Le rôle du diaphragme dans la stabilité du tronc

Éditeur original Carin Hunter à partir du cours de Rina Pandya
Principaux contributeursCarin Hunter, Jess Bell, Merinda Rodseth et Kim Jackson

Introduction(edit | edit source)

Cette page traite du rôle du diaphragme dans la stabilité du tronc. Ce muscle ne doit pas être oublié lorsque l’on travaille avec des patients après une ventilation mécanique assistée, ou chez des personnes souffrant de douleurs lombaires ou de dysfonctionnement de la marche ou de l’équilibre. Cette page comprend une brève présentation des muscles de la respiration et aborde des concepts pertinents pour la réadaptation du diaphragme et l’amélioration de la stabilité du tronc.

1. Aperçu des systèmes musculaires ( éditer | modifier la source )

Le système musculaire local est composé d’une couche profonde de muscles à contraction lente qui contrôlent les mouvements intersegmentaires. Ces muscles répondent aux changements de posture et aux charges extrinsèques.

Les principaux muscles locaux sont les suivants :

Le système musculaire global comprend des muscles longs à contraction rapide qui possèdent un long bras de levier pour produire les couples de force et mouvements grossiers.

Les principaux muscles globaux sont les suivants :

Pour plus d’informations, veuillez consulter cette page : Muscles of Respiration.

2. Concepts importants en relation avec la réadaptation du diaphragme ( éditer | source d’édition )

1. Une pompe thoraco-abdominale

  • Le diaphragme joue un rôle important dans le retour veineux. Lors de l’inspiration, le diaphragme descend. Ce mouvement du diaphragme augmente la pression dans la cavité abdominale et diminue la pression dans la cavité intrathoracique.(1) L’augmentation de la pression dans la cavité abdominale entraîne la compression de la veine cave inférieure, aidant ainsi à déplacer le sang, contre la gravité, vers l’oreillette droite du cœur. (1) (2)
  • Il en va de même pour les vaisseaux lymphatiques abdominaux. (1) La pression négative intrathoracique, causée par la descente du diaphragme, et la compression des vaisseaux lymphatiques abdominaux qui en résulte entraînent un mouvement ascendant de la lymphe. Les valves du canal thoracique empêcheront la lymphe de redescendre.(3)

2. Les manœuvres de Valsalva

  • La manœuvre de Valsalva est définie comme une expiration forcée contre une glotte fermée. (4) Elle est associée à une augmentation de la pression intrathoracique et intra-abdominale.
  • Ce simple mouvement est associé à une réponse cardiovasculaire complexe et à d’autres mécanismes de régulation.(4)
    • Le but premier de ces mécanismes est de contrôler la pression artérielle.(4)
  • Les médecins peuvent évaluer les variations de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque pendant et après une manœuvre de Valsalva pour diagnostiquer ou confirmer le diagnostic de toute une série d’affections.(4)
  • Détection des souffles cardiaques :
    • La manœuvre de Valsalva peut également être utilisée cliniquement pour classer les souffles cardiaques comme étant cliniquement à droite ou à gauche. (1) (5) (6)
  • Pour en savoir plus sur ce test, veuillez consulter cette page : Valsalva Test.

Le rôle du diaphragme dans l’équilibre et la marche ( éditer | source d’édition )

Le diaphragme est principalement un muscle de la respiration et il contrôle la façon dont nous respirons. Toutefois, il joue également un rôle important dans la stabilisation du tronc pour améliorer l’équilibre et la marche (7) en conjonction avec les muscles abdominaux et les muscles paraspinaux. (8)

Le diaphragme comme stabilisateur central ( éditer | source d’édition )

Diaphragm cylinder.png

Le diaphragme, le multifide, le transverse de l’abdomen et les muscles du plancher pelvien agissent en unité au centre de diverses chaînes cinétiques fonctionnelles. Il a été noté que les actions coopératives de ces muscles contrôlent la pression intra-abdominale, fixent le tronc et réduisent les contraintes sur la colonne vertébrale, en particulier dans la région lombaire. (9) (10)

Muscle de l’effort abdominal et de l’haltérophilie ( éditer | source d’édition )

La contraction du diaphragme et des muscles de la paroi abdominale antérieure entraîne une augmentation de la pression intra-abdominale au cours de processus normaux comme la miction, la défécation, les vomissements et la parturition (accouchement).(3)

Stabilité du tronc ( edit | modifier la source )

Il existe deux types d’instabilité vertébrale : (3)

  1. L’instabilité brute : déplacement radiographique évident de la vertèbre associé à un déficit neurologique et à une déformation.
  2. Instabilité fonctionnelle / clinique : L’instabilité clinique est « la perte de la capacité de la colonne vertébrale à maintenir ses schémas de déplacement sous des charges physiologiques, de sorte qu’il n’y a pas de déficit neurologique initial ou supplémentaire, pas de déformation majeure et pas de douleur incapacitante ». (11)
  • La force de stabilistion assure la stabilité du tronc proximal afin de permettre la mobilité distale. Par conséquent, la plupart des exercices prescrits par les physiothérapeutes se concentreront sur la mobilité des extrémités ainsi que la stabilisation du tronc et de la région lombaire et les techniques de respiration profonde. (3) (12)
  • L’entraînement des stabilisateurs implique la coordination des entrées sensorielles et motrices, incluant :
    • Le contrôle neuromusculaire
    • Les composants structurels passifs (éléments osseux et ligamentaires)
    • Les composants mobiles actifs (29 paires d’éléments musculaires) (13)

De plus amples informations sur la réadaptation du diaphragme sont disponibles ici : La réadaptation du diaphragme

Ressources supplémentaires ( éditer | modifier la source )

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 1.3 Bains KN, Kashyap S, Lappin SL. Anatomy, Thorax, Diaphragm. StatPearls (Internet). 2021 Jul 26.
  2. McCool FD, Manzoor K, Minami T. Disorders of the diaphragm. Clinics in chest medicine. 2018 Jun 1;39(2):345-60.
  3. 3.0 3.1 3.2 3.3 Pandya R. The Role of the Diaphragm in Trunk Stability Course. Plus , 2022.
  4. 4.0 4.1 4.2 4.3 Pstras L, Thomaseth K, Waniewski J, Balzani I, Bellavere F. The Valsalva manoeuvre: physiology and clinical examples. Acta physiologica. 2016 Jun;217(2):103-19.
  5. Roy JK, Roy TS, Mukhopadhyay SC. Heart sound: Detection and analytical approach towards diseases. InModern Sensing Technologies 2019 (pp. 103-145). Springer, Cham.
  6. Wirth K, Hartmann H, Mickel C, Szilvas E, Keiner M, Sander A. Core stability in athletes: a critical analysis of current guidelines. Sports medicine. 2017 Mar;47(3):401-14.
  7. Kocjan J, Gzik-Zroska B, Nowakowska K, Burkacki M, Suchoń S, Michnik R, Czyżewski D, Adamek M. Impact of diaphragm function parameters on balance maintenance. Plos one. 2018 Dec 28;13(12):e0208697.
  8. Wilhelm M. The Effect of Low Back Pain History on Multifidus Co-contraction During Common Lumbosacral Voluntary Stabilizing Contractions (Doctoral dissertation).
  9. Hodges PW, Gurfinkel VS, Brumagne S, Smith TC, Cordo PC. Coexistence of stability and mobility in postural control: evidence from postural compensation for respiration. Experimental brain research. 2002 Jun;144(3):293-302.
  10. Michael S, Erik S, Udo S, Edward L. Atlas of Anatomy: General Anatomy and the Musculoskeletal System.
  11. Panjabi MM. Clinical spinal instability and low back pain. Journal of electromyography and kinesiology. 2003 Aug 1;13(4):371-9.
  12. Kim E, Lee H. The effects of deep abdominal muscle strengthening exercises on respiratory function and lumbar stability. Journal of physical therapy science. 2013 Jun 25;25(6):663-5.
  13. Walters S, GradCert B. Investigation into intra-abdominal pressure and neuromuscular activation to increase force production in traditional martial arts practitioners (Doctoral dissertation, University of Southern Queensland).


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles