Transport actif et santé planétaire

Éditeur original Carin Hunter à partir d’un cours de Adam Toner
Principaux contributeursCarin Hunter, Jess Bell, Kim Jackson, Tarina van der Stockt, Wanda van Niekerk, Lucinda hampton and Olajumoke Ogunleye

Qu’est-ce que la santé planétaire ? ( éditer | éditer la source )

La santé humaine dépend de l’épanouissement des systèmes naturels de la Terre. Toute perturbation de ces systèmes peut avoir des effets négatifs sur notre santé. En protégeant ces systèmes, nous nous assurons que les humains continuent à prospérer.(1)

La santé planétaire se concentre sur l’interaction entre la santé humaine et la santé de notre planète. Or, nous vivons actuellement des « crises environnementales sans précédent », (2) dont le changement climatique, la fonte des glaces polaires, la pollution des océans, etc.(2) Ces crises environnementales et d’autres défis, tels que l’injustice sociale, l’iniquité et la santé de la population, s’influencent mutuellement.(3) Dans ce contexte, la santé planétaire est considérée comme une partie croissante et de plus en plus importante de la santé de la population.

Les physiothérapeutes sont des acteurs de la santé de la population et, comme nous le verrons dans ce cours, ils peuvent également jouer un rôle dans la santé et le bien-être de la planète.(1)

(4)

Qu’est-ce que le transport actif ? ( éditer | éditer la source )

Le transport actif est défini comme l’utilisation de méthodes actives (c’est-à-dire la marche, le vélo, la trottinette ou toute autre activité physique) pour se rendre au travail ou à l’école ou en revenir (la marche, le vélo, ou autres, jusqu’à un arrêt de transport public est également considéré comme un transport actif).

Le transport actif peut avoir de nombreux effets bénéfiques sur la santé car il encourage à augmenter l’activité physique, mais il peut également être considéré comme une intervention en santé planétaire. (5)

(6)

Les interactions dans le domaine du transport actif ( éditer | éditer la source )

Comme le montre la figure 1, il existe six interactions clés entre les physiothérapeutes, le transport actif, la santé humaine et l’environnement (étiquetées de a à f). Ces différentes interactions sont examinées plus en détail ci-dessous.

Tableau représentant l’interaction entre le physiothérapeute, le transport actif, la santé humaine et l’environnement

a) Interaction entre le physiothérapeute et la santé humaine ( éditer | edit source )

Une personne qui a un problème de santé, par exemple une blessure, peut s’adresser à un physiothérapeute afin d’obtenir des soins. Le physiothérapeute peut avoir un impact positif sur la santé du patient grâce au traitement proposé (éducation, traitements manuels, prescription d’un programme d’exercices, encouragement de l’activité physique). (1)

b) Interaction entre le physiothérapeute et le transport actif ( edit | edit source )

Le transport actif pourrait améliorer l’accès des patients aux services de physiothérapie. De plus, les physiothérapeutes peuvent utiliser le transport actif pour augmenter le niveau d’activité physique d’un patient.(1)

c) Interaction entre le physiothérapeute et l’environnement ( éditer | edit source )

Il s’agit ici davantage de l’environnement bâti que de l’environnement naturel. Les physiothérapeutes peuvent plaider en faveur de changements dans l’environnement bâti afin d’améliorer l’accès aux services de physiothérapie ou à d’autres installations importantes pour le patient.(1)

d) Interaction entre le transport actif et la santé humaine ( éditer | éditer la source )

En théorie, l’augmentation de l’activité physique d’un patient a un impact positif sur sa santé. Cependant, un mauvais état de santé peut aussi constituer un obstacle à l’adoption d’un mode de transport actif. (1)

e) Interaction entre le transport actif et l’environnement ( edit | edit source )

Il s’agit ici à la fois de l’environnement bâti et de l’environnement naturel. Comme mentionné ci-dessus, le transport actif peut augmenter l’activité physique, ce qui est bénéfique pour la santé, mais il a également des effets positifs sur l’environnement, tels que la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à la diminution de l’utilisation de la voiture. (1) (7)

Cependant, l’environnement du patient doit être pris en compte, car les caractéristiques spécifiques de cet environnement peuvent encourager ou décourager l’exercice physique et le transport actif. Une étude récente a montré que les caractéristiques environnementales telles que la proximité des destinations et la sécurité contre la criminalité avaient un lien avec la marche comme moyen de transport chez les personnes âgées.(8)

f) Interaction entre la santé humaine et l’environnement ( éditer | éditer la source )

Il existe un lien évident entre l’environnement, la perte de la biodiversité et la santé humaine. (1) La pandémie actuelle met ce point en évidence. COVID 19 étant une maladie zoonotique, « elle ne peut être envisagée dans sa globalité sans prendre en compte les relations des hommes avec les animaux et la crise affectant la biodiversité en général ». (9)

De même, une mauvaise santé humaine peut avoir un impact négatif sur l’environnement, en particulier si la maladie ou les blessures augmentent la consommation de fournitures médicales et/ou de produits pharmaceutiques. La pandémie COVID-19 met à nouveau ce point en évidence avec l’utilisation accrue d’équipements de protection individuelle jetables. (1)

Les avantages du transport actif ( éditer | éditer la source )

  • La pratique du vélo est associée à une diminution de la mortalité toutes causes confondues (10) et à une augmentation du niveau général d’activité physique (1)
  • De même, la marche est associée à une réduction du risque de maladie cardiovasculaire (10)
  • L’accès aux espaces bleus et verts présente divers avantages pour la santé, (11) y compris la réduction des problèmes de santé mentale, (12) l’amélioration de la santé cardiovasculaire et respiratoire et la modification des niveaux de douleur ressentie (1)
  • Le transport actif réduit la pollution de l’air et les décès liés à la pollution de l’air (1)(14)
  • Il réduit également les embouteillages et la pollution sonore (1)

Les défis à la mise en œuvre du transport actif ( éditer | éditer la source )

  • Mauvaise infrastructure
    • Certaines personnes peuvent également s’opposer à des changements d’infrastructure associés au transport actif, tels que des pistes cyclables ou l’augmentation de la largeur des chemins piétonniers
  • Mauvais temps
  • Préoccupations en matière de sécurité (1)

Interventions, considérations et recommandations ( éditer | éditer la source )

Les tableaux suivants présentent les considérations et les recommandations à prendre en compte lorsque le transport actif est proposé comme intervention.(1)

Tableau 1. Points à prendre en compte pour l’utilisation du transport actif (1)

Tableau 2. Recommandations pour la mise en œuvre d’interventions en matière de transport actif (1)
Recommandations
Encourager le transport actif en tant que forme d’activité physique afin d’améliorer la santé des individus et de la population tout en produisant des avantages environnementaux supplémentaires liés à la santé.
Sensibiliser les physiothérapeutes et les patients au lien entre le transport actif, l’environnement, la santé personnelle et la santé publique
Plaider en faveur d’infrastructures sécuritaires et de meilleure qualité pour le transport actif
Plaider en faveur de plus d’espaces verts et de moins de rues motorisées, sans creuser davantage les fossés socio-économiques
Préconiser des itinéraires de transport actif à proximité d’espaces verts et bleus riches en biodiversité
Préconiser de rendre les vélos électriques et le vélopartage plus accessibles à ceux qui n’ont pas les moyens de se les offrir mais qui en ont le plus besoin
Plaider en faveur d’une meilleure intégration des transports actifs et des transports publics durables, de manière à garantir l’accessibilité physique et financière
Interventions Considérations
Encourager le transport actif pour augmenter le niveau d’activité physique Les patients sont-ils prêts à s’informer sur les niveaux d’activité physique requis ?
Le transport actif est-il rentable pour le patient ?
Les patients connaissent-ils les moyens de transport locaux et les pistes cyclables ?
L’âge, les capacités, le sexe ou l’infrastructure environnante du patient posent-ils des problèmes de sécurité qui l’empêchent d’opter pour un transport actif ?
Promouvoir des changements de mode de vie positifs grâce au transport actif L’adoption d’un mode de transport actif pourrait-elle accroître les interactions sociales du patient ?
Le sommeil d’une personne pourrait-il s’améliorer en raison d’un niveau d’activité plus élevé ?

Références(edit | edit source)

  1. 1.00 1.01 1.02 1.03 1.04 1.05 1.06 1.07 1.08 1.09 1.10 1.11 1.12 1.13 1.14 1.15 1.16 Toner A. Active Transportation and Planetary Health Course. Plus , 2021.
  2. 2.0 2.1 Maric F, Nicholls D. A call for a new environmental physiotherapy-An editorial. Physiotherapy Theory and Practice. An International Journal of Physical Therapy. 2019;35(10):905-7.
  3. Maric F, Chance-Larsen K, Chevan J, Jameson S, Nicholls D, Opsommer E, Perveen W, Richter R, Stanhope J, Stone O, Strimpakos N. A progress report on planetary health, environmental and sustainability education in physiotherapy–Editorial. European Journal of Physiotherapy. 2021;23(4):201-2.
  4. Planetary Health Alliance. Planetary Health: The Future is Now. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=atAU0OJWFi0 (last accessed 26/09/2021)
  5. Toner A, Lewis JS, Stanhope J, Maric F. Prescribing active transport as a planetary health intervention–benefits, challenges and recommendations. Physical Therapy Reviews. 2021 Jan 19:1-9.
  6. McGill Transportation. Active transport Environment. Available from: https://www.youtube.com/watch?v=Sebny47vbvI (last accessed 26/09/2021)
  7. Mizdrak A, Blakely T, Cleghorn CL, Cobiac LJ. Potential of active transport to improve health, reduce healthcare costs, and reduce greenhouse gas emissions: A modelling study. PloS one. 2019 Jul 17;14(7):e0219316.
  8. Oyeyemi AL, Kolo SM, Oyeyemi AY, Omotara BA. Neighborhood environmental factors are related to health-enhancing physical activity and walking among community dwelling older adults in Nigeria. Physiotherapy theory and practice. 2019 Mar 4;35(3):288-97.
  9. Maric F, Nicholls DA. Paradigm shifts are hard to come by: Looking ahead of COVID-19 with the social and environmental determinants of health and the UN SDGs. European Journal of Physiotherapy. 2020 Nov 1;22(6):379-81.
  10. 10.0 10.1 Celis-Morales CA, Lyall DM, Welsh P, Anderson J, Steell L, Guo Y, et al. Association between active commuting and incident cardiovascular disease, cancer, and mortality: prospective cohort study. BMJ. 2017;357:j1456.
  11. Jimenez MP, DeVille NV, Elliott EG, Schiff JE, Wilt GE, Hart JE, et al. Associations between nature exposure and health: a review of the evidence. Int J Environ Res Public Health. 2021;18(9):4790.
  12. Pearson AL, Shortridge A, Delamater PL, Horton TH, Dahlin K, Rzotkiewicz A, Marchiori MJ. Effects of freshwater blue spaces may be beneficial for mental health: A first, ecological study in the North American Great Lakes region. PLoS One. 2019;14(8):e0221977.
  13. Flies EJ, Skelly C, Singh Negi S, Prabhakaran P, Liu Q, Liu K, et al. Biodiverse green spaces: a prescription for global urban health. Front Ecol Environ. 2017;15( 9):510-16.
  14. Johansson C, Lövenheim B, Schantz P, Wahlgren L, Almström P, Markstedt A, et al. Impacts on air pollution and health by changing commuting from car to bicycle. Science of The Total Environment. 2017;584–585:55-63.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles