Les équipes de réadaptation

Introduction(edit | edit source)

Cohen et Mohrman définissent une équipe comme « un groupe d’individus qui travaillent ensemble pour fabriquer des produits ou fournir des services dont ils sont mutuellement responsables ». (1) Les objectifs communs de l’équipe se manifestent par une interaction mutuelle et cordiale entre les membres de l’équipe, et les rôles de chaque professionnel de l’équipe sont mutuellement interdépendants et considérés responsables pour favoriser la réalisation des objectifs fixés. De même, Eduardo Salas définit une équipe comme un « ensemble distinct de deux personnes ou plus qui interagissent de manière dynamique, interdépendante et adaptative en vue d’atteindre un but, un objectif ou une mission communs et reconnus, qui se sont vu attribuer des rôles ou des fonctions spécifiques et dont la durée de vie est limitée ». (2)(3) En principe, une équipe se compose d’un groupe de personnes aux compétences complémentaires qui s’engagent à atteindre un objectif commun, à réaliser des performances et à adopter une approche dont ils se rendent mutuellement responsables. La nature des équipes est variée et complexe. Il peut s’agir d’équipes issues d’un seul groupe professionnel ou d’équipes multiprofessionnelles, qui travaillent en étroite collaboration dans un même lieu ou sont réparties géographiquement, et dont les membres sont constants ou changent constamment.

« Le principe de base des soins en équipe a toujours été que des professionnels variés, chacun apportant l’expertise de sa propre discipline et coopérant étroitement par le biais de communications orales (tournées d’équipe, discussions informelles dans les couloirs, etc.) et écrites (entrées dans les dossiers médicaux, rapports, etc.) réussissent à obtenir des résultats supérieurs à ceux d’un clinicien isolé ou d’un certain nombre de cliniciens différents exerçant chacun indépendamment des autres. » (4) Le recours à des soins polyvalents en équipe permet à un système de soins de santé en évolution de répondre aux besoins changeants des patients en ce qui concerne les aspects physiques, psychologiques et sociaux de leur santé.(5) L’utilisation d’équipes de soins de santé collaboratives peut être efficace lorsque les membres de l’équipe comprennent leurs rôles, leurs responsabilités, leurs compétences et respectent les autres membres de l’équipe de soins de santé, ce qui permet de créer une atmosphère propice à l’évaluation, à la planification et à la prestation de soins optimaux.(6) Il a été démontré qu’un travail d’équipe efficace dans la prestation des soins de santé a un impact immédiat et positif sur la sécurité des patients. (7) Dans le domaine des soins de santé et de la réadaptation, l’importance d’équipes efficaces s’accroît en raison de facteurs tels que : (8)

  • La complexité et la spécialisation croissantes des soins ;
  • L’augmentation des comorbidités ;
  • L’augmentation des maladies chroniques ;
  • Les pénuries mondiales de main-d’œuvre ; et
  • Les initiatives en matière de sécurité par rapport aux heures de travail.

La composition de l’équipe ( éditer | éditer la source )

La composition d’une équipe variera considérablement en fonction de la phase de réadaptation, du milieu de réadaptation et de son contexte, les rôles dépendant souvent de l’organisation spécifique du système de santé et des ressources disponibles localement. (3)

Chaque équipe ne réunira pas nécessairement tous les membres de l’équipe, mais la composition de l’équipe et le rôle clinique de chaque membre de l’équipe de réadaptation en tant que prestataire de soins de santé sont extrêmement diversifiés dans les différents environnements de soins (soins primaires, secondaires et tertiaires) et contextes (faibles ressources, ressources élevées, situations de conflit, situations de catastrophe). Vous pouvez en apprendre davantage sur les différents membres d’une équipe de réadaptation ici.

Néanmoins, la connaissance de l’équipe idéale et des rôles qu’elle remplit peut permettre de comprendre les domaines de développement futur au sein de la main-d’œuvre à long terme et les professionnels à qui s’adresser pour obtenir du soutien ou des informations dans votre pratique actuelle à court terme ?

Les types d’équipes ( éditer | éditer la source )

Les termes « intradisciplinaire », « multidisciplinaire », « interdisciplinaire » et « transdisciplinaire » sont de plus en plus utilisés de manière interchangeable pour définir les équipes au sein des soins de santé et souligner les divers degrés d’implication des multiples disciplines dans l’environnement de l’équipe, mais il existe des différences claires entre ces différentes approches des soins. (9) (10) (11)

Intradisciplinaire(edit | edit source)

Les équipes intradisciplinaires ou unidisciplinaires sont composées de professionnels issus d’une seule discipline et d’un seul milieu. Au sein d’une équipe interdisciplinaire, on peut trouver une équipe dont tous les membres partagent les mêmes compétences professionnelles et la même formation, parlent un langage commun en matière de soins de santé et jouent le même rôle au sein du groupe, comme, par exemple, une équipe d’infirmières en santé publique fournissant des soins à domicile. (12)Il est également possible que l’équipe comprenne des membres de différents niveaux de formation et de compétences dans la discipline. Par exemple, l’équipe d’une clinique externe en santé mentale gériatrique pourrait être composée d’un psychologue agréé, d’un stagiaire, d’un assistant en psychologie pré-autorisé, d’un technicien en psychologie et de deux étudiants en stage de psychologie. (12) Dans une équipe intra-disciplinaire, tous les professionnels appartiennent au même domaine d’expertise et travaillent à la réalisation d’un objectif commun ; les individus peuvent se soutenir mutuellement dans des tâches spécifiques, ce qui peut améliorer la qualité des performances.

  • Travail dans une seule discipline.
  • travail vers un but commun.

Multidisciplinaire(edit | edit source)

Selon Jefferies & Chan (2004) (13)le travail en équipe multidisciplinaire est décrit comme le principal mécanisme permettant d’assurer des soins véritablement holistiques aux patients et un service continu pour les patients tout au long de leur cheminement avec leur condition médicale et au-delà des frontières des soins primaires, secondaires et tertiaires.(13) L’équipe multidisciplinaire (EMD) est une équipe de professionnels comprenant des représentants de différentes disciplines, par exemple la physiothérapie, l’ergothérapie, etc., qui coordonnent la contribution de chaque discipline avec peu de chevauchement pour évaluer et traiter le patient séparément et avec des objectifs spécifiques à chaque discipline. Il existe différentes définitions et descriptions qui reflètent les caractéristiques importantes du travail multidisciplinaire. Chaque discipline pourrait fonctionner de manière autonome, tout en travaillant en parallèle à la réalisation d’un objectif commun, en reconnaissant les contributions des uns et des autres et en partageant les réussites. (14) Les progrès du patient dans chaque discipline sont communiqués par le biais de documents écrits et de réunions d’équipe régulières et, en tant que tels, ne mettent pas l’accent sur une approche intégrée des soins. Ce type d’approche d’équipe est principalement observé dans les hôpitaux de soins aigus. (3) (9)

  • Chaque discipline travaille en parallèle avec des rôles clairement définis au sein de l’équipe.
  • Chaque discipline fixe ses propres objectifs individuels et spécifiques avec le patient et communique ces objectifs et résultats à l’équipe par le biais de documents écrits ou dans le cadre de réunions d’équipe, le cas échéant.
  • Dans la plupart des cas, dans un établissement de soins aigus, l’équipe est dirigée par un consultant ou un médecin.

Interdisciplinaire(edit | edit source)

Les équipes interdisciplinaires diffèrent des équipes multidisciplinaires en ce qu’elles chevauchent la pratique avec des objectifs communs coordonnés dans un plan de gestion unifié, plutôt que de travailler individuellement, ce qui permet une prise de décision et une responsabilité de groupe, le patient étant considéré comme un membre actif de l’équipe. Chaque membre d’une équipe interdisciplinaire s’appuie sur l’expertise de l’autre pour atteindre les objectifs communs. (15) Les progrès du patient sont communiqués par le biais de documents écrits et de réunions d’équipe régulières, comme dans l’approche multidisciplinaire, mais les rapports tendent à se concentrer davantage sur les objectifs globaux communs du patient plutôt que sur les objectifs spécifiques à une discipline. (3) (4) Selon Fergusson (2014)(9) un plan de soins interdisciplinaire est généralement élaboré en tenant compte des questions suivantes :(9)

  • Quelles sont les problématiques ?
  • Qui sera impliqué ?
  • Quelles seront les interventions ?
  • Quels sont les objectifs de l’intervention ?
  • Quand est-ce que la réévaluation aura lieu ?

L’équipe interdisciplinaire est très répandue dans les centres de réadaptation en milieu hospitalier. Des équipes interdisciplinaires impliquent : (3) (4) (16) (17)

  • Des professionnels impliqués dans la résolution conjointe de problèmes
  • Des objectifs de traitement superposés et centrés sur le patient
  • Une collaboration avec d’autres disciplines
  • Une communication régulière entre les membres de l’équipe
  • La participation active du patient

Transdisciplinaire(edit | edit source)

Les équipes transdisciplinaires partagent leurs rôles au-delà des frontières disciplinaires afin de maximiser la communication, l’interaction et la coopération entre les membres de l’équipe, avec un chevauchement des responsabilités qui permet une certaine souplesse dans la résolution des problèmes et une interdépendance plus étroite entre les membres de l’équipe. Les membres de l’équipe communiquent, échangent des idées et travaillent ensemble pour trouver des solutions aux problèmes dès le premier jour de travail avec la personne. Dans cette approche, il n’y a pas de hiérarchie entre les disciplines et il y a un niveau plus élevé de communication et de coopération entre les différents membres de l’organisation. (2) (3) Des frontières souples et des rôles et responsabilités interchangeables encouragent l’échange d’informations, de connaissances et de compétences. L’imbrication des équipes transdisciplinaires élargit les compétences de chaque thérapeute en raison de leur exposition et de leur interaction substantielle avec d’autres personnes en dehors de leur discipline, mais elle permet également à l’équipe de professionnels de travailler ensemble pour renforcer et maintenir des objectifs qui ne sont pas normalement suivis. Avec une équipe véritablement transdisciplinaire, les frontières typiques de chaque discipline professionnelle tendent à disparaître. (3) (9) (17)

L’individu et la famille sont au centre de ce type d’équipe et sont respectés en tant que membres égaux et appréciés de l’équipe, souvent les décideurs ultimes de l’équipe. En tant que tel, ce modèle est une extension de l’équipe interdisciplinaire et est considéré comme une approche favorable à la famille, fonctionnant dans le cadre d’un modèle de pratique centré sur la famille. Ce modèle est fréquemment utilisé dans des environnements où le nombre et/ou la disponibilité de disciplines spécifiques sont insuffisants, par exemple dans les pays en développement et les communautés rurales ou isolées, amenant d’autres membres de l’équipe à assumer les rôles manquants. (3) (10) (9) (18)

  • Les professionnels ont des responsabilités qui se chevauchent
  • Il existe une flexibilité dans la résolution des problèmes
  • L’interdépendance est plus étroite entre les membres de l’équipe
  • Elle implique activement le patient et sa famille

Les caractéristiques des équipes performantes ( éditer | éditer la source )

Bien que ces équipes présentent toutes de légères différences dans leur fonctionnement, Mickan et Roger (19) mettent en évidence six caractéristiques simples qui renfocent toujours les équipes de soins de santé efficaces :

  1. Un objectif commun
    • Les membres de l’équipe génèrent un objectif commun et clairement défini qui inclut des intérêts collectifs et démontre une appartenance partagée.
  2. Des objectifs mesurables
    • Les équipes fixent des objectifs mesurables et centrés sur la tâche de l’équipe.
  3. Un leadership efficace
    • Les équipes ont besoin d’un leadership efficace qui établit et maintient des structures, gère les conflits, écoute les membres, leur fait confiance et les soutient. Les auteurs ont également souligné l’importance pour les équipes de se mettre d’accord sur les fonctions de leadership et de se partager celles-ci.
  4. Une communication efficace
    • Les bonnes équipes partagent rapidement et régulièrement leurs idées et leurs informations, conservent des notes écrites et prévoient des temps de réflexion en équipe. Certaines des analyses les plus approfondies de la communication au sein des équipes interprofessionnelles ont été réalisées dans des équipes à enjeux élevés, telles que celles que l’on trouve en chirurgie (20).
  5. Une bonne cohésion
    • Les équipes cohésives présentent un esprit d’équipe unique et distinctif, un engagement, et une plus grande longévité, car les membres de l’équipe veulent continuer à travailler ensemble.
  6. Le respect mutuel
    • Les équipes efficaces ont des membres qui respectent les talents et les croyances de chaque personne en plus de leurs contributions professionnelles. De plus, les équipes efficaces acceptent et encouragent la diversité d’opinions entre leurs membres.

Les autres conditions requises pour former des équipes efficaces sont les suivantes : faire preuve de compétence dans l’accomplissement des tâches individuelles (à la fois en termes de compétences techniques personnelles et de compétences en matière de travail d’équipe) ; être motivé par la tâche à accomplir ; être flexible ; surveiller ses propres performances ; résoudre efficacement les conflits et apprendre de ceux-ci ; et faire preuve de vigilance.

Les obstacles à l’efficacité des équipes( éditer | éditer la source )

Comme dans tout environnement d’équipe, il y a toujours des défis à relever et les soins de santé ne sont pas différents. Il existe un certain nombre d’obstacles spécifiques dans le domaine des soins de santé qui peuvent avoir un impact sur la création et le maintien d’équipes efficaces : (20)

  1. Des rôles changeants
    • Au niveau mondial, on constate une évolution et un chevauchement considérables des rôles joués par les différents professionnels de la santé. Par exemple, des radiographes qui lisent des radiographies sur film ordinaire, des infirmières qui effectuent des coloscopies et des infirmières et physiothérapeutes qui disposent du droit de prescrire. Ces changements de rôles peuvent constituer un défi pour les équipes en termes d’attribution et de reconnaissance des rôles.
  2. Des conditions en évolution
    • La prestation de soins de santé évolue lentement vers une prestation accrue de soins pour les maladies chroniques et les procédures chirurgicales de base dans les centres communautaires et de soins primaires. Ces changements nécessitent le développement de nouvelles équipes et une modification des équipes existantes.
  3. Les hiérarchies médicales
    • La médecine reste de nature fortement hiérarchique, ce qui peut constituer un défi lorsqu’il s’agit de créer et de gérer efficacement des équipes où les opinions de tous les membres sont acceptées et où le chef d’équipe n’est pas toujours le médecin. Bien que l’on reconnaisse de plus en plus l’importance du travail en équipe dans les soins de santé, ceci ne s’est pas nécessairement traduit par un changement de pratiques, notamment dans les pays émergents et en voie de développement où les normes culturelles de communication peuvent nuire au travail d’équipe.
  4. La nature individualiste de la médecine
    • Traditionnellement, la pratique de la médecine était fondée sur la relation autonome et individuelle entre le médecin et le patient. Bien que cette relation demeure une valeur fondamentale, l’introduction des soins partagés a des répercussions sur les soins en équipe.
  5. L’instabilité des équipes
    • Le changement est courant dans le secteur des soins de santé et les équipes de soins de santé sont souvent de nature transitoire, se réunissant pour une tâche ou un événement spécifique (tel que pour les équipes d’arrêt cardiaque). La nature transitoire de ces équipes met l’accent sur la qualité de la formation des membres de l’équipe, ce qui pose des problèmes particuliers en médecine où l’éducation et la formation sont souvent reléguées au détriment de la prestation de services.

Conclusion(edit | edit source)

Selon Kirshblum (14) et Fergusson (9) l’approche collaborative est la différence fondamentale entre les équipes interdisciplinaires et transdisciplinaires par rapport à l’équipe multidisciplinaire, qui ne met pas d’accent sur une approche intégrée des soins. Dans l’approche multidisciplinaire, chaque discipline aborde une situation ou un problème de son propre point de vue, puis partage ses conclusions, ce qui pose souvent des problèmes pour l’élaboration d’un plan de gestion cohérent. Cette interdépendance se retrouve également dans les équipes interdisciplinaires, mais les efforts sont beaucoup plus collaboratifs et les membres de l’équipe travaillent ensemble à la résolution d’un problème, en s’appuyant sur l’expertise de chacun pour atteindre des objectifs communs et partagés. Dans les équipes transdisciplinaires, les lignes sont plus floues et les frontières typiques de chaque discipline professionnelle tendent à disparaître. L’approche interdisciplinaire des soins aux patients a donné de meilleurs résultats en termes d’efficacité de l’équipe que l’approche multidisciplinaire. (17) (16) (18) (21)

Il a été suggéré que ces distinctions entre les différents types d’équipes sont probablement artificielles, car la réalité est qu’aucune équipe ne travaille de manière isolée, en particulier dans un système de soins de santé. Il s’agit plutôt d’une hiérarchie de systèmes qui interagissent au niveau d’un patient, d’un département, d’un hôpital ou d’un centre de soins primaires et à de nombreux niveaux entre eux. Et en tant que telles, toutes les équipes font partie d’un réseau d’équipes, un même patient étant souvent impliqué dans plusieurs équipes différentes – certaines interagissant entre elles et d’autres fonctionnant de manière isolée. « Aucune équipe n’est une île en soi ; chaque équipe est un élément du système de soins de santé.

Ressources(edit | edit source)

Organisation mondiale de la santé
(
éditer
|
éditer la source
)

Patient Safety Curriculum Guide for Medical Schools – Topic 4: Being an Effective Team Player.

Références (edit | edit source)

  1. Mohman SA, Cohen SG, Mohrman AM. Sr. Designing Team-Based Organizations. San Francisco: Jossey-Bass.1995.
  2. 2.0 2.1 Salas E, Dickinson TL, Converse SA, Tannenbaum SI. Toward an understanding of team performance and training. In: Sweeney RW, Salas E, eds. Teams: their training and performance. Norwood, NJ, Ablex, 1992.
  3. 3.0 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 Marshall, R and Hasnan, N. Chapter.27 Team Based Care. In: Chhabra HS, ISCoS Textbook on Comprehensive Management of Spinal Cord Injuries. International Spinal Cord Society. 2015
  4. 4.0 4.1 4.2 Dijkers MP, Faotto RM. Team Size in Spinal Cord Injury Inpatient Rehabilitation and Patient Participation in Therapy Sessions: The SCIRehab Project. The Journal of Spinal Cord Medicine. 2012 Nov 1;35(6):624-34.
  5. Buljac-Samardzic M, Doekhie KD, van Wijngaarden JD. Interventions to improve team effectiveness within health care: a systematic review of the past decade. Human resources for health. 2020 Dec;18(1):1-42.
  6. Hodge A, Varndell W. Health Workforce Culture, Team Development and Communication. InProfessional Transitions in Nursing 2020 Jul 25 (pp. 111-138). Routledge.
  7. Baker DP et al. Medical teamwork and patient Safety: the evidence-based relation. Literature Review. AHRQ Publication No. 05-0053. Rockville, MD, Agency for Healthcare Research and Quality, 2005 (http://www.ahrq.gov/qual/medteam/)
  8. Schyve PM. The changing nature of professional competence. Joint Commission Journal on Quality and Patient Safety, 2005, 31:185–202.
  9. 9.0 9.1 9.2 9.3 9.4 9.5 9.6 Ferguson, M. Multidisciplinary vs. Interdisciplinary Teamwork: Becoming a More Effective Practitioner. 2014 Available from: http://www.socialworkhelper.com/2014/01/14/multidisciplinary-vs-interdisciplinary-teamwork-becoming-effective-practitioner/ (Accessed 2 October 2018).
  10. 10.0 10.1 King JC, Nelson TR, Blankenship KJ, Turturro TC, Beck AJ. Rehabilitation Team Function and Prescriptions, Referrals, and Order Writing. Rehabilitation Medicine: Principles and Practice (ed by Delisa JA). 4th Ed, Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphia. 2005:1051-72.
  11. Norrefalk JR. How do we Define Multidisciplinary Rehabilitation?. Journal of Rehabilitation Medicine. 2003 Mar 1;35(2):100-1.
  12. 12.0 12.1 Columbia Centre for Teaching and Learning. Presentation Plan Healthcare Models – Focus 3, Part I: The Interdisciplinary Healthcare Team. Available from: https://ccnmtl.columbia.edu/projects/sl2/pdf/glossary.pdf (accessed 30/06/2021)
  13. 13.0 13.1 Jefferies H, Chan KK. Multidisciplinary team working: is it both holistic and effective?. International Journal of Gynecologic Cancer. 2004 Feb 1;14(2):210-1.
  14. 14.0 14.1 Kirshblum, S. The Academy of SCI Professionals: Multidisciplinary or Interdisciplinary?Journal of Spinal Cord Medicine. 2013 Jan; 36(1): 3.
  15. Mukpradab S, Mitchell M, Marshall AP. An Interprofessional Team Approach to Early Mobilisation of Critically Ill Adults: An Integrative Review. International Journal of Nursing Studies. 2022 Feb 18:104210.
  16. 16.0 16.1 Melvin JL. Status Report on Interdisciplinary Medical Rehabilitation. Arch Phys Med Rehabil. 1989;70(4):273–6 (PubMed)
  17. 17.0 17.1 17.2 Körner M. Interprofessional Teamwork in Medical Rehabilitation: A Comparison of Multidisciplinary and Interdisciplinary Team Approach. Clin Rehabil. 2010;24(8):745–55 (PubMed)
  18. 18.0 18.1 Bakheit AM. Effective Teamwork in Rehabilitation. Int J Rehabil Res. 1996;19(4):301–6 (PubMed)
  19. Mickan SM, Rodger SA. Effective health care teams: a model of six characteristics developed from shared perceptions. Journal of Interprofessional Care, 2005, 19(4):358– 370.
  20. 20.0 20.1 World Health Organisation. WHO Patient Safety Curriculum Guide for Medical Schools – Topic 4: Being an Effective Team Player. 2009 Available from: https://cdn.who.int/media/docs/default-source/patient-safety/curriculum-guide/resources/ps-curr-teach-guides/topic-04_being-an-effective-team-player_teaching-slides.pdf?sfvrsn=57b7a95_9(accessed 05/Jan/2023)
  21. Interprofessional Teamwork in Medical Rehabilitation: A Comparison of Multidisciplinary and Interdisciplinary Team Approach. Clin Rehabil 2010;24:745-55.

Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles