Anatomie fonctionnelle de la hanche – Les muscles et Fascias

Rédacteur original – Ewa Jaraczewska d’après le cours de Rina Pandya

Principaux contributeursEwa Jaraczewska et Jess Bell

Description(edit | edit source)

Une théorie sur l’anatomie fonctionnelle humaine part du principe que le corps possède deux systèmes musculaires : un local et un global (également appelés stabilisateur et moteur global). Le système musculaire local agit près de l’axe de l’articulation, assure la compression de l’articulation et est responsable de sa stabilité. Les puissantes forces produites par les muscles ainsi que les petites variations dans leur longueur créent une compression de l’articulation, produisant ainsi une stabilisation active de l’articulation.(1) Le système musculaire global, pour sa part, contient des muscles superficiels générant un couple plus important et un bras de levier plus grand.(1) Cependant, c’est l’architecture musculaire et la ligne d’action qui déterminent le rôle principal des muscles.

Les activités quotidiennes obligent l’articulation de la hanche à supporter des forces importantes. Ceci est rendu possible par la contribution des muscles individuels entourant l’articulation. (2) La stabilité active fournie par les muscles de la hanche peut augmenter la stabilité passive de la hanche normale et de la hanche présentant une anomalie structurelle. (1)

Les muscles(edit | edit source)

« Il y a 22 muscles qui assurent la stabilité autour de l’articulation de la hanche pour lui donner cette mobilité de 360 degrés. C’est une énorme responsabilité de maintenir la stabilité de cette articulation sphéroïde. » Rina Pandya

Rotateurs externes de la hanche

Rotateurs externes ( éditer | modifier la source )

Attaches :(edit | edit source)

Carré crural: de la tubérosité ischiatique à la crête intertrochantérienne du fémur.

Obturateur interne et externe: de la membrane obturatrice et branche ischiopubienne jusqu’au grand trochanter (en interne) ou à la fosse intertrochantérienne du fémur (en externe).

Jumeaux(supérieur et inférieur) : de l’épine ischiatique (en supérieure) ou tubérosité ischiatique (en inférieure) jusqu’au grand trochanter et au tendon de l’obturateur interne.

Pyramidal: de la surface antérieure du sacrum et du ligament sacro-sciatique jusqu’au grand trochanter.

Fonction :(edit | edit source)
  • Stabilisateurs actifs de l’articulation de la hanche. L’un des principaux rôles de ces muscles est de stabiliser la tête fémorale dans l’acétabulum.
  • Lorsque les rotateurs externes profonds sont réséqués lors d’une arthroplastie de la hanche par une approche chirurgicale postérieure, on observe un taux accru de luxation de la prothèse et de déficits fonctionnels. Avec des réparations capsulaires, le taux de luxation est plus faible.
  • La rotation externe résistée de la hanche avec extension active le pyramidal, mais sa ligne de force n’est pas propice à l’amélioration de la compression articulaire.
  • Si l’articulation de la hanche est raide avec de la rotation externe et que le patient n’est pas en mesure de lever sa jambe pour enfiler sa chaussette, cela pourrait indiquer une tension du pyramidal. Le patient pourrait aussi se plaindre d’une douleur fulgurante dans la région de la fesse.(3)

Rotateurs internes ( éditer | modifier la source )

Attaches :(edit | edit source)

Tenseur du fascia lata

Tenseur du fascia lata : de l’épine iliaque antéro-supérieure au tractus iliotibial, entre les couches profonde et superficielle de la bandelette iliotibiale.

Moyen fessier: de la surface externe de l’ilion, entre la crête iliaque et les lignes antérieures et postérieures du fessier jusqu’au grand trochanter. Le muscle comporte trois segments : antérieur, postérieur et moyen ou superficiel, chacun présentant une orientation spécifique de ses fibres musculaires.

Petit fessier: de la surface externe de l’ilion, entre les lignes antérieures et postérieures du fessier jusqu’au grand trochanter.

Fonction :(edit | edit source)
  • Le tenseur du fascia lata travaille dans différents plans de mouvement : il aide à l’abduction de la hanche dans le plan frontal, effectue la flexion de la hanche dans le plan sagittal, réalise la rotation interne dans le plan transversal avec le moyen fessier antérieur et le petit fessier. (4)
  • Le tenseur du fascia lata a une élasticité limitée, ce qui limite donc le gonflement des muscles de la cuisse et, ainsi, aide à les contenir pour qu’ils puissent se contracter efficacement. (3)
  • Le moyen fessier et le petit fessier sont des abducteurs primaires et aident à la rotation interne.

Abducteur de la hanche

Abducteurs(edit | edit source)

Petit fessier

Moyen fessier

Tenseur du fascia lata

Pyramidal

Voir ci-dessus pour les attaches.

Fonction :(edit | edit source)

Les fonctions du petit fessier sont les suivantes :

  • Stabilisation de la hanche et du bassin par la modulation de la capsule articulaire.
  • Stabilisation de la tête fémorale dans l’acétabulum.
  • Rotation et flexion de la hanche.
  • Prévention de la luxation antérieure et de la migration de la tête fémorale en direction supérieure et interne.
  • Rôle proprioceptif.

Moyen fessier:

  • C’est un abducteur primaire de la hanche.
  • Il stabilise le bassin et la hanche,
  • empêche l’adduction du bassin lorsqu’en mise en charge sur une jambe.
  • Il est un important stabilisateur du bassin sur la hanche car il se contracte avant et après le contact du pied, quelle que soit la vitesse de marche.(1)

Pyramidal:

  • Effectue la rotation externe du fémur pendant l’extension de la hanche et l’abduction du fémur pendant la flexion de la hanche. (5)
  • Il agit comme un muscle auxiliaire et montre une coactivation lors de la contraction des muscles du plancher pelvien.(6)

Adducteurs de la hanche

Adducteurs(edit | edit source)

Attaches :(edit | edit source)

Long adducteur: de l’os pubien entre la crête et la symphyse jusqu’à la ligne d’aspérité du fémur.

Court adducteur: du corps et de la branche inférieure du pubis à la ligne d’aspérité du fémur.

Grand adducteur: de la tubérosité ischiatique et la branche inférieure du pubis jusqu’à la ligne d’aspérité et le tubercule de l’adducteur.

Gracile (ou droit interne): de la partie inférieure de la branche pubienne à la partie interne de la tubérosité tibiale.

Pectiné : de la ligne pectinée du pubis et du tubercule pubien à la ligne pectinée du fémur.

Fonction :(edit | edit source)
  • Les adducteurs de la hanche contribuent aux performances d’équilibre statique.(7)
  • Lelong adducteur assure une certaine rotation interne.
  • Le grand adducteur étend la hanche par son attache sur la tubérosité ischiatique.
  • Dans l’activation en chaîne ouverte, la fonction principale des adducteurs de la hanche est l’adduction de la hanche.
  • En activation en chaîne fermée, les adducteurs de la hanche aident à stabiliser le bassin et le membre inférieur dans la phase d’appui de la marche.
  • Les rôles secondaires des adducteurs de la hancheincluent la flexion et la rotation de la hanche. (8)
  • Le gracile et le semi-tendineux créent les tendons conjoints connus sous le nom de patte d’oie.(9)

Fléchisseurs de la hanche

Fléchisseurs(edit | edit source)

Attaches :(edit | edit source)

Le psoas iliaque a trois portions: (3)

  • Iliaque: du bord latéral du sacrum et de la fosse iliaque jusqu’au petit trochanter du fémur.
  • Grand psoas: de l’apophyses transversales des vertèbres T12 à L5 jusqu’au petit trochanter du fémur.
  • Petit psoas: des corps vertébraux de T12 à L1 à la branche iliopubienne.

Droit antérieur: de l’épine iliaque antéro-inférieure et du bord supérieur de l’acétabulum fémoral à la base de la rotule.

Fléchisseurs de la hanche

Couturier: de l’épine iliaque antéro-supérieure à la face supérieure interne du tibia.

Tenseur du fascia lata: voir plus haut.

Fonction :(edit | edit source)
  • Le grand psoas et l’iliaque sont innervés séparément. Ils sont actifs tout au long de la flexion de la hanche.
  • L’iliaque et les deux muscles psoas ont un rôle similaire à celui des muscles de la coiffe des rotateurs au niveau de l’épaule. Ils ont un impact sur la stabilité de l’articulation de la hanche en créant une tension dans les unités musculotendineuses lors de leur passage sur la face antérieure de l’articulation de la hanche.(1)
  • Le couturier sert à la fois de fléchisseur de la hanche et du genou et de rotateur externe de la hanche.
  • Le test de Thomas évalue la longueur des fléchisseurs de la hanche. Le membre controlatéral est maintenu en flexion. Lorsque la flexion de ce membre augmente, le côté test (s’il est tendu) se soulève du lit. Ce soulèvement est causé par l’inclinaison postérieure de la colonne lombaire. L’extension du genou du côté du test indique un resserrement du droit antérieur ou du couturier.

Extenseurs de la hanche

Extenseurs(edit | edit source)

Attaches :(edit | edit source)

Grand fessier: de l’ilion, du sacrum, du coccyx et du ligament sacro-sciatique à la tubérosité fémorale et à la bandelette ilio-tibiale.

Biceps femoral :

  • Long chef : de la tubérosité ischiatique au condyle tibial externe et à la tête du péroné.
  • Chef court : de la ligne supra-condylienne supérieure et la ligne d’aspérité jusqu’au condyle tibial externe et à la tête du péroné.

Semi-membraneux : de la tubérosité ischiatique à la surface supérieure interne du tibia.

Semi-tendineux: de la tubérosité ischiatique au condyle tibial interne.

Fonction :(edit | edit source)
  • Le grand fessier est l’un des principaux extenseurs de la hanche, il aide à la rotation externe de la hanche et est le muscle le plus fort et le plus grand du corps.
  • Les fibres supérieures et inférieures du grand fessier contribuent à l’abduction et à l’adduction, il est donc considéré comme un muscle accessoire pour ces mouvements.
  • Le grand fessier est sujet à la faiblesse et à l’inhibition.(10)
  • Le grand fessier naît partiellement du fascia thoracolombaire. Cela explique pourquoi des problèmes au niveau de la colonne lombaire ou même de la jonction thoraco-lombaire peuvent produire une anomalie ou une tension/faiblesse du grand fessier.
  • Le chef long (la longue portion) du biceps fémoral est le plus souvent touchée lors d’un claquage des ischio-jambiers.(11)

L’inversion de l’action musculaire ( éditer | modifier la source )

Les muscles de l’articulation de la hanche peuvent contribuer au mouvement dans plusieurs plans différents selon la position de celle-ci. Cela est dû à une modification de la relation entre la ligne d’action d’un muscle et l’axe de rotation de la hanche, ce qui signifie que les muscles de la hanche peuvent avoir des fonctions secondaires. Par exemple, le moyen et le petit fessier agissent comme abducteurs lorsque la hanche est en extension et comme rotateurs internes lorsque la hanche est en flexion. Le long adducteur agit comme un fléchisseur à 50° de flexion de la hanche, mais comme un extenseur à 70°.(12)

Les fascias(edit | edit source)

Le concept des lignes de fascias explique davantage la connexion (c’est-à-dire la continuité myofasciale) entre les structures adjacentes : muscles, tendons, ligaments. Ce concept permet d’expliquer les tensions et les connexions spécifiques qui peuvent se produire à la suite d’une blessure, d’adhérences et de changements posturaux.(13)

Les lignes de fascias et les muscles de l’articulation de la hanche reliés à ces lignes sont les suivantes :(14)

  • Ligne fonctionnelle antérieure : long adducteur
  • Ligne fonctionnelle arrière : grand fessier controlatéral
  • Ligne frontale superficielle : droit antérieur
  • Ligne dorsale superficielle : ischio-jambiers
  • Ligne latérale : grand fessier, tenseur du fascia lata, tractus iliotibial/abducteurs de la hanche.
  • Ligne spiralée : tractus iliotibial, tenseur du fascia lata.
  • Ligne de front profonde : iliaque, psoas, court et long adducteurs, grand adducteur.

Cette vidéo explique plus en détail le concept des lignes de fascias :

(15)

Exemples de connexions de fascias dans l’articulation de la hanche :(16)

  • Le fascia des adducteurs de la hanche se poursuit jusqu’au bassin et influence les diaphragmes urogénital et pelvien.
  • Le fascia iliacus est en continuité avec le fascia pelvien profond.
  • Le fascia du moyen fessier est en continuité avec le fascia des obliques abdominaux au niveau de la crête iliaque.
  • Il existe une continuité fasciale entre l’obturateur interne et l’iliaque qui se prolonge ensuite dans les obliques internes et le diaphragme.

Pertinence clinique ( éditer | source d’édition )

  1. Le syndrome du pyramidal est décrit comme une irritation du nerf sciatique sous le muscle pyramidal. Il présente un certain nombre de symptômes touchant la hanche, la fesse et le haut de la cuisse. Les causes possibles sont un traumatisme, un hématome, une position assise excessive et des variations anatomiques du muscle et du nerf.(17)
  2. La faiblesse des muscles moyen et petit fessiers peut se manifester par une démarche de Trendelenburg. (3)
  3. Une étude a montré qu’une approche de mobilisation myofasciale externe basée sur la connectivité fasciale incluant le grand dorsal ipsilatéral, le fascia thoracolombaire ipsilatéral et le grand fessier contralatéral en arrière, l’oblique externe ipsilatéral et l’oblique interne contralatéral, et le complexe adducteur de la hanche en avant a conduit à une amélioration significative des symptômes du syndrome de douleur pelvienne chronique (de type musculaire spastique).(18)
  4. Une raideur du psoas peut contribuer aux lombalgies.(3)

Ressources(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 Retchford TH, Crossley KM, Grimaldi A, Kemp JL, Cowan SM. Can local muscles augment stability in the hip? A narrative literature review. J Musculoskelet Neuronal Interact. 2013 Mar 1;13(1):1-2.
  2. Correa TA, Crossley KM, Kim HJ, Pandy MG. Contributions of individual muscles to hip joint contact force in normal walking. Journal of biomechanics. 2010 May 28;43(8):1618-22.
  3. 3.0 3.1 3.2 3.3 3.4 Pandya R. Anatomy of the Hip Course. Physioplus. 2022.
  4. Besomi Molina M. Towards the investigation of the tensor fascia lata muscle and iliotibial band function in runners: the relevance of the why and the how. The University of Queensland, Australia. A thesis submitted for the degree of Doctor of Philosophy at The University of Queensland in 2020.
  5. Chang C, Jeno SH, Varacallo M. Anatomy, bony pelvis and lower limb, piriformis muscle. StatPearls (Internet). 2020 Nov 12.
  6. Wang Z, Zhu Y, Han D, Huang Q, Maruyama H, Onoda K. Effect of hip external rotator muscle contraction on pelvic floor muscle function and the piriformis. International Urogynecology Journal. 2021 Nov 29:1-7.
  7. Porto JM, Freire Junior RC, Bocarde L, Fernandes JA, Marques NR, Rodrigues NC, de Abreu DC. Contribution of hip abductor–adductor muscles on the static and dynamic balance of community-dwelling older adults. Ageing clinical and experimental research. 2019 May;31(5):621-7.
  8. Kiel J, Kaiser K. Adductor strain. Available at https://europepmc.org/article/nbk/nbk493166 (last access 23.02.2022)
  9. Walters BB, Varacallo M. Anatomy, Bony Pelvis and Lower Limb, Thigh Sartorius Muscle. In: StatPearls. StatPearls Publishing, Treasure Island (FL); 2021
  10. Buckthorpe M, Stride M, Della Villa F. Assessing and treating gluteus maximus weakness–a clinical commentary. International journal of sports physical therapy. 2019 Jul;14(4):655.
  11. Llurda-Almuzara L, Labata-Lezaun N, López-de-Celis C, Aiguadé-Aiguadé R, Romaní-Sánchez S, Rodríguez-Sanz J, Fernández-de-Las-Peñas C, Pérez-Bellmunt A. Biceps femoris activation during hamstring strength exercises: a systematic review. International Journal of Environmental Research and Public Health. 2021 Jan;18(16):8733.
  12. Byrne DP, Mulhall KJ, Baker JF. Anatomy & Biomechanics of the Hip. The Open Sports Medicine Journal, 2010, 4: 51-57
  13. Myers TW. Anatomy Trains. Second edition. London: Churchill Livingstone, Elsevier; 2011.
  14. Ward P. SFMA and Anatomy Trains: Concepts For Assessment and Treatment (Internet). Sports Rehab Expert (accessed 29 November 2021). Available from: https://www.sportsrehabexpert.com/public/472.cfm
  15. CatFitGlobal.Myofascial Lines. 2012. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=LTt1DN3ozAs&t=64s (last accessed 24/02/2022)
  16. Schultz RL, Feitis R. The endless web. Fascial anatomy and physical reality. USA, CA: North Atlantic Books;1996
  17. Physiopedia. Piriformis syndrome. Available from: physio-pedia.com/Piriformis_Syndrome (accessed 6 March 2022)
  18. Ajimsha MS, Ismail LA, Al-Mudahka N, Majzoub A. Effectiveness of external myofascial mobilisation in the management of male chronic pelvic pain of muscle spastic type: A retrospective study. Arab J Urol. 2021 Jul 26;19(3):394-400.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles