Renforcer la réadaptation dans les milieux à faibles ressources

Original Editor Stacy Schiurring basé sur le cours de (Cliona O’Sullivan)
Principaux contributeursStacy Schiurring, Tarina van der Stockt, Kim Jackson, Jess Bell et Ewa Jaraczewska

Introduction(edit | edit source)

La réadaptation a un rôle à jouer dans les systèmes de santé, mais elle devra faire l’objet d’un partenariat et d’une collaboration à l’échelle mondiale pour renforcer sa disponibilité dans les milieux à faibles ressources.(1) Pour y parvenir, il faudra fixer des objectifs réalisables, revoir la place de la réadaptation dans les systèmes de santé et fournir un soutien et une infrastructure à l’enseignement de la réadaptation et au développement professionnel dans les milieux à faibles et moyennes ressources.(1)

Objectifs de développement durable des Nations unies ( éditer | edit source )

Objectifs de développement durable des Nations unies

Dans leur article paru dans le journal Lancet en 2013, Horton et Lo déclarent que « le développement durable nous concerne tous, et pas seulement certains d’entre nous. Il s’agit de prendre la santé des générations futures aussi au sérieux que la nôtre. » (1)(2)

L’Organisation des Nations unies (ONU) a créé l’Agenda 2030 pour le développement durable en tant que plan d’action pour « les personnes, la planète et la prospérité ».(3) Elle s’efforce de créer un partenariat mondial en définissant 17 objectifs de développement durable pour aborder un large éventail de questions telles que l’éradication de la pauvreté, la stimulation de la croissance économique, l’amélioration de la santé et de l’éducation, et la lutte contre le changement climatique.(4)

Le troisième objectif de développement durable, ou objectif de santé, vise à « assurer une vie saine et promouvoir le bien-être à tout âge ».(4) Les objectifs et les indicateurs des Objectifs de développement durable indiquent tous que la réadaptation est un élément essentiel pour atteindre les objectifs fixés, car la profession se concentre sur l’optimisation des fonctions(5) et la promotion de la santé.(6) (7) Par exemple, la cible 3.8 des Objectifs de développement durable traite de la couverture sanitaire universelle, dont la réadaptation est un élément clé.(1)

(8)

Vue d’ensemble des systèmes de santé ( éditer | éditer la source )

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’objectif premier d’un système de santé est d’améliorer la santé par des interventions de prévention, de promotion, de soins et de réadaptation qui soient adaptées aux besoins, financièrement équitables et qui traitent tous les individus avec respect.(9)

Cadre de référence de l’OMS

Le cadre de référence de l’OMS pour les systèmes de santé décrit six composantes d’un système de santé : (10)

  1. Prestation de services
  2. Personnel de santé
  3. Systèmes d’information sur la santé
  4. Accès aux médicaments essentiels
  5. Financement
  6. Leadership/gouvernance

Selon le manuel de l’OMS, la composante leadership/gouvernance sert de base à la politique générale et à la réglementation des autres composantes du système de santé.(9)

La place de la réadaptation dans les systèmes de santé ( éditer | éditer la source )

Dans le cadre des systèmes de santé mondiaux, on se concentre à nouveau sur la réadaptation, comme en témoignent l’initiative Réadaptation 2030 de l’OMS. (1) Ces initiatives mettent en lumière le profond besoin de réadaptation dans le monde entier. Elles soulignent également le rôle que la réadaptation doit jouer dans les Objectifs de développement durable de l’ONU, et la nécessité de renforcer le rôle de la réadaptation dans les systèmes de santé (11) (12) afin de répondre aux tendances mondiales en matière de santé et de vieillissement. Le besoin de réadaptation est important, d’autant plus que le nombre de personnes vivant avec une maladie chronique continue d’augmenter dans le monde. C’est dans les pays à revenu faible ou intermédiaire que ce phénomène est le plus ressenti, où plus de 50 % des personnes ne reçoivent pas les soins nécessaires en raison de l’insuffisance des services de réadaptation.(1)(12) Les données sur la charge mondiale de morbidité pour 2019 suggèrent que 2,4 milliards de personnes dans le monde auraient bénéficié d’une réadaptation rien que cette année-là(1)(13) et qu’une personne sur trois vit actuellement avec un problème de santé qui pourrait bénéficier d’une réadaptation qualifiée.(1)(12)

(14)

La voie à suivre ( éditer | éditer la source )

Principaux domaines de croissance ( edit | edit source )

En utisant les Objectifs de développement durable des Nations Unies et le cadre de compétences en réadaptation de l’OMS (15) comme guide, la réadaptation doit croître et se développer dans des domaines clés au sein des systèmes de santé : (1)

Leadership(edit | edit source)

Il est nécessaire qu’à tous les niveaux des organisations professionnelles de réadaptation, les dirigeants défendent les intérêts des patients et de la profession. Il faut mieux faire connaître les services de réadaptation, qui ne sont pas des services de luxe, mais plutôt un élément de base des soins de santé qui optimise les fonctions et est axé sur la santé. La formation au leadership et le mentorat devraient faire partie des programmes de formation à la réadaptation, tant au niveau de la formation initiale que sur les lieux de travail.(1)

Collaboration transversale ( éditer | éditer la source )

Il est nécessaire de créer des réseaux entre les organismes professionnels, les ONG et les établissements d’enseignement pour soutenir le développement de la réadaptation dans les systèmes de santé.(1) Un exemple de cela est le Projet SUDAL’objectif était de renforcer les capacités des organisations professionnelles de physiothérapie et d’améliorer les normes d’enseignement de la physiothérapie dans trois pays africains en évaluant et en enrichissant les programmes de physiothérapie existants, et en fournissant les compétences et la formation nécessaires pour poursuivre le développement une fois le projet achevé.(1)(16) Le projet a également permis de créer un réseau de plus de 150 physiothérapeutes dans 12 pays d’Afrique francophone utilisant WhatsApp pour échanger des informations et du soutien.(1)(16)

Augmenter le nombre de personnes travaillant dans le domaine de la réadaptation ( éditer | éditer la source )

Le manque de professionnels en réadaptation formés dans les pays à faibles ressources constitue peut-être le plus grand obstacle au renforcement de la réadaptation au sein des systèmes de santé. Le Niger, en Afrique de l’Ouest, par exemple, compte une population totale de 20 millions d’habitants, mais seulement 48 physiothérapeutes agréés ; l’Éthiopie, avec une population de 100 millions d’habitants, compte seulement environ 200 physiothérapeutes formés.(1) À mesure que les besoins en matière de réadaptation augmentent, la nécessité de développer la formation de la main-d’œuvre, de renforcer et d’adapter la réglementation et les mesures d’assurance qualité devient plus urgente, en particulier dans les milieux à faibles ressources.(15) Afin de développer le personnel de réadaptation dans les systèmes de santé à faibles ressources, la réadaptation doit être soutenue par les gouvernements locaux et internationaux et les organisations professionnelles(1) afin d’améliorer :

  1. L’éducation : créer et soutenir des écoles de physiothérapie solides dans les milieux à faibles ressources ; développer des partenariats avec des écoles de physiothérapie dans les milieux à revenus élevés afin de créer une société mondiale pour l’apprentissage et le développement des ressources, dans l’intérêt mutuel des deux parties. (1)
  2. Le soutien et le développement professionnels : développement de partenariats entre ONG et universités pour soutenir les programmes de formation des thérapeutes en réadaptation de niveau intermédiaire. (1)
  3. La disponibilité de l’emploi : un engagement est nécessaire pour employer les diplômés par l’intermédiaire d’organismes gouvernementaux tels que le ministère de la santé ou le ministère de l’éducation. (1)
  4. Le cadre de compétences : créé par l’OMS, le cadre de compétences en réadaptation décrit les compétences et les activités clés des professionnels en réadaptation dans cinq domaines : (1) la pratique, (2) le professionnalisme, (3) l’apprentissage et le développement, (4) la gestion et le leadership, ainsi que (5) la recherche.(1) Les cadres de compétences sont des outils précieux pour aligner une main-d’œuvre sur les besoins de la population qu’elle sert en soutenant l’éducation et la formation basées sur les compétences et les normes réglementaires et en développant des outils pour l’évaluation des performances. Ce cadre peut être adapté aux besoins de réadaptation de la population desservie. (1)(15)
Prestation de services de réadaptation :( éditer | éditer la source )

Le cadre DAAQ est souvent utilisé pour décrire la prestation des services de santé et nous utiliserons ce modèle pour étudier la réadaptation dans les systèmes de santé. (1)

  1. Disponibilité : dans les pays à faibles ressources, les services de réadaptation sont souvent peu nombreux, voire inexistants. Lorsqu’elle est disponible, la réadaptation est souvent concentrée dans les centres urbains ou assurée par des ONG, ce qui signifie que les services ne sont pas intégrés dans le système de santé local.(1)
  2. Accessibilité : l’accès peut être limité par les dépenses, la nécessité de payer de sa poche ou les longs délais d’attente. (1) Cliona O’Sullivan, spécialiste du sujet, cite une étude portant sur l’accès des personnes amputées dans des environnements conflictuels, qui a révélé que le délai entre l’amputation et la capacité d’accéder aux services de réadaptation était de 8,2 ans pour les personnes souffrant d’une amputation traumatique et de trois ans pour les personnes souffrant d’une amputation due à des causes non traumatiques.(1)(17)
  3. Acceptabilité : les services de réadaptation doivent être éthiquement et culturellement adaptés aux populations qu’ils desservent. (1) Cliona O’Sullivan, spécialiste du sujet, cite une étude portant sur 30 ans de données relatives à plus de 280 000 utilisateurs de services, qui a révélé que les femmes et les filles étaient moins nombreuses à profiter de services de réadaptation, quel que soit leur état de santé. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre l’exclusion des femmes et des filles des services de réadaptation, car elle affecte leur potentiel et a un impact négatif sur leur famille et leur communauté. (1)(17)
  4. La qualité : La qualité des services de réadaptation repose sur une pratique fondée sur des données probantes. Malheureusement, il existe un décalage entre les lieux où la recherche sur la réadaptation est menée, et relativement peu de travaux sont réalisés dans des milieux à faibles ressources.(1) En 2020, une revue systématique des interventions destinées aux personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral dans les pays à revenu faible ou intermédiaire n’a trouvé que 62 études, dont 44 ont été menées en Inde.(1)(18) Cela illustre le manque de recherches sur la réadaptation menées dans des milieux de revenus faibles ou moyens. Un autre facteur limitant la qualité de la réadaptation est l’impossibilité d’accéder à des recherches significatives. Cela peut être dû à un manque de pertinence par rapport au contexte, au fait que les articles ou les recherches sont bloqués par un paywall (on doit débourser pour les lire) ou qu’il existe une barrière linguistique en termes de lecture de la recherche et de traduction des connaissances.(1)

Conclusion(edit | edit source)

Nous sommes dans une période passionnante pour les professionnels de la réadaptation, car l’accent est mis sur le renforcement et la promotion de la réadaptation dans le monde entier au sein des systèmes de santé. Les professionnels de la réadaptation, en particulier les physiothérapeutes, devraient être des leaders dans le domaine des interventions non invasives pour la prévention, le bien-être, l’éducation à la santé et le maintien de la condition physique contre les principales causes de décès prématuré dans le monde. (1)(6) La nature de la pratique de la physiothérapie est rentable, hautement éthique et fondée sur des preuves. Ces caractéristiques placent la profession dans une position qui lui permet d’influer positivement sur l’évolution des différentes pathologies. La formation initiale en physiothérapie devrait s’aligner sur ces tendances afin de préparer les nouveaux thérapeutes à apporter collectivement un changement global par le biais d’actions locales. (6) Un plan d’action global pour la physiothérapie devrait inclure la promotion de la santé et du bien-être dans la pratique de la physiothérapie. La pratique axée sur la santé devrait être une priorité et devenir une compétence clinique. (6) (7) L’optimisation de la fonction est un objectif de santé global, et la physiothérapie est particulièrement adaptée pour répondre à ce besoin. (5)

En se concentrant sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies et en utilisant le cadre de l’OMS, il est possible de garantir une bonne santé et de promouvoir le bien-être pour tous. (1) Des recherches supplémentaires sont aussi nécessaires afin de comprendre pleinement l’interaction des facteurs culturels et sociaux afin de permettre à tous les individus d’accéder à la réadaptation au sein des systèmes de santé. (17)

Ressources(edit | edit source)

Articles connexes :

Notre spécialiste du sujet vous propose d’autres lectures et ressources :

De plus, vous pouvez visionner :

(19)

Références(edit | edit source)

  1. 1.00 1.01 1.02 1.03 1.04 1.05 1.06 1.07 1.08 1.09 1.10 1.11 1.12 1.13 1.14 1.15 1.16 1.17 1.18 1.19 1.20 1.21 1.22 1.23 1.24 1.25 1.26 1.27 1.28 1.29 1.30 O’Sullivan C, Partnership and Collaboration to Strengthen Rehabilitation in Low-resources Settings. Strengthening Rehabilitation in Low-Resource Settings. Plus. 2021.
  2. Horton R, Lo S. Investing in health: why, what, and three reflections. The Lancet. 2013;382(9908):1859-1861.
  3. United Nations.Transforming our world: the 2030 Agenda for Sustainable Development. 2015 (cited 2021.11.01); Available from: https://sdgs.un.org/2030agenda
  4. 4.0 4.1 United Nations. Sustainable Development Goal 3. 2017 (cited 2021.10.29); Available from: https://sustainabledevelopment.un.org/sdg3.
  5. 5.0 5.1 Heinemann AW, Feuerstein M, Frontera WR, Gard SA, Kaminsky LA, Negrini S, Richards LG, Vallée C. Rehabilitation Is a Global Health Priority. Arch Phys Med Rehabil. 2020 Apr;101(4):728-729.
  6. 6.0 6.1 6.2 6.3 Dean E, Al-Obaidi S, De Andrade AD, Gosselink R, Umerah G, Al-Abdelwahab S, Anthony J, Bhise AR, Bruno S, Butcher S, Fagevik-Olsén M, Frownfelter D, Gappmaier E, Gylfadóttir S, Habibi M, Hanekom S, Hasson S, Jones A, LaPier T, Lomi C, Mackay L, Mathur S, O’Donoghue G, Playford K, Ravindra S, Sangroula K, Scherer S, Skinner M, Wong WP. The First Physical Therapy Summit on Global Health: implications and recommendations for the 21st century. Physiother Theory Pract. 2011 Nov;27(8):531-47.
  7. 7.0 7.1 Dean E, de Andrade AD, O’Donoghue G, Skinner M, Umereh G, Beenen P, Cleaver S, Afzalzada D, Delaune MF, Footer C, Gannotti M, Gappmaier E, Figl-Hertlein A, Henderson B, Hudson MK, Spiteri K, King J, Klug JL, Laakso EL, LaPier T, Lomi C, Maart S, Matereke N, Meyer ER, M’kumbuzi VR, Mostert-Wentzel K, Myezwa H, Olsén MF, Peterson C, Pétursdóttir U, Robinson J, Sangroula K, Stensdotter AK, Tan BY, Tschoepe BA, Bruno S, Mathur S, Wong WP. The Second Physical Therapy Summit on Global Health: developing an action plan to promote health in daily practice and reduce the burden of non-communicable diseases. Physiother Theory Pract. 2014 May;30(4):261-75.
  8. Hi Air. How rehabilitation contributes to realising SDG 3. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=mkNlbkJ4NXo (last accessed 02/11/2021)
  9. 9.0 9.1 World Health Organization. Monitoring the Building Blocks of Health Systems: A Handbook of Indicators and their Measurement Strategies. 2010 (cited 2021.10.30); Available from: https://www.who.int/initiatives/rehabilitation-2030
  10. Stockton DA, Fowler C, Debono D, Travaglia J. World Health Organization building blocks in rural community health services: An integrative review. Health Sci Rep. 2021 Mar 9;4(2):e254.
  11. Gimigliano F and Negrini S. The World Health Organization “Rehabilitation 2030 — a Call for Action. European Journal of Physical and Rehabilitation Medicine 2017 April.
  12. 12.0 12.1 12.2 World Health Organization. Rehabilitation 2030. 2017 (cited 2021.10.30); Available from: https://www.who.int/initiatives/rehabilitation-2030
  13. Cieza A, Causey K, Kamenov K, Hanson SW, Chatterji S, Vos T. Global estimates of the need for rehabilitation based on the Global Burden of Disease study 2019: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2019. Lancet. 2021 Dec 19;396(10267):2006-2017.
  14. WHO. WHO: Rehabilitation: Key for health in the 21st century. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=a8uaRziXruc (last accessed 02/11/2021)
  15. 15.0 15.1 15.2 World Health Organization. Rehabilitation Competency Framework. 2021 (cited 2021.10.31); Available from: https://www.who.int/teams/noncommunicable-diseases/sensory-functions-disability-and-rehabilitation/rehabilitation-competency-framework
  16. 16.0 16.1 World Physiotherapy. SUDA Project. 2016 (cited 2021.10.30); Available from: https://world.physio/what-we-do/projects/suda
  17. 17.0 17.1 17.2 Barth CA, Wladis, A, Blake C, Bhandarkar P, O’Sullivan C, (2020) Users of rehabilitation services in 14 countries and territories affected by conflict, 1988-2018. Bulletin of the World Health Organisation. 2020 September 98:599-614
  18. Dee M, Lennon O, O’Sullivan C. A systematic review of physical rehabilitation interventions for stroke in low and lower-middle income countries. Disabil Rehabil. 2020 Feb;42(4):473-501.
  19. TED Talk. The global goals we’ve made progress on — and the ones we haven’t | Michael Green. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=N3SQlrmV1cE (last accessed 02/11/2021)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles