Analyse et anatomie de base d’un soulier de course

Éditrice originale Dawn Nunes Principaux contributeursWanda van Niekerk, Kim Jackson, Lucinda Hampton et Jess Bell

Introduction(edit | edit source)

Runner surface and shoes.jpg

Il existe une gamme considérable de souliers de course sur le marché. Il existe en effet de nombreuses marques, styles et couleurs, ainsi que différents souliers pour différents types de course spécifiques (par exemple, sur route, sur sentier ou sur piste). Les coureurs s’efforçant d’améliorer leurs performances et de réduire les risques de blessures, le marché de la chaussure s’est développé et, avec lui, l’avancée technologique des souliers de course.(1) Il est essentiel de comprendre la composition d’un souliers de course et les besoins spécifiques du coureur – ce qui lui conviendra le mieux pour son entraînement et pour ses courses. Les coureurs peuvent même avoir besoin de plus d’une paire de souliers s’ils s’entraînent à la fois sur piste et sur route ou même avoir besoin de différents types de chaussures de sentier pour différents types de terrains.

Non seulement le choix est vaste, mais la conception des chaussures a énormément évolué au cours des cent dernières années.

La recherche sur les chaussures de course ( éditer | éditer la source )

Semelle extérieure du soulier de course sur sentier

Les souliers de course sont conçues spécifiquement pour l’usage auquel ils sont destinées. Ils sont décrits à l’aide de termes tels que soutien, amorti, léger, minimaliste et pieds nus. (2) Une compréhension de base de la structure du soulier est nécessaire pour être efficace à évaluer, traiter et proposer des recommandations aux coureurs à propos de leurs souliers. (3)

  • Les souliers de course jouent un rôle essentiel dans la biomécanique et l’économie de course des coureurs :
    • Vercruyssen et al. (4) ont constaté que la douleur au mollet augmentait de manière significative chez les coureurs sur sentier qui portaient un soulier minimaliste par rapport aux coureurs sur sentier qui portaient un soulier traditionnel.
  • Les souliers de contrôle du mouvement (avec soutien ou anti-pronation) doivent être considérés lors du choix d’une chaussure pour un coureur.
    • Une étude (5) a montré que la force plantaire sur les structures médiales du pied augmentait avec le kilométrage ou distance chez les coureurs récréatifs portant des chaussures neutres, mais pas chez ceux qui portaient des chaussures à contrôle de mouvement. Les coureurs de cette étude présentaient une pronation du pied de 6 degrés ou plus.
  • Modifier la dureté du matériau de la semelle intermédiaire peut affecter l’activation musculaire en réponse au taux de charge des forces d’impact au moment de la frappe du talon.(6)
  • Le poids de la chaussure de course peut affecter la biomécanique.
    • Wang et al. (7) ont montré que la force verticale maximale de réaction au sol augmentait de manière significative avec la masse de la chaussure, ce qui peut accroître le risque de blessure.
    • Alors que chaque individu a sa propre stratégie de course, la masse de la chaussure de course peut entraîner une altération du patron de frappe et de la coordination de la stratégie de course.(7)
  • Deux paradigmes ont été proposés par Nigg et al.(2)
    • La trajectoire de mouvement préférée – le squelette d’un athlète tente de rester dans la même trajectoire de mouvement pour une tâche donnée (par exemple, la course talon-pointe).
    • Le filtre de confort – le niveau de confort de la chaussure choisie par le coureur est dû à son propre filtre de confort. Ce filtre de confort réduit automatiquement le risque de blessure et peut expliquer pourquoi il n’y a pas de tendance claire dans le nombre de blessures en course à pied au fil du temps.(2)
  • Comparaison de trois styles de souliers différents (minimalistes, amortis et à grande inclinaison du talon à L’avant-pied) (8) :
    • Des adaptations importantes de l’activation musculaire sont nécessaires lorsque les conditions de course sont radicalement différentes – par exemple, en passant d’un soulier minimaliste à amorti ou à inclinaison extrême du talon à l’avant-pied.
    • La trajectoire du mouvement peut être maintenue avec de petits changements dans l’activation musculaire lorsque les conditions de course sont similaires, y compris avec l’utilisation de souliers similaires.

La recherche montre donc qu’il est important de bien connaître le soulier de course pour l’adapter à son coureur et l’impact que les souliers peuvent avoir sur l’activation des muscles. Elle souligne également que le niveau de confort d’une chaussure peut avoir une influence significative sur le risque de blessure.

Importance de l’anatomie du soulier ( éditer | éditer la source )

  • Variété et pertinence
    • Soyez spécifique à chaque coureur
    • Comprenez les objectifs du coureur
    • Quels sont leurs intentions et que veulent-ils accomplir ?

Ces facteurs joueront un rôle essentiel dans la détermination du type de chaussure à recommander.

De plus amples informations sont disponibles ici : Une introduction pour mieux comprendre votre coureur; L’évaluation subjective d’un coureur

  • Trouver le soulier qui s’ajuste le mieux
    • Considérez ce qui suit :
      • L’anatomie du coureur
      • La forme du pied
      • Les conditions préexistantes ou antérieures – certains souliers peuvent aider à soutenir des structures particulières et ainsi prévenir l’irritation d’autres conditions.
  • Les souliers doivent être bien ajustées
    • Pour éviter les ampoules
    • Pour maintenir une bonne circulation
    • Pour éviter l’oppression, spécialement lorsque les pieds gonflent
    • Pour éviter les fourmillements (paresthésie)
    • Pour s’assurer que les souliers sont confortables à porter

Il est important de savoir sur quel type de surface le coureur court principalement : route, sentier ou piste ? Le coureur a-t-il besoin d’un soulier polyvalent pour la route et le sentier ? Votre coureur souhaite-t-il avoir des paires de souliers différentes pour la course sur route et la course sur sentier ? Pensez également à la situation financière.

Ajuster correctement le soulier de course ( éditer | éditer la source )

Voici des lignes directrices, mais elles doivent être adaptées à chaque coureur.

  • L’idéal est d’ajuster un soulier à la fin de la journée.
  • Mettez les souliers dans vos pieds, puis testez-les en position debout pour vérifier qu’il y reste l’espace d’un doigt à l’avant, afin de laisser de la place pour les orteils.
  • Marchez avec les souliers et déterminez le niveau de confort.
  • Veillez à ce que le talon ne glisse pas vers le haut.
  • Vérifiez le laçage – lacez le soulier comme d’habitude pour obtenir une sensation précise du soulier.
  • Un bon ajustement du soulier peut prévenir les ampoules.
  • Le soulier de course ne doit pas être trop serrée, ce qui permet aux pieds de gonfler librement. Ceci est particulièrement important pour les coureurs d’ultra qui passent une longue période de temps dans leurs souliers.
  • Certains coureurs sur sentier, en particulier, préfèrent un ajustement plus serré, surtout sur terrains techniques. Cela dépend de ce qui a fonctionné pour le coureur et de ses préférences personnelles.
  • Si le soulier est trop serré, il peut provoquer des problèmes de circulation et des fourmillements (paresthésie).
  • La façon dont le soulier est lacé peut également avoir un impact sur ce qui précède, même si la taille du soulier est correcte.

Les lignes directrices qui suivent vous aideront à bien ajuster les souliers, à les comprendre et à avoir les connaissances nécessaires pour guider les coureurs dans le choix du soulier qui leur convient le mieux.(3)

Souliers de course sur route vs souliers de course sur sentier ( éditer | éditer la source )

Souliers de course sur sentier avec crampons sur la semelle extérieure

Les souliers de course sur route et les souliers de course sur sentier ne se ressemblent pas du tout. La principale différence réside dans la semelle extérieure : les souliers de course sur sentier ont des crampons (profondes indentations dans un motif conçu pour offrir une bonne prise) alors que les souliers de course sur route sont lisses. Il existe de nombreux types de souliers de course sur route et sur sentier. Les souliers de course sur sentier peuvent avoir des types de crampons variés sur leur semelle extérieure :

  • Crampons larges et espacés
  • Crampons plus petits – mais en plus grande quantité
  • Crampons larges et profonds, assez denses

Les différents types de crampons ont des fonctions différentes. Les souliers à crampons plus profonds conviennent aux terrains boueux, car ceux-ci empêchent la boue de s’incruster entre les crampons. Grâce à leur surface plus importante, ces souliers ont une meilleure adhérence. Les souliers à crampons plus petits mais plus nombreux sont utilisées pour les sentiers plus techniques. Ils sont plus susceptibles d’être plus confortables sur de longues distances.

Souliers de course sur route

Le soulier de course sur route est plat en dessous, sans crampons, car l’adhérence n’est pas vraiment nécessaire. Cependant, les souliers de course sur route varient en termes d’amortissement selon la fonction ou la préférence du coureur.

Si un coureur préfère avoir une seule paire de souliers pour la course sur sentier et sur route, ce qui est préférable alors de recommander est un soulier de course sur sentier avec des crampons plus petits. Sachez que les crampons s’useront probablement plus vite sur la route que sur le sentier et qu’il faut en tenir compte.

La partie supérieure du soulier est également conçue spécifiquement pour la route ou le sentier. L’empeigne des souliers de course sur sentier varie, mais elle a tendance à être plus ferme pour supporter des terrains difficiles sans se déchirer. Cependant, ils doivent pouvoir respirer. Les souliers de sentier ont souvent une partie plus ferme à l’avant, un renfort d’empeigne.

(9)

Les aspects importants dans le choix d’un soulier de course ( éditer | éditer la source )

Hauteur d’empilement / Amorti ( edit | edit source )

Hauteur d’empilement du soulier de course

L’amorti d’une chaussure diminue l’impact entre la surface de course (route/sentier) et le soulier, sur les pieds d’un coureur. Il est recommandé d’avoir plus d’amorti pour les courses plus longues, afin de conserver un meilleur confort pour les pieds et plus d’amortissement. L’épaisseur de la semelle intermédiaire peut modifier la façon dont le coureur fait contact avec le sol et la durée de ce contact. Par ailleurs, la répartition de l’épaisseur de la semelle sous le talon et les orteils affecte le mouvement de course.(10)

(11)

Inclinaison du talon à l’avant-pied ou drop (de l’anglais) ( éditer | edit source )

Inclinaison du talon à l’avant-pied

L’inclinaison du talon à l’avant-pied ( »heel to toe drop » ou  »drop ») correspond à la différence de hauteur entre le talon et les orteils dans la chaussure. Cette inclinaison est généralement comprise entre 0 et 11 mm :

  • 0 mm est un drop minimaliste
  • 5 mm est un drop moyen
  • 11 mm est la hauteur maximale du drop

Il est possible d’avoir un soulier avec un amorti important, mais une inclinaison du talon à l’avant-pied minimaliste (0 mm). En d’autres termes, le pied est maintenu à plat (comme pour un pied nu), mais le soulier a un bon amorti. Vous pouvez également opter pour un soulier amortissant dont l’inclinaison du talon à l’avant-pied est de 5 ou 10 mm.

Il existe également des souliers avec un amorti minimal et une faible inclinaison du talon à l’avant-pied – ce sont les souliers minimalistes (c’est-à-dire les souliers de course pieds nus) – ou encore, des souliers avec un amorti minimal et une forte inclinaison du talon à l’avant-pied (de 5 à 10 mm).

(12)

Flexibilité(edit | edit source)

Exemple de soulier de course minimaliste

Il existe deux façons de tester facilement la flexibilité des souliers de course :

  1. Fléchir le bout de la chaussure vers le haut pour tester la flexibilité de la semelle – imitant la phase de décollement des orteils.
  2. Effectuer un test de torsion – vérifier la facilité à tordre la chaussure. Y a-t-il une résistance ? A quel point le soulier se tord-il ?

En testant la flexibilité, il est possible de voir quel type de soutien le soulier peut offrir. S’il y a un jeu important, dans l’un ou l’autre des mouvements, ou dans les deux, la chaussure ne sera probablement pas d’un grand soutien. En revanche, s’il y a un peu de résistance et moins de mouvement, le soutien sera plus important.

(13)

Souliers de soutien ( éditer | éditer la source )

Articulation subtalaire

Les souliers de soutien sont également connues sous le nom de souliers anti-pronation. (14) bien que cette appellation soit de moins en moins populaire. Une base plus ferme est appliquée sur la partie intérieure (côté médial) du soulier afin de fournir un soutien supplémentaire pour empêcher le mouvement de sur-pronation. (15) La pronation est définie comme un rotation vers l’intérieur de l’arrière-pied autour de l’axe de l’articulation subtalaire (talo-calcanéenne). La supination est un rotation vers l’extérieur de l’arrière-pied autour de l’axe de l’articulation subtalaire. (16) Si le coureur a un soulier de soutien et que cela lui convient, gardez-le. Si, après avoir adopté un soulier de soutien, il commence à développer des blessures, il s’agit là peut-être d’une des cause possible et cela doit être gardé à l’esprit.(3)

Si le coureur n’a pas de soulier de soutien et qu’un soutien supplémentaire peut être nécessaire, optez pour un soulier neutre et consultez un orthésiste/podologue pour mettre en place une introduction adéquate aux semelles orthopédiques nécessaire, c’est-à-dire la quantité de soutien à ajouter, ainsi que la zone exacte où le soutien est nécessaire. (3)

Différence entre les souliers de course ( éditer | éditer la source )
  • Les souliers neutres
    • Sont des souliers de course généralement légers et souples, ne présentant pas de caractéristiques spécifiques pour lutter contre la surpronation. (17)
  • Les souliers de stabilité ou de soutien
    • Son des souliers conçus pour soutenir la voûte plantaire. La semelle intermédiaire de ce type de soulier offre un meilleur soutien et ce soutien peut s’étendre jusqu’au talon. Ces souliers sont légèrement plus rigides et plus lourdes que les souliers neutres.(17)
  • Souliers de contrôle du mouvement
    • Ces souliers offrent un soutien de la voûte plantaire au niveau de la semelle intermédiaire, mais disposent aussi généralement d’un soutien supplémentaire au niveau du talon et d’autres caractéristiques pour empêcher le pied de rouler à chaque pas. Ces souliers sont plus rigides et plus lourds que les souliers neutres ou de stabilité. Ces chaussures sont souvent conçues pour les coureurs qui ont les pieds plats ou qui souffrent d’une grave surpronation.(17)

(18)

Les différentes parties du soulier ( éditer | éditer la source )

Col du talon

Toujours comparer les souliers du coureur, le gauche avec le droit, et spécialement ses plus vieux souliers.

  • Le col du talon
    • Vérifiez s’il y a une asymétrie – si le col se plie vers l’intérieur, cela peut indiquer une pronation.
    • Alors, l’analyse vidéo pourrait aider à déterminer si le coureur présente une pronation de l’avant-pied ou de l’arrière-pied, ou une combinaison des deux.
  • Languette du soulier

    Identifier la languette du soulier

  • L’empeigne
    • De quoi est-il fait ? Par exemple, en mesh ou pas, et quelle est sa densité ?
    • Les souliers de sentier sont dotées d’un pare-pierres, c’est-à-dire d’une partie solide qui protège les orteils d’éventuels chocs avec les pierre.
    • Où se trouve l’usure sur l’empeigne ? Cela peut indiquer un endroit où le coureur accroche une jambe sur l’autre.
  • Boîte à orteils (toe box)

    La boîte à orteils (toe box)

    • C’est d’un aspect important de la chaussure
    • Il existe différentes tailles de boîte à orteils disponibles dans une même marque de soulier, il est donc nécessaire de vérifier que le coureur dispose de ce dont il a besoin.
      • Les orteils dépassent-ils la largeur du soulier sur les côtés ou la boîte à orteils est-elle à l’inverse trop large ?
      • Est-elle large ou étroite et est-elle bien ajustée au pied du coureur ?
  • Le laçage
    • Notez comment le coureur lace sa chaussure. Cela peut avoir une influence sur l’apparition d’éventuels pépins ou blessures.
    • La chaussure peut être lacée de façon à s’adapter aux zones qui ont besoin de plus ou moins de soutien.
    • Les lacets Lock Laces ou Stop Cordon qui tiennent en place à l’aide d’une pièce arrêt de cordon les vérouillant sont également une option, mais cela dépend des préférences personnelles. Ces lacets sont très pratique car une fois en place, vous n’avez plus besoin de vous arrêter pour réattacher votre soulier !

Techniques de laçage ( éditer | éditer la source )

Pour en savoir plus sur les techniques de laçage, consultez cet affichage de blog sur RunRepeat : The top 12 shoe lacing techniques. L’image ci-dessous est un guide utile décrivant ces 12 techniques de laçage. Les vidéos ci-dessous montrent également comment réaliser les différentes techniques de laçage.

Comment lacer ses souliers (image de RunRepeat)

Les souliers pour la course vs ceux pour l’entraînement ( éditer | edit source )

Il existe donc une grande variété de marques et, au sein de chaque marque, différents types de souliers. De piste, de route, de sentier, et une combinaison de ceux-ci. Il est important de noter que les coureurs, en particulier les coureurs sur route, aiment utiliser une paire de souliers pour la course et une autre paire de souliers pour l’entraînement. En général, la paire de course est plus légère – le poids total de la chaussure est donc inférieur. Le matériau, en particulier l’amorti, est de très bonne qualité, mais il peut ne pas durer longtemps en raison de l’impact, de sorte que ces souliers ont une durée de vie plus courte. La paire de souliers pour l’entraînement peut être plus amortissantes et éventuellement plus stables – le confort et la longévité de la chaussure dépendront du temps passé dans la chaussure.(3)

Différentes marques ( éditer | éditer la source )

Différentes marques peuvent être connues pour des aspects spécifiques de leurs souliers. Certaines peuvent avoir une coupe plus étroite, tandis que d’autres marques peuvent proposer des tailles de boîtes à orteils différentes. En fin de compte, si le coureur vient avec une marque spécifique et qu’elle lui convient, ne la changez pas, sauf si c’est nécessaire. Consultez Une introduction pour mieux comprendre votre coureur et L’évaluation subjective d’un coureur pour plus d’informations sur la manière d’être spécifique dans l’analyse du coureur et de ses besoins.

Varier ses souliers de course ( éditer | edit source )

Dans la mesure du possible, il est recommandé aux coureurs d’avoir deux paires de souliers de course qu’ils peuvent échanger pendant l’entraînement. Il peut même s’agir de la même marque, portée à des moments différents. Cela permet aux pieds du coureur d’expérimenter une sensation différente et de s’y adapter, plutôt que d’être toujours dans le même soulier. Malisoux et al. (35) ont montré que les coureurs qui utilisent plus d’une paire de souliers de course en même temps ont un risque plus faible de blessures liées à la course. L’hypothèse est que l’alternance entre les souliers de course induit une variation de la charge physique appliquée au système musculosquelettique.(35)

Assurez-vous de recommander le soulier qui convient aux besoins, aux capacités et au terrain du coureur, et NON à son apparence !

Ressources(edit | edit source)

(36)

Références(edit | edit source)

  1. Andreyo E, Unverzagt C, Schoenfeld BJ. Influence of Minimalist Footwear on Running Performance and Injury. Strength and Conditioning Journal. 2022 Jun 26;44(3):107-16.
  2. 2.0 2.1 2.2 Nigg BM, Baltich J, Hoerzer S, Enders H. Running shoes and running injuries: mythbusting and a proposal for two new paradigms:‘preferred movement path’ and ‘comfort filter’. British journal of sports medicine. 2015 Oct 1;49(20):1290-4
  3. 3.0 3.1 3.2 3.3 3.4 Nunes, D. Shoe Analysis-Shoe Anatomy Course. Plus. 2021
  4. Vercruyssen F, Tartaruga M, Horvais N, Brisswalter J. Effects of footwear and fatigue on running economy and biomechanics in trail runners. Med Sci Sports Exerc. 2016 Oct 1;48(10):1976-84
  5. Cheung RT, Ng GY. Influence of different footwear on force of landing during running. Phys Ther. 2008;88(5):620-8.
  6. Wakeling JM, Pascual SA, Nigg BM. Altering muscle activity in the lower extremities by running with different shoes. Medicine and science in sports and exercise. 2002 Sep 10;34(9):1529-32
  7. 7.0 7.1 Wang IL, Graham RB, Bourdon EJ, Chen YM, Gu CY, Wang LI. Biomechanical analysis of running foot strike in shoes of different mass. Journal of sports science & medicine. 2020 Mar;19(1):130
  8. Hoitz F, Vienneau J, Nigg BM. Influence of running shoes on muscle activity. PloS one. 2020 Oct 7;15(10):e0239852.
  9. REI. What’s the difference between trail and road shoes. Available from https://www.youtube.com/watch?v=M_muUYjoVcQ. (last accessed 12 October 2021)
  10. Vincent HK, Vincent KR. Considerations in the Selection of a Running Shoe. InClinical Care of the Runner 2020 Jan 1 (pp. 95-99). Elsevier.
  11. Average Running PT. Running shoe features: Part 1. Stack Height in Running Shoes. Available from https://www.youtube.com/watch?v=H-BeMkQC-Xg. (last accessed 12 October 2021)
  12. RunRepeat.com. The Ultimate Guide to Heel to Toe Drop. Available from https://www.youtube.com/watch?v=Azng4C0PGnM&t=156s. (last accessed 13 October 2021)
  13. Lucky Feet Shoes. 3 types of Running Shoes- Motion Control, Stability & Neutral. Available from https://www.youtube.com/watch?v=RppddH-hBz4. (last accessed 13 October 2021)
  14. Jafarnezhadgero A, Alavi-Mehr SM, Granacher U. Effects of anti-pronation shoes on lower limb kinematics and kinetics in female runners with pronated feet: The role of physical fatigue. PloS one. 2019 May 14;14(5):e0216818.
  15. Lilley K, Stiles V, Dixon S. The influence of design variations in footwear medial-lateral support on the running biomechanics of older female runners. Proceedings of the Institution of Mechanical Engineers, Part P: Journal of Sports Engineering and Technology. 2021 Jan 14:1754337120984619.
  16. Nigg B, Behling AV, Hamill J. Foot pronation. Footwear Science. 2019 Sep 2;11(3):131-4.
  17. 17.0 17.1 17.2 Nike.com. What’s the Difference Between Stability and Motion Control Running Shoes? Available from https://www.nike.com/za/a/stability-vs-motion-control-running-shoes (accessed 2 November 2021)
  18. Running Physio. Are motion control shoes the answer for pronation related injuries? Available from https://www.youtube.com/watch?v=IKfHtVbkgLk. (last accessed 13 October 2021)
  19. RunRepeat.com.Flat feet lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=S4mwjpFOjJc&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=1. (last accessed 13 October 2021)
  20. RunRepeat.com. Heel slipping lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=npJpcWuNXeg&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=2. (last accessed 13 October 2021)
  21. RunRepeat.com. High arches lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=3exKpxPAwZM&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=3. (last accessed 13 October 2021)
  22. RunRepeat.com. High midfoot lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=hGEG8g0CGCs&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=4. (last accessed 13 October 2021)
  23. RunRepeat.com. Narrow heel + wide forefoot lacing technique by RunRepeat.com Available from https://www.youtube.com/watch?v=KBCrwNgziyE&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=5. (last accessed 13 October 2021)
  24. RunRepeat.com. Narrow feet lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=TEZ1g4vfzsU&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=6. (last accessed 13 October 2021)
  25. RunRepeat.com. One area too tight lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=hjWtGXhaKZg&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=7. (last accessed 13 October 2021)
  26. RunRepeat.com. One handed lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=ulipu3p3KLI&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=8. (last accessed 13 October 2021)
  27. RunRepeat.com. Swollen feet lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=LSps4kSkdxE&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=9. (last accessed 13 October 2021)
  28. RunRepeat.com. Toe pains lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=mmsv238FFs0&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=10. (last accessed 13 October 2021)
  29. RunRepeat.com. Too tight on top lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=Gj_9zCu2mBM&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=11. (last accessed 13 October 2021)
  30. RunRepeat.com. Wide feet in general lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=zmMnJ_FMwBY&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=12. (last accessed 13 October 2021)
  31. RunRepeat.com. Wide forefoot lacing technique by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=MoV_RYHMXjk&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=13. (last accessed 13 October 2021)
  32. RunRepeat.com. The Ian knot by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=pKRZDHbLQIg&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=14. (last accessed 13 October 2021)
  33. RunRepeat.com. Ian’s secure shoelace knot by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=eFjmnie5BZw&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=15. (last accessed 13 October 2021)
  34. RunRepeat.com. Surgeon’s Shoelace Knot by RunRepeat.com. Available from https://www.youtube.com/watch?v=ujDOEZOdesc&list=PLL-rh1VZDnMTUPkEqMx1BRkmcA1yaA7Vw&index=16. (last accessed 13 October 2021)
  35. 35.0 35.1 Malisoux L, Ramesh J, Mann R, Seil R, Urhausen A, Theisen D. Can parallel use of different running shoes decrease running‐related injury risk?. Scandinavian journal of medicine & science in sports. 2015 Feb;25(1):110-5.
  36. Running Physio. How to select running shoes for specific injuries. Available from https://www.youtube.com/watch?v=HjVDLXKYqqw&t=329s. (last accessed 13 October 2021)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles