Pratique fondée sur des données probantes et besoins des patients

Rédactrice originale Wanda van Niekerk d’après le cours de Benita Olivier

Principales collaboratricesWanda van Niekerk et Jess Bell

Introduction(edit | edit source)

La première étape du modèle de pratique fondée sur les preuves (PFDP) consiste à déterminer les besoins du patient afin de formuler une question clinique. Cette étape consiste à évaluer le patient et à déterminer l’étendue de son affection, ses valeurs et ses croyances, ainsi que son contexte spécifique et ses préférences. Toutes ces informations sont utiles pour formuler la question clinique. Cette étape est en corrélation avec la composante « Ask » ou « Anamnèse et évaluation » des « 5 A » de la pratique fondée sur des données probantes.

Pour plus d’informations sur les étapes de la pratique fondée sur des données probantes, veuillez consulter : Définir le modèle de prise de décisions dans le cadre d’une pratique fondée sur des données probantes .

Principes de l’entretien ( edit | edit source )

  • Centré sur le patient
    • L’approche centrée sur le patient est définie comme suit : « Des soins de santé qui établissent un partenariat entre les prestataires de soins, les patients et leurs familles… afin de garantir que les décisions respectent les souhaits, les besoins et les préférences des patients et que ces derniers disposent de l’éducation et du soutien dont ils ont besoin pour prendre des décisions et participer à leurs propres soins. »(1)
    • L’approche centrée sur le patient patient est positivement associé : (2)
      • à la satisfaction des patients;
      • au bien-être;
      • à l’adhésion thérapeutique;
      • aux comportements concernant la santé;
      • aux connaissances des conditions médicales et du taux de guérison.
    • Une étude par entrevue sur les perspectives des patients en matière d’approche centrée sur le patient a révélé que les éléments suivants sont les plus importants pour les patients : (2)
      • être pris au sérieux;
      • recevoir un traitement approprié avec empathie;
      • être reconnus en tant qu’individus dans des circonstances exceptionnelles;
      • disposer de suffisamment de temps pendant les séances de traitement;
      • avoir accès à des soins en temps opportun.
    • Pour en savoir plus sur les soins centrés sur le patient, cliquer ici.
  • Communication non verbale
    • Cela inclut des éléments tels que : (3)
      • le contact visuel;
      • la posture;
      • le ton de la voix;
      • les hochements de tête;
      • les gestes;
      • les positions dans l’espace.
    • Lorsque les messages verbaux et non verbaux se contredisent, la communication non verbale tend à l’emporter sur la communication verbale. L’empathie et l’émotion se communiquent plus clairement par la communication non verbale que par la communication verbale. Une bonne communication non verbale fait donc partie intégrante de l’entretien médical, alors qu’elle est souvent négligée. L’empathie s’exprime par une attitude chaleureuse, amicale et rassurante. Elle a été associée à une meilleure satisfaction des patients et à de meilleurs taux de guérison et, par conséquent, à de meilleurs résultats en matière de santé.(3)
    • En savoir plus sur les modes de communication
  • Quantité d’informations
    • Éviter de donner trop d’informations – donner plus d’informations n’est pas toujours mieux, car les patients peuvent oublier entre 40 et 80 % des informations médicales qu’ils reçoivent.
    • Le fait de fournir trop peu d’informations au patient diminue sa satisfaction.
  • Adhésion thérapeutiques aux conseils et traitements
    • L’adhésion thérapeutique est définie comme suit : « la mesure dans laquelle une personne se conforme aux recommandations convenues avec un prestataire de soins de santé. » (4)
    • Les facteurs susceptibles d’influencer l’adhésion thérapeutique des patients comprennent : (5)
      • le niveau de motivation;
      • l’autodiscipline;
      • l’acceptation de traitements spécifiques;
      • l’efficacité perçue du traitement;
      • les croyances et attitudes;
      • le contexte culturel;
      • les aspects de communication;
      • les compétences en matière de communication des professionnels de la santé;
      • la motivation du professionnel de santé à renforcer l’autoefficacité des patients;
      • la relation entre le professionnel de la santé et le patient;
      • l’expérience professionnelle du professionnel de santé.
  • Préoccupations des patients
    • Permettre aux patients de discuter de leurs préoccupations concernant leur santé réduit le stress émotionnel et augmente la résolution des symptômes. Les patients qui peuvent faire part de leurs préoccupations dans un environnement sûr se sentent entendus, valorisés et plus optimistes. Cela permet également au patient de fournir des informations précieuses sur son expérience de sa maladie, de la blessure ou de l’état de santé.(6)

Tous ces principes permettent d’établir une meilleure relation avec votre patient. Ils permettent également d’instaurer la confiance. La confiance permet de s’assurer que le patient se sent suffisamment en sécurité et à l’aise pour donner les informations dont vous avez besoin pour formuler une question clinique précise. Les prestataires de soins de santé peuvent instaurer un climat de confiance des façons suivantes : (7)

  • en communiquant de manière efficace;
  • en se souciant de leurs patients;
  • en faisant preuve de compétence.

Évaluation subjective ( edit | edit source )

« Ask » Poser une question ouverte : « Pourquoi venez-vous me voir aujourd’hui ? » ou « Voulez-vous d’abord me parler un peu de votre problème ? » (8)

Le tableau 1 donne un aperçu de quelques-unes des questions qui peuvent être posées dans le cadre de l’entretien avec le patient. (9) Il faut noter que ces questions peuvent varier d’une profession de santé à l’autre.

Tableau 1. Aperçu des éléments à prendre en compte lors de l’évaluation subjective (adapté de « Petty’s Musculoskeletal Examination and Assessment » (9))
Le contexte du patient et son point de vue
  • Permettre au patient d’expliquer avec ses propres mots les raisons de sa présence
  • Quelles sont ses attentes, ses convictions et ses objectifs ?
  • Quel est l’impact de ce qu’il vit sur sa qualité de vie ?
  • L’âge du patient, son mode de vie (à la maison et au travail), ses activités de loisirs
  • Niveau d’activité physique
Symptômes
  • Localisation des symptômes actuels
  • Description des symptômes
  • Distribution des symptômes
  • Qualité des symptômes
  • Intensité des symptômes
  • Sensations anormales
  • Relation entre les symptômes
Comportement des symptômes
  • Quel est l’impact sur ses activités quotidiennes (limitations fonctionnelles) ?
  • Facteurs aggravants (qu’est-ce qui aggrave la situation ?)
  • Facteurs aidants (qu’est-ce qui améliore la situation ?)
  • Stratégies d’adaptation
  • Évaluation la gravité et l’irritabilité de l’affection
  • Comportement des symptômes sur 24 heures
  • Facteurs de risque de chronicité
Histoire de l’affection actuelle
  • Comment les symptômes sont-ils apparus ?
  • Quand les symptômes ont-ils commencé ?
  • Comment les symptômes évoluent-ils dans le temps ?
  • Est-ce que le patient a vécu une expérience similaire dans le passé ?
  • Quels ont été les résultats de traitements précédents ?
  • Quel type de traitement a été reçu ?
Histoire familiale et socio-économique
  • Emploi
  • Personnes à charge
  • Environnement domestique
  • Activités de la vie quotidienne
  • Choix de mode de vie
Questions pour le dépistage médical et questions spéciales Les signaux d’alarme à prendre en compte :

  • Santé générale
  • Perte de poids inexpliquée
  • Médication
  • Utilisation de stéroïdes (à long terme)
  • Symptômes de compression de la moelle (faiblesse bilatérale ou paresthésies bilatérales)
  • Symptômes de compression de la queue de cheval (anesthésie en selle, fréquence ou rétention urinaire)
  • Résultats des imageries (IRM, radiographies, etc.)

Autres conditions médicales à questionner :

  • Diabète
  • Épilepsie
  • Arthrite
  • Maladies respiratoires
  • Anomalies de la glande thyroïde
  • Hypertension

« Yellow flags » à prendre en compte :

  • Attitudes et croyances des patients à l’égard de la douleur
  • Comportement du patient face à la douleur
  • Questions relatives à l’indemnisation
  • Diagnostic et traitements antérieurs et comment le patient se sent par rapport à ce processus
  • Émotions
  • Soutien familial
  • Impact sur le travail

** Les « Yellow flags » sont des facteurs psychosociaux qui peuvent augmenter le risque de développer une douleur chronique.

Attentes des patients
  • Qu’est-ce que le patient souhaite retirer du traitement ?

Examen physique ( éditer | source d’édition )

Le tableau 2 donne un bref aperçu de l’examen physique. Il convient de noter que ces critères diffèrent d’une profession de soins de santé à l’autre.

Tableau 2. Aperçu d’un examen physique en physiothérapie (adapté de « Petty’s Musculoskeletal Examination and Assessment » (9))
Observations
  • Posture
  • Masse musculaire
  • Tonus musculaire
  • Tissus mous
  • Marche
  • Fonction
  • Volonté de se bouger
  • Réactions du patient
  • Posture de protection
Tests de mobilité
  • Amplitude articulaire
    • Mouvements physiologiques actifs
      • Mouvements actifs
      • Peut être adapté – mouvements répétés, positions soutenues, positions fonctionnelles ou combinées, vitesse de mouvement
    • Mouvements physiologiques passifs
      • Mouvements accessoires physiologiques passifs
      • Mouvements physiologiques passifs des vertèbres
Tests d’intégrité articulaire Tests de stress ligamentaire
Tests musculaires
  • Longueur
  • Force
  • Contrôle
Tests nerveux
  • Tests neurologiques
  • Tests neurodynamiques
Tests spéciaux Vasculaire
Palpation
  • Tissus mous
  • Os
  • Articulations
  • Ligaments
  • Muscles
  • Tendons
  • Nerfs
Tests articulaires Mouvements accessoires pour tester les glissements articulaires/mouvement dans différentes directions

Formuler la question clinique ( edit | edit source )

Une fois que vous avez recueilli toutes les informations pertinentes grâce à l’évaluation subjective et l’examen physique et que vous avez appliqué le raisonnement clinique, vous pouvez formuler une question clinique. Le modèle de questions cliniques PICOT est un outil utile. (10) (11) Il aide à :

  • formuler une question qui porte sur un problème essentiel pour un patient ou une population;
  • identifier la terminologie importante à utiliser lors de la recherche de données probantes;
  • filtrer et sélectionner les résultats liés au sujet d’intérêt.

Les différentes composantes de ce modèle sont les suivantes :

Tableau 3. PICO(T) Question clinique de recherche
P « Patient, Population, Problem » (Patient, population, problème)
  • Caractéristiques spécifiques du patient ou d’une population
I Intervention
  • Approches thérapeutiques
  • Conditions, paramètres
C « Comparator » (Comparaison)
  • Principales solutions de rechange à une intervention spécifique
  • Groupe, traitement ou test auquel l’Intervention est comparée
O « Outcome » (résultats)
  • Résultat mesuré
  • Par exemple, la qualité de vie, les indices fonctionnels
T Type – type de question d’intervention; type de traitement ; type d’études Temps
  • Types
    • Diagnostic
    • Étiologie
    • Pronostic
    • Prévention
    • Traitement
  • Temps
    • Période ou durée de l’effet

Pour en savoir plus sur la question clinique de recherche PICOT, cliquer ici.

(12)

Ressources(edit | edit source)

  • Oxford Centre for Evidence-Based Medicine: Asking focused questions (une page internet du centre de médicine fondée sur des données probantes d’Oxford concernant la façon de poser des questions ciblées, en anglais original)
  • Northern Arizona University Library Guide: Ask: Write a focused clinical question (une page internet de l’Université d’Arizona du Nord concernant les questions cliniques ciblées avec le modèle PICOT, en anglais original)

Références(edit | edit source)

  1. Edgman-Levitan S, Schoenbaum SC. Patient-centered care: achieving higher quality by designing care through the patient’s eyes. Israel Journal of Health Policy Research. 2021 Dec;10:1-5.
  2. 2.0 2.1 Zeh S, Christalle E, Zill JM, Härter M, Block A, Scholl I. What do patients expect? Assessing patient-centredness from the patients’ perspective: an interview study. BMJ open. 2021 Jul 1;11(7):e047810.
  3. 3.0 3.1 Vogel, D., Meyer, M., Harendza, S., 2018. Verbal and non-verbal communication skills including empathy during history taking of undergraduate medical students. BMC Med. Educ. 18, 157.
  4. WHO. World Health Organisation. Adherence to Long Term Therapies – Evidence for Action. WHO Library Cataloguing-in-Publication Data. 2003.
  5. Alt A, Luomajoki H, Luedtke K. Which aspects facilitate the adherence of patients with low back pain to physiotherapy? A Delphi study. BMC Musculoskeletal Disorders. 2023 Jul 27;24(1):615.
  6. Drossman DA, Chang L, Deutsch JK, Ford AC, Halpert A, Kroenke K, Nurko S, Ruddy J, Snyder J, Sperber A. A review of the evidence and recommendations on communication skills and the patient–provider relationship: a Rome foundation working team report. Gastroenterology. 2021 Nov 1;161(5):1670-88.
  7. Greene J, Ramos C. A mixed methods examination of health care provider behaviors that build patients’ trust. Patient Education and Counseling. 2021 May 1;104(5):1222-8.
  8. Chester EC, Robinson NC, Roberts LC. Opening clinical encounters in an adult musculoskeletal setting. Manual Therapy. 2014 Aug 1;19(4):306-10.
  9. 9.0 9.1 9.2 Ryder D, Barnard K, editors. Petty’s Musculoskeletal Examination and Assessment, Edition 6: A Handbook for Therapists. Elsevier Health Sciences; 2023.
  10. Herbert R, Jamtvedt G, Hagen KB, Elkins MR. Practical Evidence-Based Physiotherapy. Elsevier Health Sciences; 2022.
  11. Hoffmann T, Bennett S, Del Mar C. Evidence-based practice across the health professions. Elsevier Health Sciences; 2023.
  12. Binghamton University Libraries. PICO: A Model for Evidence Based Research. Available from https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=IHVO4FC2_Is (last accessed 6 November 2023)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles