Introduction à la fragilité

Introduction(edit | edit source)

Fraility.jpg

La fragilité est un état clinique associé à un risque accru de chutes, de blessures, d’institutionnalisation, de besoins de soins, d’invalidité et de décès. (1)

S’il est généralement admis que la fragilité existe, elle reste difficile à définir car elle se manifeste différemment chez chaque individu. Une définition pratique de la fragilité serait :

  • Une entité clinique distincte du vieillissement, mais liée au processus de vieillissement. Il s’agit d’une dysrégulation multisystémique qui entraîne une perte de réserve physiologique. Cette perte de réserve signifie que la personne fragilisée se trouve dans un état de vulnérabilité accrue face aux facteurs de stress, ce qui signifie qu’elle est plus susceptible de subir les effets indésirables des traitements, des maladies ou des infections.
  • Morley et al. (3) (2013) fournissent également la définition suivante :

« La fragilité est un état clinique dans lequel il y a une augmentation de la vulnérabilité d’un individu à développer une dépendance accrue ou de mourir lorsqu’il est exposé à un facteur de stress ». (3)

Ainsi, deux concepts clés peuvent être tirés de ces définitions : (1)

  1. La fragilité est distincte du vieillissement, mais y est liée. Et même si les personnes âgées ont tendance à être plus fragiles, ce n’est pas parce qu’elles sont âgées qu’elles le sont. La fragilité dépend de l’état physiologique de l’individu et de sa capacité à réagir aux facteurs de stress (blessure/maladie). (1) (4)
  2. La fragilité concerne plusieurs systèmes plutôt qu’un seul. Les personnes fragiles présentent généralement un certain nombre de comorbidités (cardiovasculaires, musculosquelettiques et neurologiques, par exemple). (1)

La fragilité est un état dynamique – il est prouvé que la fragilité peut être modifiée et qu’elle peut même être inversée plus facilement que le handicap. (5) Cette constatation est importante car elle signifie que le niveau de fragilité d’un individu peut être influencé par nos interventions. (1)

Globalement, si elle n’est pas prise en charge, une personne fragile suivra une trajectoire menant à l’invalidité et à la mort. (1) (5) (6)

Les modèles de fragilité ( éditer | edit source )

Frail.jpg

Deux théories principales sous-tendent le concept de fragilité :

  1. Le modèle du phénotype de Fried
  2. Le modèle d’accumulation des déficits de Rockwood.

Il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas de modèles concurrents. Ils doivent être considérés comme complémentaires – ils ont tous deux été validés et ont servi à élaborer divers outils d’évaluation et indicateurs de traitement.

Le modèle de phénotype de Fried ( éditer | edit source )

Le modèle de phénotype de Fried a été publié pour la première fois en 2001. (7) Il s’agit d’un modèle oui-non partant de cinq sous-catégories. Chaque sous-catégorie est notée 0 (non) ou 1 (oui). Il suppose qu’une personne est fragile si son score est supérieur à trois. (1) Ses cinq catégories sont comme suit : (1) (8)

  1. Inactivité physique
  2. Faible force musculaire – peut être mesurée par la force de préhension – <21 kg chez les hommes et <14 kg chez les femmes (NB : est aussi dépendante de l’origine ethnique)
  3. Vitesse de marche lente – moins de 0,8 m/s avec ou sans aide à la marche
  4. Épuisement/fatigue – autodéclaration
  5. Perte de poids – perte de 10 livres (4,5 kg) ou plus en 1 an

La notation se fait comme suit :

  • 0-1 = non fragile
  • 1-2 = préfragile
  • 3+ = fragile (léger, modéré et sévère)

Lorsque l’on utilise ce modèle, il est important de se rappeler que la fragilité est un dérèglement multisystémique. (1) (9)

  • Si une déficience est clairement due à un problème mono-articulaire ou à un système unique (par exemple, une faible force de préhension à la suite d’une blessure à la main), il faut en tenir compte lors de l’évaluation de la fragilité.
  • Il convient également de noter que ce modèle se concentre uniquement sur les attributs physiques de la fragilité.
  • Certains chercheurs considèrent donc qu’il s’agit d’un modèle incomplet, car il ne tient pas compte des aspects cognitifs ou des maladies chroniques associés à la fragilité.(10) Cependant, l’accent mis sur les caractéristiques physiques rend le modèle de Fried utile pour les physiothérapeutes, car il propose une orientation claire lors de l’élaboration de plans de traitement pour remédier à la fragilité, par exemple. si un patient présente une faible force musculaire, le traitement sera axé sur le renforcement; les patients qui se révèlent physiquement inactifs devront augmenter leur niveau d’activité. (1)

Le modèle d’accumulation des déficits de Rockwood ( éditer | edit source )

Le modèle Rockwood considère que la fragilité peut être le résultat d’une accumulation d’un certain nombre de déficits. (11) Ce modèle montre qu’à mesure que les gens vieillissent, ils développent des déficits de santé.

  • Les adultes ne développent pas tous le même nombre de déficits. Ainsi, certains deviennent fragiles alors que d’autres non.(12)

Cette accumulation de déficits peut être quantifiée à l’aide de l’Index de fragilité.

  • Dans cet index, 92 paramètres de symptômes, de signes, de résultats de laboratoire anormaux, d’états pathologiques et d’incapacités – c’est-à-dire de déficits – ont été utilisés pour définir la fragilité.(2)
  • Le nombre de paramètres a ensuite été réduit à environ 30 variables.(2)
  • Le score de l’Index de fragilité d’une personne indique le nombre de déficits présents – plus il y a de déficits, plus il y a de chances que la personne soit fragile.(11)
  • Le score de l’Index de fragilité est calculé en divisant le nombre total de déficiences par le nombre total de paramètres examinés. On considère qu’une personne est d’autant plus fragile que son score global est proche de 1,0.

Plusieurs études ont montré que le score de l’Index de fragilité est étroitement lié au risque de décès et d’institutionnalisation.(2) Il est donc considéré comme un modèle utile pour les soins primaires (médecins généralistes ou gériatres), mais étant donné qu’il peut être long à remplir, d’autres mesures plus rapides à utiliser ont été développées, notamment :

  • L’Index de fragilité électronique ou en anglais electronic Frailty Index (eFI), développé par Clegg et ses collègues en 2016. (13) Il identifie la fragilité à l’aide des données contenues dans les bases de données de soins primaires. À partir de ces données, il classe les patients en quatre catégories : les personnes âgées en bonne santé, les personnes légèrement fragiles, les personnes modérément fragiles et les personnes gravement fragiles.(13)
  • L’Échelle de fragilité clinique ou Clinical Frailty Scale (CFS) en anglais (voir l’image ci-dessous) est un outil simple et accessible qui peut être utilisé pour évaluer rapidement et simplement la fragilité. Il a été validé chez des adultes de plus de 65 ans. (14) (15) Il est important de noter qu’il n’est « pas largement validé chez les personnes plus jeunes ou celles ayant des incapacités stables au niveau d’un seul système ». (16)
    • Une note de 1 (très en forme) à 9 (en phase terminale) est attribuée à partir des descriptions et des pictogrammes de l’activité et de l’état fonctionnel.(17)
    • Une attention particulière doit être accordée à ceux qui obtiennent un score de 5 ou plus, car c’est le marqueur qui nécessite une évaluation gériatrique complète et souvent une orientation vers des spécialistes de la gériatrie ou de la fragilité.
    • Une revue Cochrane de 2017 a montré que les personnes âgées ont plus de chances d’être en vie et de vivre chez elles au moment du suivi si elles ont bénéficié d’une évaluation gériatrique complète lors de leur admission à l’hôpital.(18)

Échelle de fragilité clinique de Rockwood. De 1 à 9, 1 étant non fragile et 9 étant en phase terminale.

Résumé(edit | edit source)

  • La fragilité est un état clinique impliquant plusieurs systèmes qui est lié au vieillissement.
  • La fragilité peut finalement conduire à l’invalidité et à la mort, mais elle n’est pas un état fixe et peut être influencée positivement par des interventions appropriées.
  • Deux modèles clés sous-tendent le concept de fragilité : Le modèle du phénotype de Fried et le modèle de l’accumulation des déficits de Rockwood. Le modèle de Fried se concentre uniquement sur les aspects physiques de la fragilité, tandis que le modèle de Rockwood prend en compte la manière dont les déficits de santé s’accumulent, augmentant la probabilité qu’une personne soit fragile.

Références(edit | edit source)

  1. 1.00 1.01 1.02 1.03 1.04 1.05 1.06 1.07 1.08 1.09 1.10 Buxton S. An Introduction to Frailty course. Plus. 2020.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 Clegg A, Young J, Iliffe S, Rikkert MO, Rockwood K. Frailty in older people, The Lancet. 2013; 381(9868): 752-62. Available from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4098658/
  3. 3.0 3.1 Morley JE, Vellas B, Abellan van Kan G, Anker SD, Bauer JM, Bernabel R et al. Frailty consensus: a call to action. J Am Med Dir Assoc. 2013. 14(6): 392-7.
  4. Verghese J, Ayers E, Sathyan S, Lipton RB, Milman S, Barzilai N, Wang C. Trajectories of frailty in aging: Prospective cohort study. PLoS One. 2021 Jul 12;16(7):e0253976.
  5. 5.0 5.1 Clegg A, Bates C, Young J, Ryan R, Nichols L, Teale EA et al. Development and validation of an electronic frailty index using routine primary care electronic health record data. Age and Ageing. 2016; 45(3): 353–60, https://doi.org/10.1093/ageing/afw039.
  6. Álvarez-Bustos A, Carnicero-Carreño JA, Sanchez-Sanchez JL, Garcia-Garcia FJ, Alonso-Bouzón C, Rodríguez-Mañas L. Associations between frailty trajectories and frailty status and adverse outcomes in community-dwelling older adults. J Cachexia Sarcopenia Muscle. 2022 Feb;13(1):230-9.
  7. Fried LP, Tangen CM, Walston J, Newman AB, Hirsch C, Gottdiener J, Seeman T et al. Frailty in older adults: evidence for a phenotype. J Gerontol. 2001. 56A(3): 146-56.
  8. Pogam ML, Seematter-Bagnoud L, Niemi T, Assouline D, Gross N, Trächsel B, et al. Development and validation of a knowledge-based score to predict Fried’s frailty phenotype across multiple settings using one-year hospital discharge data: The electronic frailty score. EClinicalMedicine. 2022 Jan 10;44:101260.
  9. Picca A, Calvani R, Marzetti E. Multisystem derangements in frailty and sarcopenia: a source for biomarker discovery. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2022 May 1;25(3):173-7.
  10. Fried LP, Xue QL, Cappola AR, Ferrucci L, Chanves P, Varadhan R, Guralnik JM, Leng SX, Semba RD, et al. Nonlinear multisystem physiological dysregulation associated with frailty in older women: implications for etiology and treatment. J Gerontol. 2009. 64(10): 1049-57.
  11. 11.0 11.1 Rockwood, K, Mitnitski A. Frailty in Relation to the Accumulation of Deficits. The Journals of Gerontology Series A Biological Sciences and Medical Sciences. 2007; 62(7): 722-7. Available from https://www.researchgate.net/publication/6204727_Frailty_in_Relation_to_the_Accumulation_of_Deficits
  12. Rockwood K. Conceptual Models of Frailty: Accumulation of Deficits. Can J Cardiol. 2016;32(9):1046‐1050.
  13. 13.0 13.1 Lansbury LN, Roberts HC, Clift E, Herklots A, Robinson N, Sayer AA. Use of the electronic Frailty Index to identify vulnerable patients: a pilot study in primary care. British Journal of General Practice. 2017; 67 (664): e751-e756.
  14. Acute Frailty Network. Clinical Frailty Scale. Available from https://www.acutefrailtynetwork.org.uk/Clinical-Frailty-Scale (accessed 12 June 2020).
  15. Sablerolles RSG, Lafeber M, van Kempen JAL, van de Loo BPA, Boersma E, Rietdijk WJR, et al. Association between Clinical Frailty Scale score and hospital mortality in adult patients with COVID-19 (COMET): an international, multicentre, retrospective, observational cohort study. Lancet Healthy Longev. 2021 Mar;2(3):e163-e170.
  16. Rockwood K, Theou O. Using the Clinical Frailty Scale in allocating scarce health care resources. Can Geriatr J. 2020 Sep 1;23(3):210-5.
  17. Juma S, Taabazuing MM, Montero-Odasso M. Clinical frailty scale in an acute medicine unit: a simple tool that predicts length of stay. Can Geriatr J. 2016; 19(2): 34-9. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/P
  18. Ellis G, Gardner M, Tsiachristas A, Langhorne P, Burke O, Harwood RH, Conroy SP, Kircher T, Somme D, Saltvedt I, Wald H. Comprehensive geriatric assessment for older adults admitted to hospital. Cochrane database of systematic reviews. 2017(9). Available from: https://www.cochrane.org/CD006211/EPOC_comprehensive-geriatric-assessment-older-adults-admitted-hospital (last accessed 4.5.2019)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles