digitale, qui sera examinée ci-dessous.

D’autres méthodes existent :(4)

  • L’échographie en temps réel : une technique sécuritaire, simple, bon marché et facilement accessible (15) qui peut être utilisée pour évaluer les contractions du plancher pelvien (16)
  • Le périnéomètre : un outil simple, peu invasif et peu coûteux utilisé pour mesurer les changements de pression dans le vagin après une contraction volontaire des muscles du plancher pelvien. (17)

Avant d’évaluer le plancher pelvien, vous devez discuter avec votre patiente de l’objectif de l’examen et lui expliquer ce qu’il implique, y compris les risques, les avantages et les alternatives, afin d’obtenir un consentement éclairé. Votre patiente pourrait choisir de refuser une évaluation interne.(4)

Si votre patiente accepte une évaluation interne, vous devez l’inviter à vous faire part de ce qu’elle ressentira.

Posez des questions sur : (4)

  • La reproduction des symptômes
  • La douleur
  • La sensation de pression
  • La sensibilité
  • Le patron de référence des symptômes

Avant l’évaluation, préparez la table de traitement avec des draps, des gants et du lubrifiant. Il est important de donner à votre patiente la possibilité d’enlever ses sous-vêtements en privé.(4)

N’oubliez pas de vous laver les mains avant de commencer l’évaluation.

Figure 1. Muscles du périnée féminin.

Pendant l’évaluation, vous devez : (4)

  • Observer le périnée, les muscles superficiels du plancher pelvien, la vulve, puis observer comment la cliente réagit à la palpation de ces éléments superficiels du plancher pelvien.
  • Exécuter des tests actifs
    • Fournir des indices pour encourager l’engagement du plancher pelvien (par exemple, « essayez d’arrêter un jet imaginaire de pipi »)
  • Évaluer le prolapsus des organes pelviens, le cas échéant
    • Une discussion détaillée sur l’examen et l’évaluation du prolapsus des organes pelviens est disponible ici
    • En cas de suspicion de prolapsus, un examen pelvien est nécessaire pour déterminer l’emplacement et l’étendue du prolapsus. L’évaluation médicale est décrite comme suit par Inglesia et al : (20)
      • L’ouverture vaginale et le corps périnéal sont observés pendant que la patiente effectue une manœuvre de Valsalva
      • Un spéculum est utilisé pour évaluer l’apex vaginal (col de l’utérus) et la longueur du vagin est notée
      • La patiente est invitée à effectuer une nouvelle manœuvre de Valsalva et le spéculum est lentement retiré afin d’évaluer la descente apicale
      • Les parois vaginales antérieure et postérieure sont ensuite examinées
      • Des mesures peuvent être notées et le prolapsus peut être classé (c’est-à-dire à l’aide de l’échelle POP-Q). (20)
  • Introduire ensuite délicatement un ou deux doigts dans l’introitus et évaluez les tissus de l’intérieur, du plus superficiel au plus profond :
    • Tonus musculaire
    • Spasme
    • Structure
    • Position
    • Réponse
    • Qualité des tissus
    • Texture des tissus
    • Cicatrices
    • Zones sensibles
    • Avulsion partielle ou complète du muscle élévateur de l’anus
  • Évaluer la fonction musculaire
    • Évaluer la réactivité, l’amplitude de mouvement, la force, l’endurance et la coordination.
    • Comparer les deux côtés
    • Observer le recrutement des muscles accessoires
    • Évaluer l’effet du Valsalva avec contraction du plancher pelvien
  • Il peut être utile de vérifier, par voie vaginale ou rectale, l’impact de différentes actions, telles que la respiration, la contraction du muscle transverse de l’abdomen ou la toux, sur le plancher pelvien
  • La force des muscles du plancher pelvien est évaluée à l’aide de l’échelle d’Oxford modifiée : (17) (21)
    • 0 = pas de contraction
    • 1 = un début de contraction
    • 2 = une faible contraction
    • 3 = une contraction modérée avec soulèvement
    • 4 = une bonne contraction avec soulèvement
    • 5 = une forte contraction avec soulèvement

La vidéo suivante présente un examen du plancher pelvien. Pour en savoir plus, cliquez ici afin de vous rendre à cette vidéo sur YouTube.

(22)

Lors d’un examen interne, votre patiente est généralement couchée avec les jambes fléchies sur le dos ou sur le côté.(4) Toutefois, vous pouvez également évaluer des éléments spécifiques de la fonction des muscles du plancher pelvien en position debout.(4) (23) La position debout étant plus fonctionnelle, elle permet de mieux comprendre le fonctionnement du plancher pelvien sous l’effet de la gravité et d’un port de charge.

Traitement(edit | edit source)

La stratégie de traitement doit être liée aux objectifs de la patiente et se concentrer sur ce qui est important pour elle. Cela peut contribuer à encourager l’engagement général. Il est également important d’encourager la patiente à se sentir connectée à son corps et à réaliser qu’elle a le pouvoir de changer son système.(4)

Le traitement initial commence par la prise de conscience somatique et l’augmentation de la conscience somatique. Cette stratégie de reconnexion corps-esprit est importante car les femmes souffrant de troubles du plancher pelvien peuvent avoir une certaine  » déconnexion  » avec leur plancher pelvien. L’éveil / la reconnexion du plancher pelvien est donc un point de départ nécessaire.(4)

Après la reconnexion, il est possible de commencer à recréer un plancher pelvien souple, dynamique, flexible, sain, sans douleur, fort et résistant.(4)

Le traitement peut être axé sur les éléments suivants : (4)

  • L’éducation
  • L’accroissement de la conscience somatique
  • LA facilitation neuromusculaire
  • L’amélioration de la biomécanique et des synergies pelviennes
  • L’amélioration de la flexibilité et de la mobilité des muscles du plancher pelvien
  • L’augmentation de l’endurance et de la force fonctionnelle
  • Le réentraînement intégré des stabilisateurs centraux
  • L’enseignement de stratégies de gestion de la pression
  • La rééducation de la vessie et de l’intestin
  • Les techniques de thérapie manuelle
  • Le travail myofascial
  • Le travail respiratoire
  • L’entraînement du contrôle moteur
  • La régulation à la baisse du système nerveux
  • La reprogrammation du cerveau (remappage)
  • Les stratégies de gestion de la douleur
  • L’acupuncture ou les aiguilles sèches

Il est important d’adopter une optique bio-psycho-sociale et spirituelle lorsque l’on travaille avec ces femmes. Explorer l’influence de la santé émotionnelle, de la santé mentale, de la santé relationnelle et de la santé spirituelle sur la santé physique est essentiel pour ces patientes. Parallèlement, il est important de tenir compte de l’interaction de facteurs tels que le sommeil, la nutrition, l’hydratation et le mouvement, lorsque l’on s’efforce de rétablir la santé pelvienne.(4)

Techniques spécifiques de rééducation de la vessie et de l’intestin ( éditer | edit source )

Incontinence urinaire ( éditer | edit source )

Les approches conservatrices de gestion de l’incontinence urinaire incluent des modifications du comportement et du mode de vie, la rééducation du plancher pelvien et l’utilisation de dispositifs mécaniques spécifiques.(24)

Les techniques spécifiques incluent : (24)

  • Les exercices de Kegel
  • La stimulation électrique fonctionnelle qui peut être un complément utile à la rééducation du plancher pelvien.
  • Les cônes vaginaux (spécifiquement pour l’incontinence à l’effort)

(25)

Vessie hyperactive ( éditer | edit source )

Le traitement initial de l’hyperactivité vésicale inclura une thérapie pharmacologique, une rééducation de la vessie, des exercices du plancher pelvien et une modification du mode de vie. (26) En particulier, l’accent peut être mis sur la modification des liquides, l’évitement des déclencheurs potentiels et la rééducation de la vessie. (27)

(28)

Constipation(edit | edit source)

Il a été constaté que l’utilisation d’un tabouret de pied est une méthode efficace pour encourager la défécation chez les patients constipés. Les patients doivent également être encouragés à adopter une position dans laquelle le haut du corps est penché vers l’avant.(29)

(30)

Ressources – Groupes d’intérêt spécialisés en physiothérapie périnéale ( éditer | edit source )

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 Hesselink G, Smits M, Doedens M, Nijenhuis SMT, van Bavel D, van Goor H et al. Environmental needs, barriers, and facilitators for optimal healing in the postoperative process: a qualitative study of patients’ lived experiences and perceptions. HERD. 2020 Jul;13(3):125-39.
  2. 2.0 2.1 Huisman ERCM, Morales E, van Hoof J, Kort HSM. Healing environment: A review of the impact of physical environmental factors on users. Building and Environment. 2012;58:70-80.
  3. 3.0 3.1 3.2 Zborowsky T, Kreitzer MJ. Creating optimal healing environments in a health care setting (Internet). Minnesota Medicine (cited 9 January 2022). Available from: https://www.minnesotamedicine.com/clinical-health-affairs/creating-optimal-healing-environments-in-a-health-care-setting/
  4. 4.00 4.01 4.02 4.03 4.04 4.05 4.06 4.07 4.08 4.09 4.10 4.11 4.12 4.13 4.14 4.15 4.16 4.17 4.18 Afolabi I. Physiotherapy Assessment and Treatment of the Pelvic Floor Course. Plus , 2022.
  5. 5.0 5.1 5.2 La Torre MA. Creating a healing environment. Perspectives in psychiatric care. 2006;42(4):262-4.
  6. Habashy E, Mahdy AE. Patient-reported outcome measures (PROMs) in pelvic floor disorders. Curr Urol Rep. 2019;20(5):22.
  7. 7.0 7.1 Bordeianou LG, Anger JT, Boutros M, Birnbaum E, Carmichael JC, Connell KA et al. Measuring pelvic floor disorder symptoms using patient-reported instruments: proceedings of the Consensus Meeting of the Pelvic Floor Consortium of the American Society of Colon and Rectal Surgeons, the International Continence Society, the American Urogynecologic Society, and the Society of Urodynamics, Female Pelvic Medicine and Urogenital Reconstruction. Dis Colon Rectum. 2020;63(1):6-23.
  8. Navarro-Brazález B, Vergara-Pérez F, Prieto-Gómez V, Sánchez-Sánchez B, Yuste-Sánchez MJ, Torres-Lacomba M. What influences women to adhere to pelvic floor exercises after physiotherapy treatment? A qualitative study for individualized pelvic health care. J Pers Med. 2021;11(12):1368.
  9. Miller WR, Rollnick S. Motivational interviewing: helping people change. 3rd ed. New York: Guilford Press, 2013.
  10. Kopp SL, Ramseier CA, Ratka-Krüger P, Woelber JP. Motivational Interviewing As an Adjunct to Periodontal Therapy-A Systematic Review. Front Psychol. 2017;8:279.
  11. Lindson‐Hawley N, Thompson TP, Begh R. Motivational interviewing for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2015(3).
  12. Clinical Advisor. How to Use Motivational Interviewing to Encourage Behavior Change. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=6t3tU8-OA1M(last accessed 9/1/2022)
  13. Bill Matulich. Introduction to Motivational Interviewing. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=s3MCJZ7OGRk (last accessed 9/1/2022))
  14. Abe-Takahashi Y, Kitta T, Ouchi M, Okayauchi M, Chiba H, Higuchi M et al. Reliability and validity of pelvic floor muscle strength assessment using the MizCure perineometer. BMC Womens Health. 2020;20(1):257.
  15. Dietz HP. Pelvic floor ultrasound. Curr Surg Rep. 2013;1:167-81.
  16. Thompson JA, O’Sullivan PB, Briffa K, Neumann P. Assessment of pelvic floor movement using transabdominal and transperineal ultrasound. International Urogynecology Journal. 2005 Aug 1;16(4):285-92.
  17. 17.0 17.1 Angelo PH, Varella LRD, de Oliveira MCE, Matias M, de Azevedo M., de Almeida et al. A manometry classification to assess pelvic floor muscle function in women. PLoS One. 2017;12(10):e0187045.
  18. Lifecare Pilates. Using Real Time Ultrasound Imaging to assess Pelvic floor function. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=nrt7SqoUSZ4 (last accessed 9/1/2022)
  19. CityImaging. Pelvic Floor Assessment by Ultrasound. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=6VDe8kI2W5c (last accessed 9/1/2022)
  20. 20.0 20.1 Iglesia CB, Smithling KR. Pelvic organ prolapse. Am Fam Physician. 2017;96(3):179-85.
  21. Chevalier F, Fernandez-Lao C, Cuesta-Vargas AI. Normal reference values of strength in pelvic floor muscle of women: a descriptive and inferential study. BMC Womens Health. 2014;14:143.
  22. OBGYN Academy. Assessment of the Pelvic Floor Musculature. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=b19x9AVCUgc (last accessed 9/1/2022)
  23. Bø K, Finckenhagen HB. Is there any difference in measurement of pelvic floor muscle strength in supine and standing position? Acta Obstet Gynecol Scand. 2003;82(12):1120-4.
  24. 24.0 24.1 Robert M. Ross S. No. 186-Conservative Management of Urinary Incontinence. Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada. 2018;40(2):e119-e125.
  25. AskDoctorJo. Stop Stress Urinary Incontinence With 5 Easy Exercises. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=l_PM-wN116Q (last accessed 25/1/2022)
  26. Abdel-Fattah M, Chapple C, Guerrero K, Dixon S, Cotterill N, Ward K et al. Female Urgency, Trial of Urodynamics as Routine Evaluation (FUTURE study): a superiority randomised clinical trial to evaluate the effectiveness and cost-effectiveness of invasive urodynamic investigations in management of women with refractory overactive bladder symptoms. Trials. 2021;22(1):745.
  27. Basu M. Management of overactive bladder. Obstetrics, Gynaecology & Reproductive Medicine. 2020;30(1:1-5.
  28. St George’s University Hospitals NHS Foundation Trust. Bladder Retraining. https://www.youtube.com/watch?v=14OSCEA0Fgk (last accessed 25/1/2022)
  29. Takano S. Nakashima M. Tsuchino M. Nakao Y. Watanabe A. Influence of foot stool on defecation : a prospective study. Pelviperineology. 2018;37:101-3.
  30. Michelle Kenway. Natural Constipation Relief in 3 Easy Steps (« MOO to POO »). Available from: https://www.youtube.com/watch?v=QDk93cvZAuk (last accessed 25/1/2022)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles