Principes de soins pour les blessures complexes et les problèmes de santé multisystémiques

Rédacteur original Wanda van Niekerk d’après le cours de Jason Giesbrecht

Principaux contributeursWanda van Niekerk et Jess Bell

Introduction(edit | edit source)

Les professionnels de la rééducation doivent s’efforcer de fournir des soins centrés sur la personne complets aux patients souffrant de blessures difficiles et complexes et de problèmes de santé multisystémiques. Les blessures et les problèmes de santé complexes font référence à des situations où les patients ont des problèmes de santé multiples, souvent liés entre eux, qui nécessitent une approche globale et coordonnée de la rééducation. (1) Cette approche permet d’obtenir des résultats positifs pour le patient et peut être réalisée grâce à un travail d’équipe interdisciplinaire, à l’élaboration d’objectifs, à la communication et à des soins centrés sur la fonction. La rééducation des problèmes de santé complexes a évolué au cours des dernières années, et les professionnels de la rééducation doivent comprendre la nécessité d’interventions de réadaptation complexes, coordonnées et opportunes par des équipes interdisciplinaires.(2)

Types de blessures et problèmes de santé complexes ( éditer | éditer la source )

  • Polytraumatisme (3)
    • La présence de deux ou plusieurs blessures de régions physiques ou de systèmes organiques, dont l’une peut mettre la vie en danger, entraînant des déficiences ou des incapacités physiques, psychologiques ou psychosociales.(4)
    • Définition de Berlin : Les polytraumatisés sont définis comme des patients présentant un « Abbreviated Injury Scale » (AIS, une échelle abrégée des blessures) ≥3 pour deux régions corporelles différentes ou plus, avec une ou plusieurs caractéristiques supplémentaires parmi ces cinq paramètres physiologiques : âge, conscience, hypotension, coagulopathie et acidose.(3)
  • Amputation d’un membre
  • Affections douloureuses complexes, telles que la fibromyalgie et le syndrome douloureux régional complexe (5)
  • Défis multisystémiques
    • Par exemple, les patients souffrant de problèmes médicaux multiples tels que le diabète, les maladies cardiaques, l’hypertension.
  • Maladies chroniques, cancers, maladies transmissibles (6)
  • Lésions neurologiques
    • Par exemple, les traumatismes crâniens et les accidents vasculaires cérébraux. (7)
  • Défis cognitifs et psychologiques
    • Par exemple, la dépression, l’anxiété, le trouble de stress post-traumatique.
  • Autres problèmes de santé pertinents, troubles génétiques, maladies auto-immunes, déclin lié à l’âge

Causes des blessures et problèmes de santé complexes ( éditer | éditer la source )

  • Traumatismes
    • Accidents de la route, chutes, sports, actes de violence
  • Maladies chroniques
    • Diabète, maladies cardiaques, troubles auto-immuns
  • Vieillissement
  • Facteurs génétiques
    • Dystrophie musculaire (8)
  • Facteurs environnementaux
    • Pollution de l’air ou exposition à des risques environnementaux (9)
  • Choix du mode de vie (10)
    • Mauvaise alimentation, sédentarité, (11) usage de substances psychoactives (12)

Impact socio-économique des blessures et problèmes de santé complexes ( éditer | éditer la source )

  • Coûts des soins de santé – pour l’individu et le système de santé (13)
  • Perte de productivité et de revenus (14)
  • Stigmatisation sociale et isolement (15)
  • Défis éducationnels et professionnels (16)
  • Fardeau pour la famille et les aidants (17) (18)
  • Qualité de vie (19)

Principes de soins ( éditer | éditer la source )

Approche centrée sur la personne ( edit | edit source )

Les soins centrés sur la personne signifient que le patient est traité comme un individu et un partenaire à part entière dans sa guérison, sa rééducation et son rétablissement. Il s’agit d’une approche personnalisée, coordonnée et favorisant l’autonomie du patient.(20)

  • Développer une alliance thérapeutique avec le patient (21)
    • Le développement de liens significatifs entre le patient et le professionnel de la rééducation permet à toutes les parties d’être vues, entendues et appréciées. Les professionnels de la rééducation peuvent notamment établir ces liens en (22):
      • reconnaissant l’individu;
        • Les professionnels de la rééducation rencontrent le patient dans une optique d’égal à égal, valident son expérience et individualisent le traitement.
        • Par exemple, le professionnel peut s’asseoir à la hauteur du patient, confirmer l’expression des émotions du patient et adapter le programme de rééducation en tenant compte des circonstances particulières du patient.
      • utilisant le corps comme point charnière;
        • Le professionnel de la rééducation peut expliquer les problèmes physiques du patient et le plan de traitement ou la solution, et il est en mesure de faciliter la connexion du patient avec son corps.
        • Par exemple, le professionnel peut donner au patient des explications claires sur les résultats de l’évaluation et en manipulant avec précaution les parties du corps affectées.
      • agissant de manière altruiste;
        • Il s’agit de l’effort supplémentaire que les professionnels de la rééducation font pour aider leurs patients lorsque cela est nécessaire. Cela peut se faire à l’intérieur ou à l’extérieur de l’interaction clinique.
        • Par exemple, le professionnel de la rééducation peut partager une partie de sa vie ou de ses expériences, si et lorsque cela est approprié, et consulte les autres prestataires de soins de santé du patient.
  • en comprenant les objectifs et les valeurs du patient; (21)
  • en donnant aux patients les moyens de participer à leurs soins. (21)
    • Les professionnels de la rééducation peuvent aider les patients à gérer eux-mêmes leur condition en établissant des objectifs, en prenant des décisions d’un commun accord, en planifiant des actions et en formant des partenariats.

Les défis des soins centrés sur la personne dans les pays à revenu faible et intermédiaire ( éditer | edit source )

Les défis peuvent inclure (22) :

  • l’insuffisance des ressources humaines;
  • un budget et des finances déficients;
  • un leadership et une gestion médiocres.

Quelle que soit la situation, un patient éduqué est un patient responsabilisé. (22) Les professionnels de la rééducation doivent s’efforcer de responsabiliser les patients par le biais de l’éducation des patients. Cela renforcera l’autonomie des patients et les encouragera à être des partenaires dans leurs soins. (24) Cependant, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, la culture de l’information en santé est souvent peu développée en raison d’un faible niveau d’alphabétisation et d’un fonctionnement inadéquat des systèmes de santé, dont les ressources sont limitées. (25)

Mise en œuvre des soins centrés sur la personne dans la pratique clinique ( éditer | éditer la source )

Les suggestions sur la manière de mettre en œuvre les soins centrés sur la personne dans la pratique clinique peuvent inclure (22) :

  • intégrer le point de vue du patient dans le processus de rééducation;
  • faire attention à ce que l’on dit et à la manière dont on le fait;
  • encourager la participation du patient pendant l’évaluation et la prise en charge;
  • créer un plan personnalisé qui tient compte du contexte du patient;
  • Les professionnels de la rééducation sont encouragés à réfléchir à leurs propres croyances et pratiques par le biais d’une évaluation par les pairs ou de questions auto-réflexives telles que (22) :
    • « Est-ce que je communique efficacement avec les patients ? »
    • « La durée de ma consultation est-elle suffisante pour mettre en œuvre une approche centrée sur la personne ? »

En savoir plus : Therapeutic Alliance (article sur l’alliance thérapeutique, en anglais original)

Approche de l’équipe interdisciplinaire ( edit | edit source )

  • Dans le cadre d’une approche en équipe interdisciplinaire, des professionnels de la rééducation de différentes disciplines travaillent ensemble, et leurs pratiques se chevauchent (au lieu que chaque personne travaille individuellement) avec des objectifs communs coordonnés dans un plan de prise en charge commun. Les membres d’une équipe interdisciplinaire s’appuient sur l’expertise de chacun pour atteindre des objectifs communs.(26)
  • Les progrès des patients sont communiqués par le biais de documents écrits et de réunions d’équipe régulières, axés sur les objectifs globaux du patient.
  • Les membres de l’équipe de rééducation se posent généralement les questions suivantes lorsqu’ils élaborent des plans de soins interdisciplinaires (27) :
    • « Quels sont les problèmes »
    • « Qui sera impliqué ? »
    • « Quelles seront les interventions ? »
    • « Quels sont les objectifs de l’intervention ? »
    • « Quand la réévaluation aura-t-elle lieu ? »
  • Les équipes interdisciplinaires sont courantes dans les centres de réadaptation en milieu hospitalier et impliquent :
    • les professionnels impliqués dans la résolution conjointe des problèmes;
    • des objectifs de traitement qui se chevauchent et qui sont centrés sur le patient;
    • la collaboration avec d’autres disciplines;
    • une communication régulière entre les membres de l’équipe;
    • la participation active du patient;
    • la conciliation des traitements urgents et des soins complets. (21)

En savoir plus : Les équipes de réadaptation (article sur les équipes de réadaptation, les caractéristiques des équipes performantes et les obstacles à l’efficacité des équipes)

Collaboration dans l’élaboration des objectifs ( éditer | éditer la source )

  • Élaborer des objectifs réalistes et atteignables avec le patient (21)
  • Élaborer un plan pour atteindre ces objectifs (21)

L’élaboration d’objectifs centrés sur la personne et collaboratifs permet d’améliorer les résultats et la satisfaction des patients. L’élaboration d’objectifs permet d’intégrer les perspectives et souhaits du patient.(28)

Quelques lignes directrices sur l’élaboration des objectifs de rééducation (29) :

  • Mettre en place des objectifs à court et à long terme avec le patient, les membres de sa famille et les soignants.
  • Revoir régulièrement ces objectifs.
  • Élaborer des objectifs en fonction :
    • de ce qui est le plus important pour le patient;
    • des valeurs les plus importantes pour le patient;
    • des activités significatives pour le patient (elles doivent également être liées à ce qui est le plus important pour le patient);
    • d’approches fondées sur les points forts – mettre l’emphase sur les points forts du patient et non sur ses déficits afin de promouvoir son bien-être;
    • des conditions de famille et du domicile du patient;
    • des plans de retour au travail ou de formation du patient;
    • du développement des compétences, de la confiance et des connaissances afin que le patient puisse gérer son bien-être et sa santé;
    • d’une flexibilité dans l’établissement des objectifs – il y aura des échecs et des gains en cours de route.
  • Suivre les objectifs de rééducation à long terme par le biais de petites étapes significatives et motivantes pour le patient.
  • Les membres de l’équipe doivent être compétents et expérimentés dans l’aide aux patients pour l’établissement des objectifs appropriés et comprendre comment l’impact psychologique du traumatisme du patient influencera l’établissement des objectifs et la rééducation.

En savoir plus : Goal Setting in Rehabilitation (article sur l’établissement d’objectifs en rééducation, en anglais original)

Continuité des soins et de la communication ( edit | edit source )

  • Coordonner les soins dans différents contextes (21)
  • Assurer une communication claire et opportune avec le patient et sa famille (21)

En savoir plus : Continuity and coordination of care (documentation clinique sur la continuité et coordination des soins, en anglais original) (30)

Ljungolm et al.(31) proposent un modèle de continuité des soins comprenant six concepts interconnectés pour assurer la continuité des soins chez les patients ayant des besoins de soins complexes et leurs familles et soignants. Ces concepts sont (31) :

  • le temps et l’espace;
  • des informations adaptées au patient;
  • une compréhension mutuelle;
  • la clarté en ce qui a trait aux responsabilités et aux rôles;
  • la collaboration interprofessionnelle;
  • des relations de confiance.

Les patients et les familles estiment que le temps est crucial pour la continuité des soins. Cela prend du temps pour créer et renforcer les relations avec les différents membres de l’équipe interdisciplinaire, et l’accès à des informations adaptées est essentiel pour développer une compréhension mutuelle. Pour ce faire, il est nécessaire de clarifier les responsabilités et les rôles, de mettre en place une collaboration interprofessionnelle et de cultiver une relation de confiance entre toutes les parties concernées.(31)

Quelques principes à prendre en compte dans le partage d’information et l’implication de la famille et des soignants (29) :

  • Faire participer les patients, la famille et les soignants (le cas échéant) aux évaluations, à la planification de la coordination des soins et à la prise de décision à tous les stades de la rééducation.
  • Encourager les patients à participer activement aux décisions concernant leur rééducation.
  • Les encouragements de la famille, des soignants, des amis et des professionnels de la rééducation ont un effet positif sur le parcours de rééducation d’une personne.
  • Utiliser un langage clair lorsque l’on fournit des informations – être spécifique aux blessures du patient, sensible, solidaire et respectueux.

Soins centrés sur la fonction ( éditer | edit source )

Les soins centrés sur la fonction analysent les capacités du patient en matière de fonction et d’activité physique et l’aident à optimiser et à maintenir ces capacités fonctionnelles. Ceci est souvent utilisé pour développer le plus haut niveau possible d’autogestion et d’indépendance chez les patients. (32) Une approche centrée sur la fonction implique (21) :

  • de mettre l’accent sur les résultats fonctionnels et la qualité de vie;
  • d’aborder les aspects physiques, cognitifs et psychosociaux de la rééducation;
  • de considérer l’impact sur la participation (qualité de vie, implication communautaire et social, soins personnels, travail/emploi);
  • de suivre les progrès et adapter le plan de soins si nécessaire.

Une approche interdisciplinaire est encouragée lors de la prestation de soins centrés sur la fonction, car elle permet d’améliorer les fonctions physiques, sociales et cognitives des patients dont l’état de santé est complexe. Ces objectifs de soins doivent être évalués avec précision et soutenus par des soins continus et intégrés.(32)

Rééducation des problèmes de santé complexes et le cadre de la CIF ( éditer | éditer la source )

Figure 1. Influences réciproques de la CIF

La Classification Iinternationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) a été créée pour améliorer la compréhension des concepts de santé et d’états de santé. Il met l’accent sur le fonctionnement humain « Body Fuction and Structures » en relation avec les activités « Activities » et la participation « Participation » d’un individu. Ils peuvent être influencés par des facteurs environnementaux « Environmental Factors », des problèmes de santé « Health Condition (disorder or disease) » et des facteurs personnels « Personal Factors ». (33) Le cadre s’est éloigné des descripteurs négatifs tels que « déficience », « incapacité » et « handicap » en utilisant plutôt des descripteurs positifs tels que « structures corporelles », « activités » et « participation ». De cette manière, le cadre se concentre sur les points positifs et les capacités plutôt que sur la négativité et les handicaps. La rééducation en situation complexe doit être considérée comme un processus visant à découvrir et à améliorer ce qui est possible pour un individu et non à se concentrer sur ce qui n’est pas possible. Les professionnels de la rééducation sont encouragés à apprendre à décrire « les processus de rééducation en fonction de leurs caractéristiques positives ». (2) La figure 1 illustre les influences réciproques entre les éléments clés du cadre de la CIF.

Le cadre de la CIF offre aux professionnels de la rééducation un langage commun indépendant de leurs propres domaines d’expertise. Il peut aider les professionnels de la rééducation à dépasser leur domaine d’expertise et à communiquer avec les autres membres de l’équipe interdisciplinaire. Cela permet également de se concentrer sur le fonctionnement du patient plutôt que sur son diagnostic ou ses problèmes de santé.(2)

En savoir plus : Introduction à la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF)

Ressources (en anglais original)(edit | edit source)

Références(edit | edit source)

  1. Giesbrecht J. Principles of Care for Complex Injuries and Multi-System Conditions Course. Plus, 2023.
  2. 2.0 2.1 2.2 Pelser C, Banks H, Bavikatte G, editors. A Practical Approach to Interdisciplinary Complex Rehabilitation E-Book. Elsevier Health Sciences; 2022 Feb 1.
  3. 3.0 3.1 Iyengar KP, Venkatesan AS, Jain VK, Shashidhara MK, Elbana H, Botchu R. Risks in the Management of Polytrauma Patients: Clinical Insights. Orthopedic research and reviews. 2023 Dec 31:27-38.
  4. Al Hanna R, Amatya B, Lizama LE, Galea MP, Khan F. Multidisciplinary rehabilitation in persons with multiple trauma: a systematic review. Journal of Rehabilitation Medicine. 2020 Oct 2;52(10):1-9.
  5. Taylor SS, Noor N, Urits I, Paladini A, Sadhu MS, Gibb C, Carlson T, Myrcik D, Varrassi G, Viswanath O. Complex regional pain syndrome: a comprehensive review. Pain and Therapy. 2021 Dec;10(2):875-92.
  6. Kudre D, Chen Z, Richard A, Cabaset S, Dehler A, Schmid M, Rohrmann S. Multidisciplinary outpatient Cancer rehabilitation can improve Cancer patients’ physical and psychosocial status—a systematic review. Current oncology reports. 2020 Dec;22:1-7.
  7. Wagner AK, Franzese K, Weppner JL, Kwasnica C, Galang GN, Edinger J, Linsenmeyer M. Traumatic brain injury. InBraddom’s Physical Medicine and Rehabilitation 2021 Jan 1 (pp. 916-953). Elsevier.
  8. Iftikhar M, Frey J, Shohan MJ, Malek S, Mousa SA. Current and emerging therapies for Duchenne muscular dystrophy and spinal muscular atrophy. Pharmacology & Therapeutics. 2021 Apr 1;220:107719.
  9. Meghji J, Mortimer K, Agusti A, Allwood BW, Asher I, Bateman ED, Bissell K, Bolton CE, Bush A, Celli B, Chiang CY. Improving lung health in low-income and middle-income countries: from challenges to solutions. The Lancet. 2021 Mar 6;397(10277):928-40.
  10. Mintzer J, Donovan KA, Kindy AZ, Lock SL, Chura LR, Barracca N. Lifestyle choices and brain health. Frontiers in medicine. 2019 Oct 4;6:204.
  11. Katzmarzyk PT, Friedenreich C, Shiroma EJ, Lee IM. Physical inactivity and non-communicable disease burden in low-income, middle-income and high-income countries. British journal of sports medicine. 2022 Jan 1;56(2):101-6.
  12. Shearer RD, Howell BA, Bart G, Winkelman TN. Substance use patterns and health profiles among US adults who use opioids, methamphetamine, or both, 2015-2018. Drug and alcohol dependence. 2020 Sep 1;214:108162.
  13. Khan F, Amatya B, Hoffman K. Systematic review of multidisciplinary rehabilitation in patients with multiple trauma. Journal of British Surgery. 2012 Jan;99(Supplement_1):88-96.
  14. Haas B, Jeon SH, Rotermann M, Stepner M, Fransoo R, Sanmartin C, Wunsch H, Scales DC, Iwashyna TJ, Garland A. Association of severe trauma with work and earnings in a national cohort in Canada. JAMA surgery. 2021 Jan 1;156(1):51-9.
  15. Ross E, Crijns TJ, Ring D, Coopwood B. Social factors and injury characteristics associated with the development of perceived injury stigma among burn survivors. Burns. 2021 May 1;47(3):692-7.
  16. Soberg HL, Roise O, Bautz-Holter E, Finset A. Returning to work after severe multiple injuries: multidimensional functioning and the trajectory from injury to work at 5 years. Journal of Trauma and Acute Care Surgery. 2011 Aug 1;71(2):425-34.
  17. Kjeldgaard A, Soendergaard PL, Wolffbrandt MM, Norup A. Predictors of caregiver burden in caregivers of individuals with traumatic or non-traumatic brain injury: A scoping review. NeuroRehabilitation. 2023 Jan 6(Preprint):1-20.
  18. Perfetti AR, Jacoby SF, Buddai S, Kaplan LJ, Lane-Fall M. Improving post-injury care: key family caregiver perspectives of critical illness after injury. Critical care explorations. 2022 May;4(5).
  19. Angerpointner K, Ernstberger A, Bosch K, Zeman F, Koller M, Kerschbaum M. Quality of life after multiple trauma: results from a patient cohort treated in a certified trauma network. European journal of trauma and emergency surgery. 2021 Feb;47:121-7.
  20. Coulter A, Oldham J. Person-centred care: what is it and how do we get there?. Future hospital journal. 2016 Jun;3(2):114.
  21. 21.0 21.1 21.2 21.3 21.4 21.5 21.6 21.7 21.8 Giesbrecht, J. Principles of Care for Complex Injuries and Multi-System Conditions Course. Plus.2023
  22. 22.0 22.1 22.2 22.3 22.4 Hutting N, Caneiro JP, Ong’wen OM, Miciak M, Roberts L. Patient-centered care in musculoskeletal practice: Key elements to support clinicians to focus on the person. Musculoskeletal Science and Practice. 2022 Feb 1;57:102434.
  23. World Health Organisation (WHO). WHO: What is people-centred care? Available from: https://www.youtube.com/watch?v=pj-AvTOdk2Q(last accessed 16/6/2023)
  24. Jotterand F, Amodio A, Elger BS. Patient education as empowerment and self-rebiasing. Medicine, Health Care and Philosophy. 2016 Dec;19:553-61.
  25. Meherali S, Punjani NS, Mevawala A. Health literacy interventions to improve health outcomes in low-and middle-income countries. HLRP: Health Literacy Research and Practice. 2020 Dec 11;4(4):e251-66.
  26. Mukpradab S, Mitchell M, Marshall AP. An Interprofessional Team Approach to Early Mobilisation of Critically Ill Adults: An Integrative Review. International Journal of Nursing Studies. 2022 Feb 18:104210.
  27. Ferguson, M. Multidisciplinary vs. Interdisciplinary Teamwork: Becoming a More Effective Practitioner. 2014 Available from: http://www.socialworkhelper.com/2014/01/14/multidisciplinary-vs-interdisciplinary-teamwork-becoming-effective-practitioner/ (Accessed 16 June 2023).
  28. Brown J, Ackley K, Knollman-Porter K. Collaborative goal setting: A clinical approach for adults with mild traumatic brain injury. American Journal of Speech-Language Pathology. 2021 Nov 4;30(6):2394-413.
  29. 29.0 29.1 NICE Guideline (NG211): Rehabilitation after traumatic injury. Published 18 January 2022.
  30. World Health Organisation (WHO). Continuity and coordination of care.
  31. 31.0 31.1 31.2 Ljungholm L, Klinga C, Edin‐Liljegren A, Ekstedt M. What matters in care continuity on the chronic care trajectory for patients and family carers?—A conceptual model. Journal of Clinical Nursing. 2022 May;31(9-10):1327-38.
  32. 32.0 32.1 Kim MS, Lee SJ, Park MS, Jeong EH, Chang SO. Toward a conceptual framework for the interdisciplinary function‐focused care in nursing homes. Japan Journal of Nursing Science. 2020 Jul;17(3):e12330.
  33. Leonardi M, Lee H, Kostanjsek N, Fornari A, Raggi A, Martinuzzi A, Yáñez M, Almborg AH, Fresk M, Besstrashnova Y, Shoshmin A, Castro SS, Cordeiro ES, Cuenot M, Haas C, Maart S, Maribo T, Miller J, Mukaino M, Snyman S, Trinks U, Anttila H, Paltamaa J, Saleeby P, Frattura L, Madden R, Sykes C, Gool CHV, Hrkal J, Zvolský M, Sládková P, Vikdal M, Harðardóttir GA, Foubert J, Jakob R, Coenen M, Kraus de Camargo O. 20 Years of ICF-International Classification of Functioning, Disability and Health: Uses and Applications around the World. Int J Environ Res Public Health. 2022 Sep 8;19(18):11321.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles