Notions de base sur les différentes technologies de télésanté

Éditeur original – Tarina van der Stockt

Principaux contributeursWanda van Niekerk, Kim Jackson, Tarina van der Stockt et Jess Bell

Introduction(edit | edit source)

Image of Telehealth.jpeg

La télésanté est la prestation de services et d’information liés à la santé par le biais de la communication électronique. Elle est « définie comme une rencontre à distance au sujet de soins de santé entre deux cliniciens ou entre un patient et un clinicien ». (1) Tout individu est en mesure de gérer sa santé grâce au soutien à distance des professionnels de la santé. (2)

La technologie est un aspect essentiel de cette prestation de services, mais la télésanté ne se limite pas à un type particulier de technologie. Si la technologie permet à une interaction clinique de se dérouler sur n’importe quelle distance géographique, le choix de la technologie peut déterminer la façon dont ces interactions se déroulent.

Les types de technologies de télésanté ( éditer | éditer la source )

Le choix de la technologie déterminera si la télésanté est asynchrone ou en temps réel.

  • Télésanté asynchrone – Store and Forward (S&F) en français Enregistrement et Transfert (3) (4) (5)
    • Les informations sont enregistrées et transférées (Store & Forward) – elles peuvent être stockées localement ou sur un serveur, en fonction de la disponibilité de connectivité
    • Il y a un délai entre le moment où un message est envoyé par une partie et le moment où il est reçu par la deuxième partie
    • Les technologies Store and Forward (S&F) les plus couramment utilisées sont les suivantes :
      • messagerie sécurisée
      • courriel
      • programmes d’autogestion en ligne
    • Les technologies plus récentes, telles que la réalité virtuelle ou les « wearables » (dispositifs portables), utilisent la technologie « store and forward » pour transmettre les données au thérapeute
    • Ces données peuvent être consultées et commentées à la convenance des participants (client/patient ou prestataire de soins de santé)
    • Est moins dépendante de la connectivité
    • Est plus difficile à administrer
    • Le choix des logiciels et les normes d’interconnexion jouent un rôle
  • Télésanté en temps réel – synchrone (3)
    • Les informations fournies par une partie sont reçues presque instantanément par la seconde partie (par des moyens audio/visuels) (6) (7) (8)
    • Les informations ou les données sont transférées en direct
      • Il s’agit d’une forme de télésanté pratique et facile à mettre en œuvre
        • Nécessite une large bande passante
        • Nécessite une connectivité constante
        • Implique un investissement dans l’équipement matériel connexe
      • Une vidéoconférence entre le patient et le prestataire de soins de santé en est le meilleur exemple : le physiothérapeute et le patient peuvent se voir et interagir en direct
      • Est plus fréquemment utilisée en physiothérapie pour les maladies cardiaques et pulmonaires, la gestion du diabète et les affections musculosquelettiques, par exemple l’arthrose, et pour la réadaptation des patients après une chirurgie orthopédique (9)

(10)

Terminologie(edit | edit source)

Les compagnies d’assurance médicale, comme aux États-Unis, peuvent utiliser la terminologie suivante : (11)

  • De véritables consultations par télésanté : En temps réel, synchrones, utilisant la vidéo bidirectionnelle, pas seulement pour les patients établis, et pas nécessairement à l’initiative du patient.
  • Consultations électroniques : Asynchrones, évaluation et prise en charge via l’échange d’informations et la messagerie sécurisée (portail du patient), uniquement pour les patients établis, et à l’initiative du patient.
  • Contrôles virtuels : Appel téléphonique en temps réel, uniquement audio (pas de vidéo), mais qui peut être complété par des vidéos enregistrées ou la transmission d’informations. Effectués à partir d’un appel téléphonique, d’une messagerie sécurisée comme un portail ou d’un courrier électronique. Uniquement pour les patients établis et à l’initiative du patient
  • Évaluations à distance d’images et de vidéos enregistrées : Synchrones et asynchrones, par téléphone, vidéo ou audio en temps réel, textes, messagerie sécurisée et courrier électronique. Uniquement pour les patients établis et à l’initiative du patient
  • Consultations par téléphone : Synchrones, en temps réel, par téléphone. Uniquement pour les patients établis et à l’initiative du patient
  • Services d’évaluation et de traitement numériques en ligne : Évaluation et traitement via l’échange d’informations et la messagerie sécurisée. Uniquement pour les patients établis et à l’initiative du patient (11)

Facteurs influençant le choix de la technologie de télésanté ( éditer | edit source )

Telehealth Technology choice.png

Il est essentiel d’adapter le choix de la technologie aux types d’interaction nécessaires pour la population spécifique de patients du physiothérapeute. Les facteurs à prendre en compte sont les suivants : (12)

  • Tâche – évaluation ou traitement
  • Interaction – entre le physiothérapeute et le patient
  • Stimulus nécessaire à l’interaction – un appel téléphonique, une démonstration vidéo ou une vidéo en temps réel ?
  • Type de réponse requise de la part du patient
  • Fonction technique pour faciliter l’interaction entre le physiothérapeute et le patient

Déterminer le type de technologie à utiliser ( éditer | éditer la source )

  • Dressez une liste des types de patients spécifiques que vous aimeriez voir par télésanté et dressez la liste des tâches d’évaluation et des différentes stratégies de traitement doivant être utilisées dans la gestion de vos patients.
  • Pour chacune de ces tâches d’évaluation et stratégies de traitement, réfléchissez à l’interaction nécessaire avec votre client.
  • Comment devez-vous interagir avec votre patient ?
  • Cette tâche d’évaluation ou stratégie de traitement peut-elle être réalisée à l’aide d’une technologie asynchrone (Store and Forward) ou avez-vous besoin d’une technologie en temps réel pour transmettre de manière adéquate et efficace les informations au patient ?
  • Quel stimulus est nécessaire pour faciliter cette interaction entre le physiothérapeute et le patient ? Un appel téléphonique suffit-il ou une démonstration vidéo est nécessaire ? Une interaction en temps réel est-elle nécessaire pour fournir un retour d’information actif au client/patient ?
  • Considérez l’action spécifique que vous exigez de votre patient en réponse au stimulus (appel téléphonique, vidéo, temps réel), c’est-à-dire l’exécution d’un mouvement spécifique par le patient.
  • Réfléchissez à la fonction technique que doit remplir la technologie de télésanté spécifique pour faciliter l’interaction entre le physiothérapeute et le patient.(12)

Exemple d’un patient post-opératoire en orthopédie ( éditer | éditer la source )

Tenez compte des facteurs énumérés ci-dessus lorsque vous consultez un patient orthopédique en phase postopératoire.

  • Tâche : Analyse du mouvement
  • Interaction nécessaire :
    • Le patient peut-il enregistrer une vidéo du mouvement spécifique et vous l’envoyer (en mode asynchrone – « store and forward ») ?
    • L’interaction en temps réel est-elle nécessaire pour fournir au patient un retour d’information et des indications lui permettant de contrôler le mouvement ?
  • Le stimulus pour le patient
    • Le patient n’a-t-il besoin d’instructions que pour des mouvements spécifiques ?
    • Une vidéo du mouvement est-elle requise (quelqu’un qui fait le mouvement spécifique)
    • Un retour d’information en temps réel est-il nécessaire pour garantir la précision des mouvements ?
  • La réponse du patient
    • Mouvement actif – le patient peut-il le faire seul ou a-t-il besoin de l’aide ou de la surveillance d’un soignant ou conjoint ?
  • Les fonctions techniques nécessaires au système de télésanté
    • Accès à l’interaction en temps réel
    • Une plateforme permettant le partage d’écran ou de vidéos
    • La capacité de mesure des amplitudes de mouvement (ROM)
    • Des images fixes ou vidéos du patient pour votre dossier

Utilisez cette liste pour déterminer la plateforme la plus appropriée à votre population de patients.(12)

Voir aussi Considérations pratiques sur la télésanté

Choisir une plateforme adaptée à la télésanté ( edit | edit source )

Suitable Telehealth Platform.png

Considérations(edit | edit source)

  • Disponibilité (12) (13)
    • La technologie nécessaire est-elle disponible pour le physiothérapeute et le patient ?
    • La technologie est-elle autorisée dans votre pays/organisation/état ?
    • Tenez compte du type de technologie dont le client peut disposer, possiblement un simple téléphone intelligent.
  • Vie privée et sécurité (12) (13)
    • La technologie doit être conforme aux niveaux de sécurité requis par la législation provinciale et nationale. (14)
      • le passage sécuritaire et sécurisé des données sur internet grâce à un cryptage de bout en bout
      • les exigences en matière de confidentialité et de respect de la vie privée des patients faisant partie de la plate-forme
  • Facilité d’utilisation (12) (13)
    • pour les deux parties – le physiothérapeute et le patient
    • Un téléchargement est-il requis du patient ? La simplicité est préférable, essayez d’éviter les complications supplémentaires pour vos clients, telles que le téléchargement et l’installation de logiciels. Les plateformes qui n’exigent qu’un clic sur un lien pour démarrer l’appel sont plus faciles et plus avantageuses pour les patients
    • Est-elle pertinentes pour les clients souffrant de handicaps physiques ou cognitifs ?
    • Convivialité pour le physiothérapeute – le logiciel doit être facile à naviguer, bien conçu et logique dans son utilisation
    • Le niveau de formation requis pour utiliser la technologie et la possibilité de l’utiliser dans le cadre de votre installation clinique
    • Certaines plateformes permettent au physiothérapeute de gérer toute la technologie de son côté, ce qui limite l’interaction du patient avec la technologie et facilite la tâche du patient.
  • Médico-légal (13)
    • La plateforme enregistre-t-elle automatiquement la consultation ou vous devez utiliser une application tierce pour enregistrer la consultation ? Si c’est le cas, cela ne fait qu’ajouter à la liste des choses à se rappeler et à penser de faire
    • Exigez-vous du patient qu’il accepte certaines clauses de non-responsabilité ou de reconnaissance juridique avant le début de la consultation ? La plateforme le permet-elle ?
    • Voir également les considérations éthiques et professionnelles relatives à la télésanté
  • Coût (12) (13)
    • Cela doit être considéré dans le contexte du modèle d’entreprise global. Sera-t-elle durable à long terme ?
    • La tarification est-elle adaptée à votre volume de consultations ? Si vous offrez des consultations par télésanté fréquentes, vous pouvez opter pour une redevance mensuelle Si vous n’offrez que quelques consultations, envisagez plutôt une redevance « à l’utilisation »
  • Interopérabilité (12)
    • La technologie choisie peut-elle être intégrée à d’autres technologies ?
    • Les coordonnées du patient sont-elles connectées à votre logiciel de gestion clinique ?
    • Si vous exercez dans une autre juridiction que la vôtre, n’oubliez pas que les technologies diffèrent d’un État à l’autre

(15)

Plates-formes vidéo appropriées ( éditer | éditer la source )

La sécurité et la confidentialité des données et des dossiers des patients sont primordiales dans le secteur des soins de santé. Il en va de même lorsqu’il s’agit d’une consultation par télésanté. La sûreté et la sécurité des plates-formes vidéo sont donc extrêmement importantes et nécessaires.

Chaque pays ou état dispose de sa propre législation, de sa propre réglementation et de sa propre loi sur la protection de la vie privée en ce qui concerne les services de santé. Ces lois réglementent la manière dont les informations personnelles d’un patient sont traitées et conservées en toute sécurité. Il est donc important que le logiciel et la plate-forme vidéo que vous utilisez soient compatibles :

  • crypté
  • non interceptable
  • non piratable

En tant que praticien, vous pouvez être tenu pour responsable si des informations sensibles ne sont pas bien protégées en raison de l’utilisation d’une plate-forme moins sécuritaire ou de mauvaise qualité.(16)

La sécurité de la plate-forme ( éditer | éditer la source )

Le praticien doit démontrer que la plateforme choisie est sécure et privée et si cela change dans le future, une autre plateforme doit être envisagée. Le cryptage de bout en bout est nécessaire pour les appels vidéo. (16) La plateforme choisie doit faire l’objet d’une évaluation complète des risques. Pendant la crise de COVID-19, la nécessité de cette mesure a été assouplie, en particulier aux États-Unis, mais plus maintenant. Suivez les directives de votre pays ou de votre état concernant le RGPD (Réglement général sur la protection des données – Europe) , les accords BAA (Business Associate Agreement – États-Unis) et l’HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act – États-Unis). Ces réglementations seront expliquées en détails dans un paragraphe plus bas.(11)

Les plates-formes de télésanté disponibles ( éditer | éditer la source )

Il existe de nombreuses plateformes de télésanté et le praticien doit choisir celle qui répond le mieux à ses besoins. Certaines plateformes sont basées sur le cloud (Coviu, Doxy.me), d’autres sont basées sur des applications (Physitrack) ou intégrées dans la gestion des logiciels cliniques (Cliniko).

Les plates-formes couramment utilisées par le public ( éditer | éditer la source )

Zoom(edit | edit source)

  • interface moins simplifiée
  • le téléchargement est nécessaire pour une première utilisation – peut créer des difficultés pour le client
  • conçu pour les réunions et les webinaires
  • peut convenir pour les sessions de groupe ou les session d’exercice où il est peu probable que des informations sensibles soient échangées
  • il existe des rapports de médias sur les violations de la sécurité de la plate-forme – ce qui n’est pas idéal pour les services de santé qui doivent transmettre des informations sécurisées et privées sur la santé
  • les consultations peuvent ne pas être cryptés par défaut – le paramètre « Require Encryption for 3rd party Endpoints (Exige le chiffrement des terminaux tiers) » doit être activé. (16)
  • Zoom pour les soins de santé – frais d’abonnement plus élevés. S’intègre à certains logiciels de physiothérapie et offre un niveau de sécurité plus élevé et une conformité à l’HIPAA.

Facetime(edit | edit source)

  • les patients peuvent vous joindre à tout moment, ce qui n’est pas conseillé
  • les données des chats et des appels vidéo sur Facetime peuvent être stockées dans votre iCloud personnel – cela peut entraîner des problèmes de non-conformité et des problèmes législatifs concernant le stockage des dossiers médicaux privés et confidentiels (16)
  • a présenté des failles de sécurité dans le passé

Skype(edit | edit source)

  • il existe des rapports sur la mauvaise qualité des appels
  • problématiques et vulnérabilités en matière de protection de la vie privée et de sécurité
Telehealth whatsapp.jpg

Whatsapp(edit | edit source)

  • L’application est liée à votre numéro de téléphone mobile et au numéro de téléphone mobile de votre patient
  • problématiques relatives à la sécurité des données et à la conformité (droit de suppression des données – êtes-vous autorisé à supprimer un message d’un patient, par exemple ?)
  • il existe des rapports sur les problèmes de sécurité et le piratage informatique (16)

Microsoft Teams ( éditer | éditer la source )

  • plus sécure que Skype
  • la mise en place peut s’avérer difficile
  • la convivialité peut poser problème

Considérations(edit | edit source)

Si le thérapeute utilise son propre téléphone pour les consultations (appel, Whatsapp ou FaceTime), il doit s’assurer que son numéro privé est sécurisé. Par exemple, un service d’appel peut être utilisé, tel que Google Voice, qui fournit un numéro alternatif. (11)

En résumé ( éditer | éditer la source )

Il existe de nombreuses plateformes pour les appels vidéo, de nouvelles sont créées régulièrement et les plateformes existantes peuvent être régulièrement modifiées en termes de sécurité, de fonctionnalité, de convivialité et de qualité. En tant que prestataire de soins de santé, il vous incombe de garantir la confidentialité et la sécurité des informations sensibles relatives à la santé de vos patients, et cet aspect doit être considéré lors du choix de la plateforme de télésanté à utiliser.

La sécurité des données en télésanté ( éditer | éditer la source )

En tant que prestataire de soins de santé, il est de votre responsabilité légale de préserver la sécurité des données des patients. Avec la montée en puissance de la télésanté, les données et informations relatives aux patients sont de plus en plus souvent transmises en ligne. Cela accroît nos responsabilités médico-légales. De nombreuses plateformes technologiques de télésanté sont mondiales et les prestataires de soins de santé doivent être conscients des normes et concepts de sécurité des données à l’échelle mondiale.(17)

HIPAA(edit | edit source)

  • Health Insurance Portability and Accountability Act (18)
  • Loi américaine
  • objectif de l’acte – garantir que les prestataires de soins de santé assurent la sécurité des informations protégées sur la santé
  • En vertu de cette loi :
    • les prestataires de soins de santé sont des « entités couvertes par l’HIPAA »
    • les prestataires d’assistance et de soutien aux prestataires de soins de santé sont des « associés commerciaux »
  • Elle oblige les prestataires de soins de santé (entités couvertes) qui sauvegardent et transmettent des données confidentielles sur la santé par l’intermédiaire de plateformes technologiques à signer un accord commercial avec ces plateformes technologiques (associés commerciaux)
  • Les plateformes conformes à l’HIPAA garantissent que les exigences en matière de sécurité sont conformes aux directives de l’HIPAA

RGDP(edit | edit source)

  • Réglement général sur la protection des données (General Data Protection Regulation – GDPR) (19)
  • mis en œuvre par l’Union européenne
  • normes de sécurité des données les plus élevées au monde
  • bien qu’il ne soit pas spécifique aux soins de santé, le RGPD inclut la sauvegarde et la transmission des données relatives à la santé des patients
  • En vertu de ce réglement :
    • le prestataire de soins de santé, appelé « responsable du traitement des données »
  • Les responsables du traitement des données ont des obligations légales spécifiques telles que le « droit à l’oubli », qui permet au responsable du traitement des données de supprimer les informations relatives au patient sur demande.

Les principes fondamentaux ( éditer | éditer la source )

L’intégration et la mise en œuvre de la télésanté impliquent l’application de certains principes administratifs, cliniques, techniques et éthiques.(20)

Principes administratifs ( éditer | éditer la source )

  • Les professionnels de la santé doivent connaître et respecter les lois et règlements de leurs associations professionnelles, ainsi que les exigences réglementaires en matière d’accréditation et de formation professionnelle continue pour l’utilisation des TIC (technologies de l’information et de la communication) dans le cadre de la prestation de services
  • Les prestataires de soins de santé doivent connaître les lois et réglementations fédérales et d’État relatives à la prestation de services par télésanté
  • Les prestataires de soins de santé doivent être conscients de toutes les exigences opérationnelles et contractuelles liées à la mise en œuvre de services de télésanté et s’y conformer
  • Les prestataires de soins de santé doivent connaître et être informés des processus de facturation et de codage en vigueur dans leur pays
  • Les prestataires de soins de santé doivent se conformer aux diverses exigences en matière de sûreté, de sécurité et de confidentialité lorsqu’ils fournissent des services de télésanté, tel que le précise le pays concerné
  • Les prestataires de soins de santé doivent s’assurer que les patients connaissent leurs droits et leurs responsabilités lorsqu’ils utilisent des services de télésanté
  • Les prestataires de soins de santé doivent s’assurer qu’un présentateur, un traducteur ou un assistant électronique (conjoint, membre de la famille ou soignant) approprié est disponible pour répondre aux besoins du patient avant, pendant et après la consultation par télésanté
  • Les prestataires de soins de santé doivent disposer d’un plan mis en place en cas d’urgence ou d’interruptions techniques, et d’un mode de communication secondaire
  • Les prestataires de soins de santé doivent mettre en place des mesures de performance et d’amélioration de la qualité afin d’évaluer leurs services de télésanté(20)

Principes cliniques ( éditer | éditer la source )

  • Les prestataires de soins de santé qui utilisent du matériel, des logiciels ou des dispositifs de TIC pour fournir des services de télésanté devraient être formés au fonctionnement de l’équipement et du logiciel ainsi qu’au dépannage
  • Les prestataires de soins de santé doivent savoir comment utiliser les périphériques de vidéoconférence, tels que les outils de partage de données, pour faciliter ou modifier l’enseignement au cours d’une consultation de télésanté
  • Quel que soit le type de technologie (synchrone ou asynchrone) choisi par le prestataire de soins, celui-ci doit envisager de modifier au besoin les techniques, l’équipement ou le cadre physique lors d’une consultation de télésanté(20)

Principes techniques ( éditer | éditer la source )

  • Les prestataires de soins de santé doivent se conformer à toutes les lois, réglementations et règles relatives à la technologie et à la sécurité technique
  • Les prestataires de soins de santé doivent s’assurer que tous les équipements peuvent être utilisés en toute sécurité
  • Les prestataires de soins de santé se devraient de mettre en place des mesures de contrôle des infections pour l’utilisation des équipements de télésanté
  • Les prestataires de soins de santé doivent se conformer aux règles, réglementations et lois relatives à la protection des informations sur la santé, à la sécurité et à la confidentialité des données et à la conservation, l’extraction et la transmission des dossiers lorsqu’ils pratiquent la télésanté.(20)

Conclusion(edit | edit source)

La technologie spécifique choisie par le prestataire de soins de santé :

  • Doit être adaptée à l’objectif visé
  • Doit de permettre une interaction sécuritaire, sécurisée et efficace entre le prestataire de soins et le patient
  • Doit être bien choisie pour ses caractéristiques plutôt que d’opter pour la technologie que tout le monde utilise ou pour une technologie gratuite
  • Doit être adoptée d’après une sélection précise en ce qui concerne les caractéristiques et sécurité nécessaires pour assurer une interaction de haute qualité entre le prestataire de soins de santé et le patient(12)

Références(edit | edit source)

  1. Castner J, Bell SA, Hetland B, Der-Martirosian C, Castner M, Joshi AU. National estimates of workplace telehealth use among emergency nurses and all registered nurses in the United States. J Emerg Nurs. 2022 Jan;48(1):45-56.
  2. Blandford A, Wesson J, Amalberti R, AlHazme R, Allwihan R. Opportunities and challenges for telehealth within, and beyond, a pandemic. Lancet Glob Health. 2020;8(11):e1364-e1365.
  3. 3.0 3.1 Gogia,S. Chapter 2 – Rationale, history, and basics of telehealth. In Fundamentals of Telemedicine and Telehealth. Academic Press. 2020. p 11-34.
  4. O’Keefe M, White K, Jennings JC. Asynchronous telepsychiatry: A systematic review. J Telemed Telecare. 2021 Apr;27(3):137-45.
  5. Massie J, Block SS, Morjaria P. The role of optometry in the delivery of eye care via telehealth: A systematic literature review. Telemed J E Health. 2022 May 24.
  6. Nguyen C, Mbuthia J, Dobson CP. Reduction in medical evacuations from Iraq and Syria following introduction of an asynchronous telehealth system. Military Medicine 2020;185(9-10):e1693-9.
  7. Wang RH, Barbieri JS, Kovarik CL, Lipoff JB. Synchronous and asynchronous teledermatology: A narrative review of strengths and limitations. J Telemed Telecare. 2022 Aug;28(7):533-8.
  8. Corso M, Cancelliere C, Mior S, Salmi LR, Cedraschi C, Nordin M, et al. Are nonpharmacologic interventions delivered through synchronous telehealth as effective and safe as in-person interventions for the management of patients with nonacute musculoskeletal conditions? A systematic rapid review. Arch Phys Med Rehabil. 2022 Jan;103(1):145-154.e11.
  9. de Thurah A, Bremander A, Primdahl J. High-quality RMD rehabilitation and telehealth: Evidence and clinical practice. Best Practice & Research Clinical Rheumatology. 2020 Apr 16:101513.
  10. Karen Finnin: Digital Health. Synchronous vs Asynchronous Telehealth. Published on 29 March 2019. Available from https://www.youtube.com/watch?v=9x3sRxnJG0Q. (last accessed 12 May 2020)
  11. 11.0 11.1 11.2 11.3 WebPT. The Rehab Therapist’s Guide to Practicing Telehealth
  12. 12.0 12.1 12.2 12.3 12.4 12.5 12.6 12.7 12.8 Fundamentals in Telehealth Technology. Course. Plus2020.
  13. 13.0 13.1 13.2 13.3 13.4 Karen Finnin. How to choose a telehealth video platform. Published 7 May 2018. Available from https://www.karenfinnin.com/how-to-choose-a-telehealth-video-platform/ (last accessed 13 May 2020)
  14. Cottrell MA, Russell TG. Telehealth for musculoskeletal physiotherapy. Musculoskelet Sci Pract. 2020;48:102193.
  15. Karen Finnin: Digital Health. How to choose a telehealth platform. Published on 28 May 2018. Available from https://www.youtube.com/watch?v=d0M2zjjqX7w. (last accessed 13 May 2020)
  16. 16.0 16.1 16.2 16.3 16.4 Karen Finnin. What video platforms are suitable for telehealth. Published on 8 April 2020. Available from https://www.karenfinnin.com/what-video-platforms-are-suitable-for-telehealth/ (last accessed 13 May 2020)
  17. Karen Finnin. Data security in digital practice. Published on 5 March 2019. Available from https://www.karenfinnin.com/data-security-in-digital-practice/ (last accessed 13 May 2020)
  18. US Department of health and human services. Summary of the HIPAA Security Rule. Available from https://www.hhs.gov/hipaa/for-professionals/security/laws-regulations/index.html (last accessed 13 May 2020)
  19. GDPR.EU. Complete guide to GDPR compliance. Available from https://gdpr.eu/. (last accessed 13 May 2020)
  20. 20.0 20.1 20.2 20.3 Richmond T, Peterson C, Cason J, Billings M, Terrell EA, Lee AC, Towey M, Parmanto B, Saptono A, Cohn ER, Brennan D. American Telemedicine Association’s principles for delivering telerehabilitation services. International journal of telerehabilitation. 2017;9(2):63.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles