Crépitements de genoux

Éditeur original Mandy Roscher Top ContributorsMandy Roscher, Kim Jackson, Tarina van der Stockt et Robin Tacchetti

Introduction(edit | edit source)

Les crépitements du genou se caractérisent par un bruit de grincement accompagné d’une vibration palpable qui peut indiquer une atteinte du cartilage de l’articulation fémoro-patellaire (1) (2). Ces bruits ont tendance à s’amplifier en fonction de l’augmentation des dommages (3). Cette sensation est généralement le premier signe de la douleur fémoro-patellaire (2) .

Les crépitements du genou sont extrêmement courante, 99 % des genoux émettant un bruit physiologique quelconque (4). Les bruits perçus au niveau du genou peuvent être pénibles et entraîner des comportements d’évitement par peur en raison de la catastrophisation et des croyances selon lesquelles les bruits endommagent les articulations (5) (6). Les crépitements du genou sont un domaine peu étudié, mais des études récentes ont montré que la majorité des bruits au genou sont physiologiques plutôt que pathologiques (2) (7) (8) (9) (4).

Types de crépitements ( éditer | modifier la source )

Les crépitements peuvent être subdivisés en bruits pathologiques et en bruits physiologiques.

Bruits pathologiques ( éditer | éditer la source )

Les bruits pathologiques sont normalement liés à un incident ou à une blessure spécifique, comme un bruit sec entendu lors d’une blessure du ligament croisé antérieur ou une déchirure méniscale qui clique à un moment précis du cycle de mouvement du genou. Les modifications dégénératives, la plica pathologique, l’instabilité fémoro-patellaire, le syndrome de claquement du genou pathologique et les crépitements post-chirurgicaux sont toutes des causes potentielles de crépitements pathologique (10). Les patients qui présentent une pathologie associée à leur crépitatements auront normalement des symptômes supplémentaires de douleur, de gonflement, d’épanchement articulaire, etc. La prise en charge de la blessure originale devrait permettre de résoudre les crépitements ainsi que les autres symptômes. (10)

Bruits physiologiques ( éditer | source d’édition )

Les bruits physiologiques du genou sont beaucoup plus fréquents que les bruits pathologiques. En 1990, McCoy a mesuré les sons émanant des genoux de ses participants en utilisant l’arthrographie par vibration et a constaté que 99 % des genoux émettent un bruit quelconque (4). Les personnes qui ressentent des crépitements physiologiques du genou sont souvent incapables de décrire précisément le bruit au genou et n’auront pas de traumatisme spécifique lié à ses crépitements.

Ces bruits sont classés comme physiologiques car ils n’ont aucune corrélation avec la douleur ou la fonction et sont simplement des bruits (2) (7) (10). Les personnes souffrant de crépitements du genou trouvent souvent les bruits alarmants et inquiétants et sont rassurées de savoir qu’il n’y a aucune pathologie associée à ces bruits (5).

Cause des crépitements physiologiques du genou ( éditer | source d’édition )

La cause exacte de ces crépitements est encore inconnue, mais il existe quelques théories sur l’origine de ces bruits.

Les théories(edit | edit source)
  • Formation et éclatement de bulles d’air dans le liquide synovial
  • Claquement de ligaments/tendons sur des proéminences osseuses (normalement le biceps fémoral sur le genou externe) (10).
  • Accrochage physiologique de la synoviale ou de la plica (10).
  • Hypermobilité méniscale (10)
  • Ménisques discoïdes (10)
  • Effet collé-glissé (“Stick-Slip” phenomenon) (11)

Le bruit fort de grincement fin ou de grésillement d’une articulation fémorale-patellaire normale est un type courant de crépitation du genou. Une nouvelle théorie sur l’origine de ce bruit parle d’effet collé-glissé (ou “Stick-Slip phenomenon” en anglais) se produise dans le genou. L’effet collé-glissé est le résultat du frottement lorsque 2 surfaces se déplacent l’une sur l’autre (12). Le cartilage rétropatellaire peut présenter une surface irrégulière, phénomène connu sous le nom de chondromalacie patellaire et, à ce titre, le mouvement saccadé de la rotule sur le fémur pourrait être à l’origine du bruit de crépitements (11) (8).

Types de sons entendus au niveau du genou (10) (11) ( éditer | éditer la source )

Son Caractéristiques Cause possible
Pop Entendu lors d’un traumatisme ou une blessure Possible lésion du LCA ou d’un ménisque
Clic Un bruit isolé, dans une partie spécifique du cycle de flexion-extension du genou Possibilité de lésion ou déchirure méniscale
Bruit sourd (clunk) Un bruit isolé, dans une partie spécifique du cycle de flexion-extension du genou Repositionnement de la rotule dans la gorge de la trochlée fémorale
Grincement Comme une porte qui grince Souvent entendu dans les genoux arthritiques
Craquement/Pop Spontané ou pendant la manipulation Accumulation et éclatement de bulles de gaz dans l’articulation synoviale

Tribonucléation

Claquement Un bruit isolé, dans une partie spécifique du cycle de flexion-extension du genou Claquement d’un tendon sur une proéminence osseuse

(normalement le tendon du biceps femoris sur le genou externe)

Normalement physiologique

Son de grincement fin ou de grésillement, souvent assez fort. Peut se produire tout au long de la flexion-extension du genou, va et vient, et son volume peut changer Se retrouve chez les personnes asymptomatiques et symptomatiques

Incidence plus élevée chez les personnes atteintes de douleur fémoro-patellaire et d’arthose

Il existe diverses théories sur l’origine du bruit

Relation entre la crépitation, la douleur et la fonction dans la douleur fémoro-patellaire ( éditer | source d’édition )

Des recherches récentes ont été menées sur les crépitements du genou et leur lien avec la douleur et le dysfonctionnement. De Oliveira et al, 2018, (8) ont étudié 165 femmes présentant une douleur fémoro-patellaire et 158 sujets exempts de douleur. Ils ont évalué les participants pour la présence de crépitements du genou, de douleur antérieure du genou ainsi que de douleur du genou après 10 accroupissements et 10 montées d’escaliers. Leurs résultats ont montré que, bien que l’incidence des crépitements soit plus élevée chez les femmes souffrant de exampts (68 % des participantes souffrant de douleur fémoro-patellaire présentaient des crépitements et 33 % des genoux asymptomatiques), il n’y avait pas de relation significative entre la présence de crépitements et la fonction autodéclarée, le niveau d’activité physique, le pire niveau de douleur au cours du dernier mois, la douleur en montant les escaliers ou la douleur en s’accroupissant.

Une autre étude réalisée par de Oliviera et al en 2018 (9) s’est penchée sur l’implication des crépitements du genou dans la présentation clinique des femmes avec et sans douleur fémoro-patellaire. Ils ont constaté la même prévalence plus élevée de crépitements chez les femmes présentant une douleur fémoro-patellaire, soit 50,7 %, alors que seulement 33,3 % des femmes non symptomatiques présentaient des crépitements. Leurs conclusions ont indiqué ce qui suit

  • Les participantes atteints de douleur fémoro-patellaire présentent une kinésiophobie et une catastrophisation plus élevées et une fonction autodéclarée plus faible que les participantes dont les genoux sont asymptomatiques, indépendamment des crépitements. Le fait qu’elles aient ou non des crépitements ne fait aucune différence pour les variables ci-dessus.
  • Toutes les femmes qui présentaient une douleur fémoro-patellaire (avec et sans crépitements) et les femmes asymptomatiques AVEC crépitements avaient une performance fonctionnelle inférieure à celle des femmes sans crépitements et des genoux symptomatiques.

Une conclusion importante de cette étude est qu’il a été démontré que les crépitements du genou isolés n’ont pas d’influence significative sur la force ou la fonction physique et qu’ils sont courants chez les personnes qui n’ont pas de douleur.

Crépitements et arthrose du genou ( éditer | source d’édition )

Les personnes souffrant d’arthrose du genou présentent souvent des crépitements (13). La recherche a montré que les crépitements peuvent être un indicateur de changements structurels et du développement de l’arthrose (14).

Une étude menée en 2018 par Pazzinatto et al. (15) a étudié l’implication clinique des crépitements chez les personnes souffrant d’arthrose du genou. Ils ont constaté que les personnes atteintes d’arthrose du genou et présentant des crépitements avaient une fonction autodéclarée plus faible que les personnes atteintes d’arthrose et ne présentant pas de crépitements du genou. Cependant, il n’y avait pas de différence dans la fonction objective (force et performance du genou) entre les groupes. Les auteurs ont conclu que le crépitements du genou n’ont pas d’impact sur la force du genou, la fonction objective et la douleur chez les personnes atteintes d’arthrose.

Cependant, en raison des croyances et de l’anxiété des patients concernant les bruits, les crépitements du genou peuvent avoir un effet négatif sur leur perception de leur santé.

Les croyances des patients en ce qui concerne les crépitements et l’impact sur leur comportement (5) ( éditer | éditer la source )

Une étude qualitative menée par Roberston et al en 2017 s’est intéressée aux croyances des gens au sujet des crépitements du genou et à leur influence sur les comportements. Trois thèmes majeurs ont été identifiés dans cette étude

1. Croyance au sujet du bruit ( éditer | modifier la source )

Les participants à l’étude ont indiqué qu’il était très important pour eux de savoir ce que signifiait le bruit et d’où il provenait. La plupart d’entre eux avaient essayé de trouver l’origine du bruit en consultant Google et en demandant à leur professionnel de la santé, mais n’avaient trouvé aucune réponse. Certaines croyances voulaient que cela symbolise le vieillissement et que les articulations, les os, frottent les uns sur les autres. En général, les émotions liées à l’origine du bruit étaient très négatives et étaient principalement dues au fait de ne pas comprendre d’où venait le bruit.

2. Influence des autres – amis, famille et professionnels de la santé ( éditer | modifier la source )

La plupart des participants ont décrit comment les commentaires de leurs amis et de leur famille sur les bruits produits par leurs genoux ajoutaient à leur détresse. Le langage corporel et les expressions faciales de la famille et des amis, par exemple le fait de grimacer en entendant leur genou, ont également contribué aux émotions négatives entourant les crépitements du genou.

Les participants à l’étude ont fait part de leur insatisfaction à l’égard des professionnels de la santé en ce qui concerne les crépitements du genou, déclarant qu’ils avaient souvent l’impression que les crépitements n’était pas prise en compte et certains avaient même l’impression que le professionnel de la santé ne savait pas de quoi il s’agissait. Cela conduisait de nouveau à une augmentation du mécontentement. Les participants qui avaient discuté de leurs crépitements du genou avaient une vision beaucoup plus positive de ceux-ci.

3. Éviter le bruit ( éditer | modifier la source )

Comme la plupart des participants croyaient que le bruit dans leur genou était dangereux ou dommageable pour l’articulation, plusieurs ont fini par modifier leurs mouvements pour éviter que le bruit ne se produise. Ils évitaient également les activités qu’ils savaient susceptibles de provoquer des crépitements.

Implications pour la pratique ( éditer | source d’édition )

Cette étude montre que l’éducation des professionnels de la santé concernant les crépitements du genou est extrêmement importante. Les patients doivent comprendre ce qu’est le bruit et d’où il vient.

Gestion des crépitements (5) (10) ( éditer | éditer la source )

Chez les patients qui présentent des crépitements liés à une pathologie, par exemple un clic spécifique indiquant une déchirure méniscale, la prise en charge de la cause pathologique sera la meilleure pratique de soins. La prise en charge de la pathologie peut également résoudre le problème de bruit.

Chez la majorité des patients, les crépitements des genoux est physiologique et non liée à une situation pathologique en tant que telle. Ces patients ont besoin d’être informés sur la cause des crépitements et sur le fait qu’ils ne sont ni dangereux ni dommageables et qu’ils n’ont aucun lien avec le développement de l’arthrose du genou.

Références(edit | edit source)

  1. Pazzinatto, M.F., de Oliveira Silva, D., de Azevedo, F.M. and Pappas, E., 2019. Knee crepitus is not associated with the occurrence of total knee replacement in knee osteoarthritis–a longitudinal study with data from the Osteoarthritis Initiative. Brazilian Journal of Physical Therapy, 23(4), pp.329-336.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 Pazzinatto MF, de Oliveira Silva D, de Azevedo FM, Pappas E. Knee crepitus is not associated with the occurrence of total knee replacement in knee osteoarthritis–a longitudinal study with data from the Osteoarthritis Initiative. Brazilian journal of physical therapy. 2018 Sep 30.
  3. Kalo K, Niederer D, Sus R, Sohrabi K, Banzer W, Groß V, Vogt L. The detection of knee joint sounds at defined loads by means of vibroarthrography. Clinical Biomechanics. 2020 Apr 1;74:1-7.
  4. 4.0 4.1 4.2 McCoy GF, McCrea JD, Beverland DE, Kernohan WG, Mollan RA. Vibration arthrography as a diagnostic aid in diseases of the knee. A preliminary report. The Journal of bone and joint surgery. British volume. 1987 Mar;69(2):288-93.
  5. 5.0 5.1 5.2 5.3 Robertson CJ, Hurley M, Jones F. People’s beliefs about the meaning of crepitus in patellofemoral pain and the impact of these beliefs on their behaviour: a qualitative study. Musculoskeletal Science and Practice. 2017 Apr 1;28:59-64.
  6. Waiteman MC, de Oliveira Silva D, Azevedo FM, Pazzinatto MF, Briani RV, Bazett-Jones DM. Women with patellofemoral pain and knee crepitus have reduced knee flexion angle during stair ascent. Physical Therapy in Sport. 2021 Mar 1;48:60-6.
  7. 7.0 7.1 MF, de Oliveira Silva D, Faria NC, Simic M, Ferreira PH, de Azevedo FM, Pappas E. What are the clinical implications of knee crepitus to individuals with knee osteoarthritis? An observational study with data from the Osteoarthritis Initiative. Brazilian journal of physical therapy. 2018 Nov 16.
  8. 8.0 8.1 de Oliveira Silva D, Pazzinatto MF, Del Priore LB, Ferreira AS, Briani RV, Ferrari D, Bazett-Jones D, de Azevedo FM. Knee crepitus is prevalent in women with patellofemoral pain, but is not related with function, physical activity and pain. Physical Therapy in Sport. 2018 Sep 1;33:7-11.
  9. 9.0 9.1 de Oliveira Silva D, Barton C, Crossley K, Waiteman M, Taborda B, Ferreira AS, de Azevedo FM. Implications of knee crepitus to the overall clinical presentation of women with and without patellofemoral pain. Physical Therapy in Sport. 2018 Sep 1;33:89-95.
  10. 10.0 10.1 10.2 10.3 10.4 10.5 10.6 10.7 10.8 Song SJ, Park CH, Liang H, Kim SJ. Noise around the Knee. Clinics in orthopedic surgery. 2018 Mar;10(1):1-8.
  11. 11.0 11.1 11.2 Robertson CJ. Joint crepitus—are we failing our patients?. Physiotherapy Research International. 2010 Dec;15(4):185-8.
  12. Linear Motion Tips. What is Stick-Slip. Available from: https://www.linearmotiontips.com/faq-what-is-stick-slip/accessed 5/June/2019)
  13. Rodriguez-Veiga D, González-Martín C, Pertega-Díaz S, Seoane-Pillado T, Barreiro-Quintás M, Balboa-Barreiro V. Prevalence of osteoarthritis of the knee in a random population sample of people aged 40 and older. Gac. Med. Mex. 2019;155(1):39-45.
  14. Pazzinatto MF, de Oliveira Silva D, Faria NC, Simic M, Ferreira PH, de Azevedo FM, Pappas E. What are the clinical implications of knee crepitus to individuals with knee osteoarthritis? An observational study with data from the osteoarthritis initiative. Brazilian journal of physical therapy. 2019 Nov 1;23(6):491-6.
  15. MF, de Oliveira Silva D, Faria NC, Simic M, Ferreira PH, de Azevedo FM, Pappas E. What are the clinical implications of knee crepitus to individuals with knee osteoarthritis? An observational study with data from the Osteoarthritis Initiative. Brazilian journal of physical therapy. 2018 Nov 16.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles