Les verticalisateurs

Rédacteur original Robin Tacchetti d’après le cours de Dana Mather
Principaux contributeursRobin Tacchetti, Jess Bell et Wanda van Niekerk

Introduction(edit | edit source)

Les enfants souffrant d’un handicap moteur grave ont tendance à être plus sédentaires et à pratiquer moins d’activités physiques que leurs camarades. Ces enfants sont confrontés à de nombreux obstacles à la participation, notamment des environnements inaccessibles, des attitudes négatives, la stigmatisation et un manque de compétences motrices. L’utilisation d’un appareil d’assistance peut être une solution pour surmonter ces obstacles et favoriser l’activité physique. (1) Le déambulateur à main est couramment prescrit pour favoriser une locomotion indépendante. Toutefois, ces types de déambulateurs peuvent ne pas être pratiques pour les enfants souffrant d’un handicap moteur grave, car ils n’ont pas la force et le contrôle nécessaires pour se tenir debout.

Les supports déambulateurs et verticalisateurs ( éditer | modifier la source )

Les supports déambulateurs et verticalisateurs sont des dispositifs d’aide à la mobilité destinés aux enfants qui ont besoin d’un soutien plus important que celui d’une marchette manuelle. Un verticalisateur est composé d’un cadre rigide avec une large base qui soutient l’enfant en position debout. (2) Les supports déambulateurs (également connues sous le nom de entraîneurs à la marche) fournissent une assistance au niveau du tronc, du bassin et/ou de la tête et peuvent être modifiés au niveau de l’assise, de la taille et de la direction avec une gamme d’accessoires. (1)

Support verticalisateur

Les avantages des verticalisateurs ( éditer | modifier la source )

Outre le fait qu’ils peuvent faciliter la déambulation, les verticalisateurs offrent une foule d’autres avantages aux enfants souffrant de handicaps moteurs graves. Il s’agit notamment de l’amélioration de la densité minérale osseuse, de la fonction intestinale, de la fonction pulmonaire, de l’indépendance, de la participation et de la fonction sociale. (1) (3) Les recherches montrent que le manque d’autonomie en position debout peut augmenter le risque de luxation de la hanche, d’ostéopénie et de contractures des membres inférieurs. Le fait de ne pas se tenir debout peut être lié à des problématiques de santé gastro-intestinale et respiratoire. (4) Il a été démontré que l’utilisation de verticalisateurs réduit la douleur, les contractions et les luxations de la hanche. (5)

Support verticalisateur

Complexchild.org (une ressource pour les enfants handicapés ou ceux dont le cas est médicalement complexe) énumère un large éventail d’avantages associés à la position debout : (6)

  • Amélioration de la force musculaire des jambes
  • Amélioration de l’endurance et de la santé cardiovasculaire
  • Prévention ou amélioration des contractures dans les jambes, car la position debout permet un léger allongement
  • Réduction de la spasticité dans les jambes
  • Amélioration de la densité minérale osseuse et renforcement des os
  • Prévention des fractures
  • Prévention ou minimisation de la luxation de la hanche / du développement de la dysplasie de la hanche
  • Prévention des escarres, car la position debout soulage l’enfant de sa position statique
  • Amélioration de la circulation
  • Amélioration de la respiration
  • Réduction de la constipation
  • Amélioration de la fonction urinaire
  • Amélioration de l’utilisation des mains car l’enfant peut utiliser ses mains dans une position soutenue
  • Amélioration du sommeil et de la fatigue
  • Amélioration de l’estime de soi et de l’interaction sociale car l’enfant peut se retrouver dans une position similaire à celle de ses pairs (6)

Les verticalisateurs et l’amplitude des mouvements (ROM) ( edit | edit source )

La recherche a montré que la position debout peut augmenter le ROM de la hanche chez les enfants non ambulatoires. (5) Comme le résument Capati et al. (5) :

  • Les enfants âgés de 1 à 5 ans dont le système de classification de la fonction motrice brute (GMFCS) était de niveau III et qui se tenaient debout 9 heures par semaine présentaient une augmentation moyenne de 1 degré d’abduction de la hanche alors que l’on s’attendait à ce qu’ils perdent de 4 à 7 degrés de mouvement. (5)
  • Les enfants âgés de 2 à 6 ans présentant les niveaux III à IV du GMFCS, qui se tenaient debout pendant au moins 30 minutes par jour, n’avaient pas de contractures dans leurs extrémités inférieures.(5)
  • Les écoliers présentant les niveaux IV et V du GMFCS qui utilisaient un verticalisateur présentaient une amélioration moyenne de l’angle poplité du genou de 3 degrés par semaine – leur angle poplité de départ était supérieur à 20 degrés.(5) Les parents et les soignants ont constaté qu’à la fin de chaque phase debout, il y avait de légères améliorations dans la capacité à effectuer les activités de la vie quotidienne.(5)

L’augmentation du ROM associée à l’utilisation des verticalisateurs est très probablement due à l’allongement prolongé obtenu en position debout. Les exercices d’étirement ou de ROM de courte durée chez les enfants atteints de paralysie cérébrale sont généralement considérés comme inefficaces. Des recherches ont montré que les étirements prolongés sans port de poids peuvent prendre jusqu’à 6 heures pour améliorer le ROM. L’utilisation d’un verticalisateur en position de mise en charge permet de réduire cette durée à entre 60 et 90 minutes.(5)

Verticalisateurs dorsaux ( éditer | source d’édition )

Verticalisateur dorsal

Les tables de verticalisation sont similaires aux tables basculantes utilisées en soins aigus, mais elles sont plus adaptables. Les enfants sont placés dans le verticalisateur à partir d’une position couchée sur le dos. Des sangles réglables sont généralement placées autour des genoux, du bassin et de la poitrine de l’enfant. Le verticalisateur est ensuite mis en position presque verticale.

Ces types de verticalisateurs conviennent aux enfants qui contrôlent mal leur tête, car la gravité et le soutien des membres supérieurs peuvent faciliter le contrôle de la tête.(4)

Verticalisateur ventral

Verticalisateurs ventraux ( éditer | modifier la source )

Les verticalisateurs ventraux sont utilisés pour les enfants ayant un bon contrôle de la tête et une déformation minimale ou nulle de la colonne vertébrale. Les verticalisateurs ventraux sont similaires aux verticalisateurs dorsaux, sauf que la face antérieure du corps est soutenue par le verticalisateur plutôt que sa face postérieure. La plupart du temps, les verticalisateur ventraux sont équipés d’un plateau pour les membres supérieurs afin de permettre la mise en charge par les bras. Certains verticalisateur ventraux permettent la mise en charge par les genoux en cas de contractures en flexion du genou.(4)

Verticalisateurs assis-debout ( éditer | source d’édition )

Le transfert assis-debout commence avec l’enfant assis dans le verticalisateur. Cela signifie qu’un soulèvement dépendant n’est pas nécessaire. L’enfant peut être capable de se transférer sur le verticalisateur par le biais d’une planche coulissante ou de manière indépendante. Une fois l’enfant installé dans le siège, les fixateurs de genoux sont positionnées et les sangles sont fixées. Une pompe hydraulique permet de déplacer le dispositif de la position assise à la position debout. Ces verticalisateurs ont un encombrement plus faible que les verticalisateurs dorsaux, ventraux ou multiposition. Ils sont donc plus adaptés à un usage domestique.(4)

Verticaliseur dynamique ( edit | edit source )

Verticaliseur dynamique

Les verticalisateurs dynamiques (également appelés verticalisateurs mobiles ou verticalisateurs dynamiques mobiles) sont des verticalisateurs dotés d’un appui antérieur et de grandes roues qui servent à propulser le verticalisateur. Ces verticalisateurs sont plus souvent utilisés dans les hôpitaux, les cliniques ambulatoires et les écoles qu’à domicile. Comme le verticalisateur est fixé en position verticale, il peut être difficile de transférer un enfant dont le contrôle moteur et la force sont faibles dans ce dispositif.(4)

Verticalisateur caisson

Verticalisateur caisson

Les verticalisateur caissons sont utilisés avec les enfants qui contrôlent bien leur tête et leur tronc, mais qui ont besoin d’une station debout prolongée pour renforcer leur densité osseuse. Les verticalisateurs caissons permettent davantage de transferts de poids et de petits mouvements des pieds.(7)

Verticalisateurs multipositions ( edit | edit source )

Un verticalisateur multiposition peut être utile pour les enfants qui bénéficieraient de différentes positions en position debout et/ou qui ont une variabilité significative dans le contrôle de leur tête. Ce type de verticalisateur peut être manipulé en retirant les appuie-tête, les repose-pieds et le plateau.(4)

Programmes de station debout ( éditer | source d’édition )

Quelle est la fréquence et la durée d’un programme de station debout typique ? Une partie de la recherche actuelle a été résumée par Dana Mather. (7) ci-dessous :

Lignes directrices du programme de statuion debout (7)
Population Fréquence Durée Objectifs
Enfants atteints de PC Niveau IV, V 2 à 3 fois par semaine 45 minutes Prévention des contractures
Enfants atteints de PC Niveau IV, V 4 à 5 fois par semaine 45 à 60 min Développement osseux
Pédiatrie 5 fois par semaine 60 à 90 min Aide à la densité minérale osseuse
Pédiatrie 5 fois par semaine 45 à 60 min Amélioration du ROM des hanches, des genoux et des chevilles.
Pédiatrie 5 fois par semaine 30 à 45 min Aide à la spasticité
Enfants atteints de PC quotidien 40 à 60 min Diminution de la migration de la hanche
Adultes souffrant d’un accident vasculaire cérébral, d’une lésion médullaire ou d’autres troubles neurologiques quotidien 60 minutes Amélioration de la fonction mentale et de la densité minérale osseuse

Ressources(edit | edit source)

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 George C, Levin W, Ryan JM. The use and perception of support walkers for children with disabilities: a United Kingdom survey. BMC pediatrics. 2020 Dec;20(1):1-1.
  2. Goodwin J, Lecouturier J, Crombie S, Smith J, Basu A, Colver A, Kolehmainen N, Parr JR, Howel D, McColl E, Roberts A. Understanding frames: A qualitative study of young people’s experiences of using standing frames as part of postural management for cerebral palsy. Child: care, health and development. 2018 Mar;44(2):203-11.
  3. Murphy KP, Gueron L, McMillin C, Marben KB. Health Parameters in Standing and Nonstanding Nonambulatory Adults With Cerebral Palsy. Archives of rehabilitation research and clinical translation. 2021 Jun 1;3(2):100110.
  4. 4.0 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 Ward M, Johnson C, Klein J, Farber JM, Nolin W, Peterson MJ. Orthotics and Assistive Devices. Pediatric Rehabilitation: Principles and Practice. 2020 Nov 2:196.
  5. 5.0 5.1 5.2 5.3 5.4 5.5 5.6 5.7 Capati V, Covert SY, Paleg G. Stander Use for an Adolescent with Cerebral Palsy at GMFCS Level with Hip and Knee Contractures. Assistive Technology. 2019 Apr 4;32(1):1-7.
  6. 6.0 6.1 Complex Child. Why you need to get your child standing! (Internet). 2019 (cited 17 October 2022). Available from: https://complexchild.org/articles/2019-articles/december/get-child-standing/
  7. 7.0 7.1 Mather D. Standers Course. Plus. 2022


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles