Hand Hygiene

Introduction(edit | edit source)

Hand hygeine.jpg

L’hygiène des mains est un terme général qui s’applique au lavage des mains, au lavage antiseptique des mains, à la friction antiseptique des mains et à l’antisepsie chirurgicale des mains.(1) Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC, centres pour le contrôle et la prévention des maladies) définissent ces activités comme suit :

  • Le lavage des mains – Se laver les mains avec du savon ordinaire (c’est-à-dire non antimicrobien) et de l’eau.
  • L’antisepsie des mains – Désigne soit le lavage antiseptique des mains, soit la friction antiseptique des mains.
  • L’antisepsie des mains en chirurgie – Un lavage ou un frottement antiseptique des mains effectué en préopératoire par le personnel chirurgical pour éliminer la flore passagère et réduire la flore résidente des mains.

Une bonne hygiène des mains est un élément important de votre propre protection et de celle des autres contre la transmission des infections. C’est l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir les infections nosocomiales.(1)(2). L’hygiène inadéquate des mains est considérée comme la cause principale des infections associées aux soins de santé et de la propagation d’organismes multirésistants tels que le Staphylococcus Aureus résistant à la méthiciline (SARM).(3) et a été reconnue comme un facteur contribuant de manière considérable aux éclosions(1).

Il est recommandé de se laver les mains avec de l’eau et du savon lorsque les mains sont visiblement souillées(4) et c’est le meilleur moyen de se débarrasser des germes dans la plupart des situations. Si vous n’avez pas de savon et d’eau à portée de main, vous pouvez utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool qui contient au moins 60 % d’alcool. Ces désinfectants sont les agents les plus efficaces pour réduire le nombre de bactéries et de virus sur les mains et sont recommandés pour la décontamination de routine pour toutes les indications cliniques, sauf lorsque les mains sont visiblement souillées.(4)

Les mains propres sont une approche simple et efficace pour réduire la propagation des infections d’une personne à l’autre et dans toute une communauté – de votre domicile et de votre lieu de travail aux crèches et aux hôpitaux.(5)

Importance de l’hygiène des mains( éditer | éditer la source )

La peau humaine normale est colonisée par des micro-organismes qui, bien que variant considérablement d’une personne à l’autre, sont souvent relativement constants pour une personne donnée. Sur les mains, il existe deux catégories de flore(4):

  1. Flore transitoire – souvent acquise lors d’un contact direct avec des patients ou des surfaces contaminées et colonisant les couches superficielles de la peau. Elles sont le plus souvent associées aux infections liées aux soins de santé et peuvent être éliminées facilement en se lavant les mains.
  2. La flore résidente – attachée aux couches plus profondes de la peau, est plus résistante au retrait et moins susceptible d’être impliquée dans les infections associées aux soins.

Ces micro-organismes, lorsqu’ils sont pathogènes, peuvent causer des risques potentiels pour les patients et les établissements de soins de santé :

  • en transmettant des micro-organismes aux patients.
  • en colonisant ou infectant un travailleur de la santé, par des organismes acquis auprès du patient.
  • en augmentant la morbidité, la mortalité et les coûts générés par les infections associées aux soins de santé.

La transmission d’agents pathogènes d’un patient à un autre nécessite la séquence d’événements suivante :

  1. Les organismes présents sur la peau du patient, ou qui ont été excrétés sur des objets inanimés à proximité du patient, sont transférés sur les mains du personnel soignant.
  2. Ces organismes doivent alors être capables de survivre pendant au moins plusieurs minutes sur les mains du personnel.
  3. Ensuite, le lavage des mains ou l’antisepsie des mains effectués par la personne soignante doivent être inadéquats ou entièrement omis, ou encore l’agent utilisé pour l’hygiène des mains est inefficace.
  4. Enfin, les mains contaminées du personnel soignant doivent entrer en contact direct avec un autre patient, ou avec un objet inanimé qui entrera en contact direct avec le patient.

Apprendre aux gens à se laver les mains les aide, ainsi que leurs communautés, à rester en bonne santé.

L’éducation au lavage des mains dans la communauté :

  • Réduit de 23 à 40 % le nombre de personnes souffrant de diarrhée.(6)(7)(8)
  • Réduit de 58 % les maladies diarrhéiques chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli(9)
  • Réduit de 16 à 21 % les maladies respiratoires, comme les rhumes, dans la population générale. (7)
  • Réduitde de 29 à 57% l’absentéisme dû aux maladies gastro-intestinales chez les écoliers .(10)

Indications pour l’hygiène des mains( éditer | éditer la source )

Le CDC(11) énonce les indications suivantes pour le lavage et l’antisepsie des mains :

  • Lorsque les mains sont visiblement sales, contaminées par des matières protéiniques ou visiblement souillées par du sang ou d’autres liquides organiques, Se laver les mains avec un savon non-antimicrobien ou antimicrobien et de l’eau.
  • Si les mains ne sont pas visiblement souillées, utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool et décontaminer systématiquement les mains dans toutes les situations cliniques.
  • Décontaminer ses mains avant d’avoir un contact direct avec les patients.
  • Décontaminer ses mains avant de mettre des gants stériles lors de l’insertion d’un cathéter intravasculaire central.
  • Décontaminer ses mains avant d’insérer des cathéters urinaires à demeure, des cathéters vasculaires périphériques ou d’autres dispositifs invasifs qui ne nécessitent pas d’intervention chirurgicale.
  • Décontaminez les mains après tout contact avec la peau intacte d’un patient (par exemple, lors de la prise du pouls ou de la tension artérielle, et en soulevant un patient).
  • Décontaminer ses mains après tout contact avec des fluides corporels ou des excrétions, des muqueuses, de la peau non intacte et des pansements si les mains ne sont pas visiblement souillées.
  • Décontaminer ses mains si l’on passe d’un site corporel contaminé à un site corporel propre pendant les soins au patient.
  • Décontaminer ses mains après tout contact avec des objets inanimés (y compris l’équipement médical) à proximité immédiate du patient.
  • Décontaminer ses mains après avoir retiré des gants.
  • Avant de manger et après être allé aux toilettes, se laver les mains avec un savon non-antimicrobien ou antimicrobien et de l’eau
  • Les wipes imprégnées d’antimicrobiens (lingettes) peuvent être considérées comme une alternative au lavage des mains avec de l’eau et du savon non antimicrobien. Comme elles ne sont pas aussi efficaces que les frictions à base d’alcool ou le lavage des mains avec un savon non-antimicrobien ou antimicrobien et de l’eau pour réduire le nombre de bactéries sur les mains des travailleurs de la santé, elles ne remplacent pas l’utilisation d’un désinfectant à base d’alcool ou d’un savon antimicrobien.
  • Se laver les mains avec un savon non-antimicrobien ou antimicrobien et de l’eau si l’exposition au Bacillus anthracis est suspectée ou prouvée. L’action physique de se laver et de se rincer ses mains dans de telles circonstances est recommandée car les alcools, la chlorhexidine, les iodophores et autres agents antiseptiques ont une faible activité contre les spores.

Méthodes d’hygiène des mains( éditer | éditer la source )

Obtenez l’affiche en cliquant ici

Obtenez l’affiche en cliquant ici

Lavage avec du savon( éditer | éditer la source )

Le lavage des mains adéquat se fait en 5 étapes(12):

  • Mouillez vos mains avec de l’eau propre et courante (chaude ou froide), fermez le robinet et appliquez du savon.
  • Faites mousser vos mains en les frottant ensemble avec le savon. Faites mousser le dos de vos mains, entre vos doigts et sous vos ongles.
  • Frottez vos mains pendant au moins 20 secondes. Besoin d’une minuterie ? Fredonnez deux fois la chanson  » Bonne fête  » du début à la fin.
  • Rincez bien vos mains sous l’eau propre et courante.
  • Séchez vos mains à l’aide d’une serviette propre ou à l’air libre. Utilisez une serviette pour fermer le robinet !

La température de l’eau n’influence pas l’élimination des microbes. Un rapport(13) étudiant l’effet de température allant de 5°C à 50°C sur l’élimination de différents types de bactéries a montré que la chaleur n’influençait pas les flores transitoire et résidente. Plutôt,la friction, le rinçage complet et le temps de contact sont considérés comme les facteurs les plus essentiels pour un lavage des mains efficace.

Quel savon faut-il utiliser ?
Le savon antibactérien n’est pas plus efficace pour prévenir les infections à la COVID que le savon ordinaire.(14) (15)Il est donc recommandé d’utiliser du savon ordinaire à la maison et dans les lieux publics. Prendre le temps de se laver les mains, c’est ce qui rend la mesure efficace. Lorsqu’il est disponible, le savon liquide est préférable au pain de savon car il réduit le risque de propagation de l’infection d’une personne à l’autre. Toutefois, selon le CDC, le savon en barre ou le savon liquide font l’affaire. (14)

Ce que vous devez savoir sur le lavage des mains de la part du CDC :

(16)

Vidéo sur le lavage des mains de l’OMS :

(17)

Désinfectant pour les mains à base d’alcool( éditer | edit source )

Lorsque vous utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool :

  • Appliquez le produit dans la paume d’une main et frottez les mains l’une contre l’autre.
  • Couvrez toutes les surfaces des mains et des doigts jusqu’à ce qu’ils soient secs.
  • Cela devrait prendre environ 20 secondes

(18)

Antisepsie chirurgicale des mains( éditer | éditer la source )

Cette opération est effectuée en préopératoire par le personnel chirurgical afin d’éliminer la flore passagère des mains et de réduire la flore résidente :

  • Retirez les bagues, les montres et les bracelets avant de commencer le frottage chirurgical des mains.
  • Enlevez les débris sous les ongles à l’aide d’un nettoyeur d’ongles sous l’eau courante.
  • Prélavez les mains et les avant-bras avec un savon non antimicrobien pendant 40 à 60 secondes et séchez les mains et les avant-bras avec une serviette à usage unique.
  • Appliquez le produit à base d’alcool selon les instructions du fabricant, laissez les mains et les avant-bras sécher complètement avant d’enfiler des gants stériles.

Soins de la peau( éditer | edit source )

Si la santé de la peau souffre, il est recommandé d’utiliser des lotions et des crèmes pour prévenir les irritations.

Facteurs affectant la conformité( éditer | éditer la source )

De nombreux facteurs influencent la conformité des professionnels de la santé aux pratiques d’hygiène des mains. Le CDC a adapté les conclusions de Pittet(19) pour obtenir les raisons suivantes.

Facteurs de risque observés pour une mauvaise conformité aux pratiques recommandées d’hygiène des mains :

  • Statut de médecin (plutôt que d’infirmier)
  • Statut de personnel infirmier auxiliaire (plutôt que d’infirmier)
  • De sexe masculin
  • Travailler dans une unité de soins intensifs
  • Travailler pendant la semaine (par rapport au week-end)
  • Porter des blouses et des gants
  • L’évier automatisé
  • Les activités présentant un risque élevé de transmission croisée
  • Un nombre élevé d’occasions pour l’hygiène des mains par heure de soins aux patients

Facteurs autodéclarés de mauvaise conformité de l’hygiène des mains :

  • Les agents de lavage des mains provoquent une irritation et une sécheresse
  • Les éviers sont mal situés/manque d’éviers
  • Le manque de savon et de serviettes en papier
  • Souvent trop occupé/manque de temps
  • Insuffisance de personnel / surnombre de patients
  • Le patient doit être considéré comme prioritaire
  • L’hygiène des mains interfère dans les relations du personnel soignant avec les patients
  • Le faible risque de contracter une infection auprès des patients
  • Le port de gants et la conviction que l’utilisation de gants rend inutile l’hygiène des mains.
  • Le manque de connaissance des directives et des protocoles.
  • Ne pas y penser/oublier
  • Aucun exemple à suivre de la part des collègues ou des supérieurs
  • Le scepticisme quant à la valeur de l’hygiène des mains
  • Le désaccord avec les recommandations
  • Le manque d’informations scientifiques sur l’impact définitif de l’amélioration de l’hygiène des mains sur les taux d’infections associées aux soins de santé

Autres obstacles perçus à une hygiène des mains adéquate :

  • Le manque de participation active à la promotion de l’hygiène des mains au niveau individuel ou institutionnel.
  • Le manque d’exemple à suivre pour l’hygiène des mains
  • L’absence de priorité institutionnelle accordée à l’hygiène des mains
  • L’absence de sanctions administratives à l’encontre des contrevenants vs la récompense accordée aux participants
  • L’absence d’un climat de sécurité institutionnel

En s’attaquant à ces prédicteurs de mauvaise conformité dans votre établissement de soins de santé, vous pouvez promouvoir de bonnes pratiques d’hygiène des mains au sein de votre personnel. Des victoires faciles seraient de :

  1. Fournir une éducation et une culture de conformité, avec un retour d’information sur les performances.
  2. Fournir un accès facile au matériel d’hygiène des mains. Par exemple, placer des désinfectants pour les mains à base d’alcool à chaque chevet de lit ou dans chaque salle de clinique.

Utilisation de gants( éditer | éditer la source )

  • Une contamination des mains peut se produire en raison de petits trous non détectés dans les gants d’examen
  • Une contamination peut se produire lors du retrait des gants
  • Le port de gants ne remplace pas la nécessité de l’hygiène des mains
  • Le fait de ne pas retirer les gants après avoir soigné un patient peut entraîner la transmission de micro-organismes d’un patient à l’autre

Considérations sur l’hygiène des mains en cas de catastrophes et de conflits( éditer | éditer la source )

L’hygiène est particulièrement importante dans les situations de catastrophe et de conflit telles qu’une inondation, un ouragan ou un tremblement de terre, mais il est parfois difficile de trouver de l’eau courante propre et sécuritaire. Si l’eau de votre robinet n’est pas salubre, lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau qui a été bouillie ou désinfectée. Une station temporaire de lavage des mains peut être créée en utilisant une grande cruche d’eau qui contient de l’eau propre (par exemple, bouillie ou désinfectée). (20)

Les gants sont souvent utilisés de manière inappropriée dans les situations de catastrophe et de conflit. Même s’ils sont en quantité limitée, les gants sont à usage unique et doivent être jetés en toute sécurité après le contact avec le patient et ne pas être réutilisés. Les gants d’examen ne sont indiqués que dans les situations où il existe un risque d’exposition directe au sang, aux fluides corporels, aux excrétions ou aux articles souillés par ces matières. Les gants ne sont pas nécessaires pour les contacts de routine avec les patients lorsqu’il n’y a pas de risque de contact avec du sang ou des liquides organiques, ou un environnement contaminé.(20)

Ressources(edit | edit source)

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 Centers for Disease Control and Prevention. Handwashing: Clean hands save lives. Available from:https://www.cdc.gov/handwashing/index.html (accessed 13 March 2020)
  2. World Health Organization. Evidence of hand hygiene to reduce transmission and infections by multi-drug resistant organisms in health-care settings. WHO. 2014.
  3. Centers for Disease Control and Prevention. MRSA. Available from:https://www.cdc.gov/mrsa/index.html (accessed 14 March 2020)
  4. 4.0 4.1 4.2 Boyce, J.M. and Pittet, D., 2002. Guideline for hand hygiene in health-care settings: recommendations of the Healthcare Infection Control Practices Advisory Committee and the HICPAC/SHEA/APIC/IDSA Hand Hygiene Task Force. Infection Control & Hospital Epidemiology, 23(S12), pp.S3-S40.
  5. Jefferson T, Del Mar C, Dooley L, Ferroni E, Al-Ansary LA, Bawazeer GA, Van Driel ML, Foxlee R, Rivetti A. Physical interventions to interrupt or reduce the spread of respiratory viruses: systematic review. Bmj. 2009 Sep 22;339:b3675.
  6. Ejemot‐Nwadiaro RI, Ehiri JE, Meremikwu MM, Critchley JA. Hand washing for preventing diarrhoea. Cochrane database of systematic reviews. 2008(1).
  7. 7.0 7.1 Aiello AE, Coulborn RM, Perez V, Larson EL. Effect of hand hygiene on infectious disease risk in the community setting: a meta-analysis. American journal of public health. 2008 Aug;98(8):1372-81.
  8. Freeman MC, Stocks ME, Cumming O, Jeandron A, Higgins JP, Wolf J, Prüss‐Ustün A, Bonjour S, Hunter PR, Fewtrell L, Curtis V. Systematic review: hygiene and health: systematic review of handwashing practices worldwide and update of health effects. Tropical Medicine & International Health. 2014 Aug;19(8):906-16.
  9. Huang DB, Zhou J. Effect of intensive handwashing in the prevention of diarrhoeal illness among patients with AIDS: a randomized controlled study. Journal of medical microbiology. 2007 May 1;56(5):659-63.
  10. Wang Z, Lapinski M, Quilliam E, Jaykus LA, Fraser A. The effect of hand-hygiene interventions on infectious disease-associated absenteeism in elementary schools: A systematic literature review. American journal of infection control. 2017 Jun 1;45(6):682-9.
  11. Recommendations from the CDC Guideline for Hand Hygiene in Healthcare Settings, by the Healthcare Infection Control Practices Advisory Committee, 3MHealthCarehttps://multimedia.3m.com/mws/media/309799O/cdc-guidelines-reprint.pdf
  12. « Handwashing – Clean Hands Save Lives | CDC. » https://www.cdc.gov/handwashing/index.html. Accessed 13 Mar. 2020.
  13. The WHO Guidelines on Hand Hygiene in Healthcare (Advanced Draft)https://www.who.int/patientsafety/information_centre/Last_April_versionHH_Guidelines%5B3%5D.pdf Accessed on 13/March/2020.
  14. 14.0 14.1 CDC. What You Need To Know About Handwashing Transcript. Reviewed 23 July 2019
  15. Minnesota Department of Health. Which Soap is Best? Last updated 9 March 2020
  16. Centers for Disease Control and and Prevention.What You Need To Know About Handwashing. Published on 16 December 2019. Available from https://www.youtube.com/watch?v=d914EnpU4Fo&feature=emb_logo. (consulté le 17 mars 2020)
  17. World Health Organisation. WHO: How to handwash? With soap and water. Published on 20 October 2015. Disponible à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=3PmVJQUCm4E&feature=emb_logo. (consulté le 17 mars 2020)
  18. WHO: How to handrub? With alcohol-based formulation, World Health Organisation, Oct 2015, https://www.youtube.com/watch?v=ZnSjFr6J9HI
  19. Pittet D. Improving compliance with hand hygiene in hospitals. Infection Control & Hospital Epidemiology. 2000 Jun;21(6):381-6.
  20. 20.0 20.1 Lathia C, Skelton P and Clift Z. Early Rehabilitation in Conflicts and Disasters. Humanity and Inclusion. 2020


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles