Introduction à la physiothérapie environnementale

Introduction(edit | edit source)

Cities.jpeg

La physiothérapie environnementale (PTE) est née d’une idée englobant un nouveau domaine de la physiothérapie, dans lequel les aspects clés de la relation entre l’environnement, la santé et le fonctionnement humains et la physiothérapie sont pris en compte et respectés pour bénéficier mutuellement à la santé du patient, au physiothérapeute et à l’environnement. La PTE couvre les domaines de la pratique clinique, de la recherche et de l’enseignement, et fait le lien entre les différentes spécialités cliniques de la physiothérapie (musculo-squelettique, cardiologie, neurologie, etc.).

La PTE c’est quoi ? ( éditer | éditer la source )

Le domaine de la PTE se développe rapidement et s’étendra considérablement à mesure que davantage de cliniciens en physiothérapie, d’étudiants, de chercheurs et d’éducateurs s’impliqueront. Pour suivre et contribuer à ces développements, il est nécessaire de comprendre leur contexte plus large.(1)

La grande problématique mondiale( éditer | éditer la source )

La nature nous fournit les ressources essentielles à la vie humaine, telles que l’air, l’eau et la nourriture. Avec l’augmentation des populations humaines, notre besoin de consommer des ressources s’est accru, mais nous n’avons pas reconstitué et réhabilité les écosystèmes que nous avons endommagés dans notre quête de développement industriel et technologique. L’activité industrielle humaine a détruit des habitats naturels pour construire des villes, brûlé des forêts pour créer des pâturages pour notre bétail et exploité la terre pour extraire des minéraux et des métaux précieux afin de faire progresser les technologies. Toutes ces activités ont eu pour effet négatif de dégrader les écosystèmes naturels par la pollution de l’air, de l’eau et du sol, la perte de biodiversité, le réchauffement climatique, et bien plus encore. La croissance industrielle, technologique et économique a sacrifié la santé et le bien-être de la planète. (2) Malheureusement, ce sont les communautés les plus pauvres, disposant des ressources les plus limitées, qui souffrent le plus de ces problèmes environnementaux et sanitaires, mettant encore plus en évidence les considérables inégalités sociales et environnementales dans le monde. (2)

** Historiquement, le secteur des soins de santé s’est davantage concentré sur la santé humaine que sur la santé environnementale, malgré le lien qui existe entre les deux. Sensibiliser à la santé humaine et à la santé environnementale pourrait devenir un rôle central du secteur des soins de santé. (3)

Exemples de l’impact du réchauffement climatique ( éditer | éditer la source )

Le réchauffement climatique affecte directement et indirectement la santé humaine. (4) L’augmentation des températures affecte les cultures de maïs dans le monde entier et crée des conditions plus propices aux maladies infectieuses. Les conditions météorologiques extrêmes sont également liées à des problèmes de santé mentale dus à l’irritation du sommeil et au manque de sommeil causé par la chaleur extrême.

L’évolution mondiale vers le changement ( éditer | éditer la source )

Gardening.jpeg

Des approches telles que l’écosanté, OneHealth, la santé planétaire et la santé durable reposent toutes sur le principe que la santé et l’épanouissement de l’homme dépendent de son environnement. Les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies sont étroitement liés à ces approches en ce sens qu’ils confirment l’idée que la santé et le bien-être de l’homme ne peuvent être atteints sans la mise en place d’un environnement naturel et social qui les soutienne.(5) Il est temps pour les physiothérapeutes de rejoindre ce mouvement mondial et d’y apporter la meilleure contribution possible.

Les étapes essentielles de la physiothérapie environnementale ( éditer | éditer la source )

Pour faire partie du changement, nous devons d’abord nous pencher sur notre propre profession et réfléchir à la manière dont nous pouvons nous aligner sur un mode de pensée et de pratique de la physiothérapie plus respectueux de l’environnement et plus responsable. Le changement peut prendre un certain temps, mais les étapes de base suivantes peuvent guider ce processus de transition vers une pratique de la physiothérapie respectueuse de l’environnement : (1)

Étape 1 : Comprendre la relation entre la santé et l’environnement

Étape 2 : Identifier les aspects de notre pratique de la physiothérapie qui doivent changer

Étape 3 : Volonté d’opérer un changement à partir de nouvelles connaissances

Étape 4 : Développer ce nouveau domaine de la physiothérapie et inspirer d’autres personnes à faire de même (1)

Les fondements théoriques et scientifiques de la PTE ( éditer | edit source )

Sustainable.jpeg

Nous avons besoin de développer des bases théoriques et scientifiques solides pour une physiothérapie respectueuse de l’environnement et responsable. Pour développer de telles bases pour la physiothérapie environnementale, il sera essentiel que nous nous inspirions des modes de vie traditionnels et indigènes, de leurs connaissances et de la manière dont ils ont depuis longtemps intégré l’environnement, la santé et la communauté (par exemple, les définitions maories de la santé et du corps, les conceptions samies des soins de santé et des pratiques connexes). Nous devrons également nous appuyer sur des travaux philosophiques et de sciences sociales qui nous permettront d’intégrer les concepts d’éthique environnementale, de justice sociale et d’équité au niveau de la physiothérapie.

Comprendre les fondements écologiques de la santé, du fonctionnement et du bien-être de l’homme ( éditer | éditer la source )

Il est nécessaire de comprendre les fondements écologiques de la vie humaine sur la planète Terre en s’appuyant sur l’histoire de la Terre, la compréhension actuelle de la contribution de la nature à l’homme, les services écosystémiques, les déterminants écologiques de la santé, et plus encore.

La compréhension des fondements écologiques de la santé et du fonctionnement de l’être humain a des implications considérables pour la physiothérapie. Par exemple, la façon dont nous concevons l’anatomie et la physiologie, ou la composition environnementale du corps humain, y compris l’échange d’oxygène, la composition cellulaire, le rôle des nutriments et le microbiome intestinal.

Les problématiques environnementales et leur impact sur la santé ( edit | edit source )

Un autre fondement essentiel de la physiothérapie environnementale est une solide compréhension des problématiques environnementales mondiales auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, ainsi que de leur impact sur la santé. Il s’agit, par exemple, de la perte de biodiversité, du changement climatique, de la pollution atmosphérique et plastique, des phénomènes météorologiques extrêmes, et de la manière dont ils contribuent à une série de problèmes de santé, directs et indirects, pertinents pour la physiothérapie.

Nous devrons également comprendre les problématiques environnementales locales et leur impact sur la santé auxquels les physiothérapeutes seront confrontés dans différents endroits du monde.

Les causes du changement environnemental mondial et les problèmes de santé qui en découlent ( éditer | éditer la source )

Il est urgent de comprendre les causes de la dégradation de l’environnement mondial si nous voulons améliorer les problèmes de santé qui en découlent. Cela comprend nos croyances et nos valeurs, le colonialisme, l’agriculture, l’industrialisme, le capitalisme, le racisme et bien d’autres choses encore. Il est important de comprendre comment ces éléments sont liés à la santé, au fonctionnement et à la physiothérapie, c’est-à-dire comment nous les perpétuons et comment nous pouvons contribuer à remédier la situation et à les réduire directement dans le cadre de la physiothérapie et en dehors de celui-ci.

Eco friendly.jpeg

La PTE dans le cadre de nos soins aux patients ( edit | edit source )

Il est nécessaire de s’engager auprès des patients et d’apprendre d’eux pour comprendre comment l’environnement est perçu comme une menace ou un soutien pour leur santé et leur bien-être.

En outre, nous devons explorer les avantages pour la santé physique et mentale que procurent les interventions basées sur la nature (y compris l’exercice en plein air et l’exposition aux espaces verts). La prescription de transports actifs est un bon exemple des possibilités qui pourraient être exploitées dans ce domaine.

Le transport actif : Un moyen simple pour les physiothérapeutes d’encourager le changement ( éditer | modifier la source )

En tant que physiothérapeutes, nous avons une occasion unique de contribuer à la santé et au bien-être de la planète. Nous pouvons défendre et encourager les concepts de transport actif tels que l’utilisation de la bicyclette pour se rendre au travail et en revenir. Il existe bien sûr des défis et des obstacles au transport actif, mais des pays européens comme les Pays-Bas, le Danemark et l’Allemagne ont mis en œuvre ce concept avec succès en veillant à ce que l’infrastructure et les autres installations nécessaires soient mises en place pour cette initiative.(6)

Regardez cette vidéo (en anglais) sur le transport actif :

L’environnement dans les différents domaines de spécialisation de la physiothérapie et les pathologies associées ( éditer | edit source )

En s’appuyant sur le transport actif comme intervention exemplaire de physiothérapie environnementale dans le contexte de l’activité physique, il est nécessaire de comprendre la manière dont l’environnement est lié aux différents domaines de spécialisation de la physiothérapie et aux pathologies et défis de santé que chacun d’eux cherche à traiter. Cette compréhension nous permettra d’améliorer la pratique au profit de la santé des patients dans les domaines de la physiothérapie musculosquelettique, neurologique, pédiatrique et cardiorespiratoire, ainsi que de la physiothérapie dans le domaine de la santé mentale, de la santé au travail et de l’ergonomie.

La physiothérapie durable ( éditer | éditer la source )

Outre les soins aux patients, l’environnement doit également être pris en compte dans les activités et les prestations de physiothérapie dans différents contextes. Cela nécessite une compréhension générale du concept de durabilité et de ses applications aux différentes parties de la prestation de services de physiothérapie.

La physiothérapie comme pratique respectueuse de l’environnement ( éditer | edit source )

La pratique de la physiothérapie respectueuse de l’environnement utilise une approche « low tech », pratique et interpersonnelle pour traiter les patients en se concentrant sur le mouvement, le toucher et la communication comme principaux outils. Malgré le fait que des recherches supplémentaires soient nécessaires dans ce domaine, (7) il est fort probable que la physiothérapie puisse minimiser l’impact négatif des systèmes de santé sur l’environnement. (1)

Le coût environnemental de la pratique de la physiothérapie ( éditer | éditer la source )

Bien qu’il s’agisse déjà d’une approche de soins de santé largement respectueuse de l’environnement, la physiothérapie a également une empreinte environnementale propre qui pourrait être réduite davantage. Par exemple, l’utilisation de ressources non renouvelables telles que les dossiers papier et les produits jetables utilisés pour gérer un service de physiothérapie peut également contribuer au coût environnemental. Cela comprend également des aspects tels que la quantité d’électricité inutilement utilisée et les moyens de consommer moins d’électricité (par exemple, faire sécher le linge et les serviettes au soleil ou à l’air libre au lieu d’utiliser une sécheuse), et explorer les possibilités d’utiliser de l’énergie provenant de sources renouvelables.(1)

Les frais de transport liés à la physiothérapie ( éditer | edit source )

En s’appuyant sur notre compréhension du potentiel des transports actifs, l’examen de la manière dont les patients se rendent à nos services peut être un autre moyen de réduire notre empreinte environnementale. Des incitations peuvent être proposées aux patients qui pourraient se rendre à leur rendez-vous à pied ou à vélo, lorsque cela est possible et approprié. Les patients peuvent être encouragés à adopter ce principe pour d’autres rendez-vous ou courses, le cas échéant. Nous devons également nous pencher sur les moyens de transport utilisés par les cliniciens pour assister aux réunions, aux congrès et aux manifestations liées à notre propre perfectionnement clinique, et mettre en œuvre et adopter des moyens de réduire l’impact de nos transports sur l’environnement.(1)

Une installation clinique respectueuse de l’environnement ( éditer | éditer la source )

La plupart des cabinets ou cliniques de physiothérapie se trouvent à l’intérieur et nécessitent un éclairage et une climatisation supplémentaires. Et s’il existait un moyen d’intégrer la lumière naturelle et la circulation de l’air dans nos installations, sans compromettre l’intimité et les soins des patients ?

Chacun de ces aspects peut sembler mineur et vous vous demandez peut-être ce qu’un individu peut réellement faire pour préserver l’environnement. S’il est généralement vrai que ce sont les grandes industries qui contribuent le plus à l’évolution négative de l’environnement, l’effort collectif des individus a aussi un impact significatif sur l’environnement et peut contribuer à faire pencher la balance vers un avenir durable.(1)

Au-delà de la clinique de physiothérapie ( éditer | edit source )

Les défis environnementaux et sanitaires étroitement liés auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui exigent des efforts considérables de la part de tous les secteurs de la société pour parvenir au changement transformateur préconisé dans les objectifs de développement durable. Cela signifie également qu’il faut dépasser les limites habituelles de notre pratique courante, aller plus loin et contribuer aux nouvelles approches et aux solutions. Par exemple, les physiothérapeutes sont très bien placés pour promouvoir, développer et soutenir :

  • L’aménagement urbain et les lieux de travail respectueux de l’environnement et favorables à l’activité physique
  • Les environnements naturels dans les lieux cliniques
  • La conservation, le soin et la restauration de l’environnement en tant qu’intervention physiothérapeutique

La physiothérapie et l’autre que l’homme ( éditer | edit source )

La physiothérapie est liée à l’environnement de bien d’autres façons qui restent à explorer. Il peut s’agir notamment de

  • La compréhension et le rôle des animaux dans la physiothérapie animale, ainsi que la physiothérapie assistée par l’animal.
  • Le rôle des plantes dans les salles de physiothérapie, le processus et l’expérience de la réadaptation, la vie des clients, la santé et les espaces de vie, comme nutrition, médication, habillement, abri, et plus.
  • Le rôle des outils et autres objets en physiothérapie, y compris leur contribution à l’environnement clinique de la physiothérapie, en tant que ressources naturelles utilisées, et le rôle de la numérisation dans l’avenir de la physiothérapie durable.

* La motivation et la conviction fondamentales qui sous-tendent cette page sont qu’il est temps de reconnaître et d’apprécier le rôle fondamental de l’environnement dans notre vie quotidienne, notre santé et notre pratique professionnelle de la physiothérapie, et d’adapter notre pensée et nos actions en conséquence.

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 Maric, F. & Nicholls, D.A. (2019) A call for a new environmental physiotherapy – An editorial, Physiotherapy Theory and Practice, 35:10, 905-907, doi:10.1080/09593985.2019.1632006
  2. 2.0 2.1 Myers, S. (2017). Planetary health: protecting human health on a rapidly changing planet. The Lancet, 390, 2860- 2868. doi:10.1016/S0140-67361732846-5
  3. Duindam D. Transitioning to Sustainable Healthcare: Decarbonising Healthcare Clinics, a Literature Review. Challenges. 2022 Dec 19;13(2):68.
  4. Watts, N., et al. (2020) The 2020 report of The Lancet Countdown on health and climate change: responding to converging crises. The Lancet, doi:10.1016/S0140-6736(20)32290-X
  5. Maric, F. & Nicholls, D.A. (2020). Paradigm shifts are hard to come by: Looking ahead of COVID-19 with the social and environmental determinants of health and the UN SDGs. European Journal of Physiotherapy. doi:10.1080/21679169.2020.1826577
  6. Toner A, Lewis JS, Stanhope J, Maric F. Prescribing active transport as a planetary health intervention–benefits, challenges and recommendations. Physical Therapy Reviews. 2021 Jan 19:1-9.
  7. Maric F, Groven K S, Banerjee S & Michelsen T D. (2021). Essentials for sustainable physiotherapy: Introducing environmental reasoning into physiotherapy clinical decision-making. Fysioterapeuten.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles