Attelles

Éditeur original Shwe Shwe U Marma
Principaux contributeursShwe Shwe U Marma, Naomi O’Reilly, Nikhil Benhur Abburi et Tarina van der Stockt

Définition(edit | edit source)

Une attelle est un support rigide fabriqué en métal, en plâtre ou en plastique. Elle sert à protéger (1), soutenir ou immobiliser une partie du corps blessée ou inflammée.(2)

Figure 1 Attelle de bras

Figure 2 Attelle de Thomas

L’objectif de l’attelle( edit | edit source )

  • Immobilisation
  • Soutien pour favoriser la guérison
  • Positionnement ou soutien pendant la fonction
  • Soulagement de la douleur (3)
  • Substitut aux muscles faibles
  • Prévention et correction des contractures et des déformations (4)
  • Restauration ou maintien de l’amplitude des mouvements (5)
  • Contrôle de l’œdème (6)

Les différents types d’attelle( edit | edit source )

Les attelles sont classées en fonction du mouvement permis, comme suit

  • Statique
  • Dynamique
  • Statique en série
  • Statique Progressive

Les attelles pour le membre supérieur ( edit | edit source )

Tableau 1 Attelles pour le membre supérieur (3)
Partie du corps Type d’attelle
Côté cubital (ulnaire) de la main Attelle de gouttière ulnaire
Côté radial de la main Attelle de gouttière radiale
Pouce, premier métacarpien et os du carpe Attelle de pouce Spica
Blessures aux doigts
  • syndactylisation (Buddy Taping)
  • Attelle d’aluminium en U
  • Attelle de blocage de l’extension
  • Attelle de doigt maillet
Image showing mallet finger splint applied

Attelle de doigt maillet

Poignet / Main
  • Attelle de bras palmaire ou dorsale
  • Plâtre de bras court
Avant-bras
  • Attelle simple pince à sucre
Blessures au coude, à l’avant-bras proximal et au poignet squelettiquement immature
  • Attelle longue de bras postérieure
  • Plâtre de bras long
  • Attelle double pince à sucre

Les attelles pour le membre inférieur ( edit | edit source )

Table.2 Attelles pour le membre inférieur (3)
Partie du corps Type d’attelle
Cheville
  • Attelle de cheville postérieure
  • Attelle étrier

Figure 3 Attelle étrier de cheville

Jambe inférieure, cheville et pied Plâtre de jambe court
Genou et jambe inférieure Attelle de genou postérieure
Pied Plâtre de jambe court avec plaque pour les orteils

Indications à l’utilisation d’une attelle ( edit | edit source )

Image showing swollen sprained left ankle

Figure 4 Une entorse de cheville gonflée est une indication pour la pose d’une attelle

Les attelles sont utilisées pour immobiliser les blessures musculo-squelettiques et neurologiques, favoriser la guérison et prévenir d’autres dommages. Les indications pour la pose d’une attelle sont larges, mais incluent généralement :

  • La stabilisation temporaire de fractures, d’entorses, de foulures ou de lésions nerveuses aiguës avant une évaluation plus approfondie ou une gestion opératoire définitive
  • L’immobilisation d’une fracture occulte suspectée (telle qu’une fracture du scaphoïde)
  • Les blessures graves des tissus mous nécessitant une immobilisation et une protection contre des dommages supplémentaires
  • La gestion définitive de modèles de fractures stables spécifiques
  • La neuropathie périphérique nécessitant une protection des extrémités
  • L’immobilisation partielle pour les blessures mineures des tissus mous
  • Le traitement de l’instabilité articulaire, incluant la dislocation (2)

Contre-indications à l’utilisation d’une attelle ( edit | edit source )

Il n’existe aucune contre-indication spécifique à la pose d’attelles. Toutefois, certaines blessures et comorbidités spécifiques aux patients nécessitent une attention particulière :

  • Les blessures qui transgressent la peau ou les plaies ouvertes :
    • L’administration d’antibiotiques doit être considérée pour ces patients en fonction de la gravité de la lésion. Ces patients nécessitent également des soins supplémentaires des tissus mous, pouvant impliquer qu’un débridement des tissus et une fermeture de la peau soient effectués avant l’application de l’attelle.
  • Les blessures qui entraînent des déficits sensoriels ou neurologiques :
    • Les complications liées à la pose d’une attelle, telles que le syndrome des loges, les lésions dues à la pression ou la malréduction, peuvent passer inaperçues si le patient présente une lésion nerveuse concomitante. Ces patients doivent être évalués par un chirurgien avant l’application de l’attelle car les observations neurologiques peuvent être signe d’une urgence chirurgicale.
  • Les lésions vasculaires :
    • Celles-ci requièrent une attention particulière de la part des chirurgiens vasculaires, car elles peuvent nécessiter une intervention chirurgicale urgente. De plus, l’évaluation de la vascularisation est essentielle avant et après la pose d’une attelle, la réduction de certaines fractures pouvant entraîner la lésion ou l’obstruction aiguë d’une artère si elle est coincée entre les fragments de la fracture.
  • Les patients atteints de maladie vasculaire périphérique ou de neuropathie périphérique :
    • Il convient d’être particulièrement prudent lors de l’application d’attelles aux membres inférieurs chez ces patient puisque leur sensation de base peut être altérée. Ces patients ont de la difficulté à détecter les escarres, les irritations cutanées et les compromis vasculaires possibles.(2)

Effets secondaires d’une attelle ( edit | edit source )

  • L’utilisation excessive d’attelles peut entraîner des douleurs chroniques, des raideurs articulaires et un affaiblissement de la musculature (7)
  • Irritation de la peau (8)
  • Inconfort (9)

Avantages d’une attelle ( edit | edit source )

L’utilisation d’une attelle présente de nombreux avantages par rapport au plâtre.

  • Les attelles sont plus rapides et plus faciles à appliquer.
  • Elles peuvent être statiques (c’est-à-dire empêcher le mouvement) ou dynamiques (c’est-à-dire fonctionnelles ; assister le mouvement contrôlé).
  • Les attelles sont non circonférentielles, ce qui laisse place au gonflement naturel qui se produit pendant la phase inflammatoire initiale de la blessure.
  • Une attelle peut être retirée plus facilement qu’un plâtre, permettant une inspection régulière du site de la blessure.(10)

Désavantages d’une attelle ( edit | edit source )

Les inconvénients liés à l’utilisation d’une attelle incluent ;

  • Une conformité des patients sujette à être plus faible
  • Une possibilité de mouvement excessif au site de la blessure
  • Restrictions dans leur utilisation, comme dans les fractures instables ou potentiellement instables.(10)

Complications liées à l’attelle ( edit | edit source )

Image showing compartment syndrome in arm with blister formation

Figure 5 Syndrome de compartiment

  • Le syndrome de compartiment
  • L’ischémie
  • Les lésions dues à la chaleur
  • Les escarres et la dégradation de la peau
  • L’œdème
  • L’infection
  • La dermatite
  • La raideur articulaire
  • L’altération de l’amplitude des mouvements
  • La perte de force
  • L’altération des sensations
  • Les lésions neurologiques(10)

Considérations pour une attelle efficace ( edit | edit source )

  • Les plis servent de points de repère pour la fabrication des attelles.
  • Les proéminences osseuses peuvent provoquer une pression
  • Prévoir trois points de pression
  • Des attelles faites sur mesure en fonction des contours du corps plutôt que des attelles toutes faites.
  • Éduquer le patient pour une meilleure conformité

Références(edit | edit source)

  1. VanBlarcom CW, editor. The glossary of prosthodontic terms. Mosby; 1999.
  2. 2.0 2.1 2.2 Althoff AD, Reeves RA. Splinting. StatPearls (Internet). 2020 May 24.
  3. 3.0 3.1 3.2 Boyd AS, Benjamin HJ, Asplund CA. Splints and casts: indications and methods. American family physician. 2009 Sep 1;80(5):491-9.
  4. Singh KA, Shah H, Joseph B. Comparison of plaster-of-Paris casts and Woodcast splints for immobilization of the limb during serial manipulation and casting for idiopathic clubfoot in infants: a prospective randomized trial. The Bone & Joint Journal. 2020 Oct 3;102(10):1399-404.
  5. Rezaei B, Mahdavinejad R. Massage therapy and Splint in males with Carpal Tunnel syndrome. Journal of Advanced Pharmacy Education & Research| Jan-Mar. 2020;10(S1).
  6. Giang TA, Ong AW, Krishnamurthy K, Fong KN. Rehabilitation interventions for poststroke hand oedema: a systematic review. Hong Kong Journal of Occupational Therapy. 2016 Jun 1;27:7-17.
  7. Gravlee JR, Van Durme DJ. Braces and splints for musculoskeletal conditions. American family physician. 2007 Feb 1;75(3):342-8.
  8. Johnston JJ, Spelman L. Pressure-induced localised granuloma annulare following use of an elbow splint. Prosthetics and orthotics international. 2017 Jun;41(3):311-3.
  9. So H, Chung VC, Cheng JC, Yip RM. Local steroid injection versus wrist splinting for carpal tunnel syndrome: a randomized clinical trial. International Journal of Rheumatic Diseases. 2018 Jan;21(1):102-7.
  10. 10,0 10,1 10,2 Boyd AS, Benjamin HJ, Asplund CA. Principles of casting and splinting. American family physician. 2009 Jan 1;79(1):16-22.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles