Fabrication d’une attelle palmaire pour une fracture de Pouteau-Colles

Éditeur original Jess Bell Principaux contributeursKim Jackson, Jess Bell, Admin, Tarina van der Stockt et Chelsea Mclene

Introduction(edit | edit source)

Les fractures du radius distal avec angulation dorsale (également appelées fractures de Pouteau-Colles) résultent généralement d’une chute sur une main tendue.(1) Chez les enfants et les jeunes adultes, la force requise pour ce type de fracture est beaucoup plus importante (par exemple, une chute d’une barre de singe ou un accident de voiture), alors que chez les adultes plus âgés, les fractures du radius distal surviennent plus souvent à la suite d’un traumatisme à faible énergie (par exemple, une chute d’une hauteur debout).(2)(3) Dans les populations plus jeunes, les hommes sont plus susceptibles de subir ce type de fracture. Dans les populations plus âgées, elle est plus fréquente chez les femmes.(4) Il existe également une corrélation avec l’ostéopénie chez les adultes plus âgés.(5)

De nombreuses fractures du radius distal sont traitées de manière conservatrice,(6) mais un certain nombre d’entre elles nécessiteront une fixation chirurgicale. Vous pouvez consulter les protocoles postopératoires détaillés pour les fractures de Pouteau-Colles traitées par réduction ouverte avec fixation interne (ROFI) ici (0-6 semaines après la chirurgie) et ici (au-delà de 6 semaines après la chirurgie).

Puisqu’une prise en charge inadéquate de la fracture du radius distal peut causer des douleurs chroniques au poignet, une réduction de la mobilité et une atteinte sur la fonction de la main,(7) il est essentiel que ces fractures soient traitées de manière appropriée. Alors qu’une étude récente et une méta-analyse des traitements chirurgicaux n’ont révélé aucune différence cliniquement importante entre les diverses options chirurgicales en ce qui concerne les résultats fonctionnels un an après la chirurgie,(8) les auteurs de cette étude ont noté que :(8)

  • La mise en place d’une attelle à plaque palmaire a été associée à moins de complications, en particulier pour les personnes présentant des fractures intra-articulaires.
  • La fixation externe non transversale a été associée à moins de complications chez les personnes présentant des fractures extra-articulaires.
  • Les traitements non chirurgicaux peuvent encore être préférés pour les personnes âgées de plus de 60 ans.

Les patients traités par ROFI auront besoin d’une attelle distale palmaire dès le jour 1 suivant la chirurgie. Ces attelles sont préférables aux attelles circulaires car elles sont plus faciles à mettre et à enlever.(9) Puisque ce groupe de patients a subi une chirurgie de type ROFI qui stabilise leur fracture, il n’est pas nécessaire de les immobiliser complètement.(10)(11) Les attelles sont principalement utilisées pour protéger le poignet (c’est-à-dire en cas de chute ou de coup).(9)

Nous décrivons ici une méthode simple de fabrication de cette attelle :

Matériel requis( éditer | éditer la source )

  1. Feuille thermoplastique dans un gabarit rectangulaire de base – la longueur est basée sur la distance entre les articulations MCP du patient et environ le deux tiers de la longueur de son avant-bras.
  2. Poêle à frire
  3. Ciseaux pour attelle
  4. Spatule
  5. Sangles de velcro « boucle » x 3
  6. Attaches de velcro « crochet » adhésifs x 3

Procédé(edit | edit source)

Figure 1. Position du trou pour le pouce sur la feuille thermoplastique

  1. Prendre la feuille thermoplastique et la placer dans l’eau chaude de la poêle à frire. Cela le rendra souple et malléable. Veuillez vérifier la température de la feuille thermoplastique avant de la positionner sur la peau du patient afin d’éviter les brûlures.
  2. Une fois que la feuille thermoplastique est suffisamment malléable, découpez le trou pour le pouce. Percez d’abord le matériau avec vos ciseaux et découpez un petit cercle. En règle générale, le trou pour le pouce doit se situer à environ 3 cm du haut de la feuille et à 3 cm du bord (voir figure 1).
  3. Remettre la feuille thermoplastique dans l’eau chaude et arrondir les bords du trou du pouce pour s’assurer qu’elle sera confortable et lisse lorsqu’elle sera portée (voir figure 2).

    Figure 2. Bords arrondis de l’attelle palmaire

  4. Placez l’attelle sur la main de votre patient. Accrochez le trou autour du pouce et moulez le plastique autour de l’avant-bras et sur la courbure de la main. Il est préférable de s’asseoir en face du patient, le coude appuyé sur la table (voir figure) Assurez-vous de vérifier que:
    • L’extrémité distale de l’attelle termine proximalement au pli des MCP, de façon à ce que le patient puisse faire une flexion complète des doigts.
    • La zone entre le pouce et l’index est plate et fine, afin qu’il n’y ait aucune pression sur le pouce lors de l’adduction.
    • La zone du pouce est suffisamment large pour qu’il n’y ait pas de frottement sur l’articulation CMC et pour permettre une opposition totale entre le pouce et l’auriculaire.
    • Le poignet du patient est positionné en légère extension (généralement de 10 à 15 degrés) lors de la mise en place de l’attelle.

      Figure 3. Positionnement pour l’ajustement de l’attelle palmaire sur le pouce

  5. Une fois que le plastique a séché et durci (ce qui se produit généralement très rapidement), l’attelle est prête à être coupée pour être adaptée au patient. L’attelle doit atteindre les 2/3 de la longueur de l’avant-bras et les côtés doivent être coupés de manière à ce que l’attelle se situe à environ ¾ de la profondeur de l’avant-bras.
  6. Évasez la zone autour de la styloïde cubitale afin d’éviter toute pression ou frottement dans cette zone.

    Figure 4. Position des 3 bandes velcro sur l’attelle palmaire

  7. Remettez l’attelle dans la poêle à frire, de manière à pouvoir rouler les bords inférieur et supérieur pour les rendre lisses pour plus de confort (voir figure 2).
  8. Ajoutez des bandes velcro à l’attelle, en commençant par la bande la plus distale (qui doit être la plus étroite, avec une largeur de 2 cm). Cette sangle doit être placée légèrement en diagonale (c’est-à-dire inclinée vers le bas). Pour assurer la longévité de l’attelle, essayez d’utiliser un pistolet thermique pour chauffer le dos du crochet sur l’attelle.
  9. Ajoutez la sangle centrale (qui doit être d’une largeur 3 cm) d’un côté à l’autre de la région dorsale du poignet.
  10. La dernière sangle se situe sur l’extrémité proximale de l’attelle. Cette sangle doit être légèrement inclinée vers le haut, de sorte qu’elle repose à plat lorsque l’attelle est mise en place (voir figure 4).

    Figure 5. Attelle palmaire correctement positionnée

  11. Placez l’attelle sur le bras du patient. N’oubliez pas de vérifier :
    • Les distances aux MCP
    • Que l’attelle dégage l’articulation CMC
    • Que le poignet soit légèrement en extension
    • Les sangles sont ajustées, sans être trop serrées (voir figure 5).
  12. Coupez les sangles pour qu’elles s’adaptent au patient. Arrondissez les bords des sangles et des crochets Velcro pour éviter qu’ils ne s’accrochent aux vêtements.
  13. Il est souvent utile de fournir un tubigrip ou une stockinette à porter sous l’attelle pour réduire les frottements et la sueur. Cela contribuera au confort et pourra améliorer la compliance de l’utilisation de l’attelle.(9)

Références(edit | edit source)

  1. Fahy K, Duffaut CJ. Hand and wrist fractures. Curr Sports Med Rep. 2022 Oct 1;21(10):345-6.
  2. Handoll HHG, Huntley JS, Madhok R. External Fixation versus conservative treatment for distal radial fractures in adults (Review). The Cochrane Library. 2008;4:1-78
  3. Candela V, Di Lucia P, Carnevali C, Milanese A, Spagnoli A, Villani C, Gumina S. Epidemiology of distal radius fractures: a detailed survey on a large sample of patients in a suburban area. J Orthop Traumatol. 2022 Aug 30;23(1):43.
  4. Azad A, Kang HP, Alluri RK, Vakhshori V, Kay HF, Ghiassi A. Epidemiological and Treatment Trends of Distal Radius Fractures across Multiple Age Groups. J Wrist Surg. 2019;8(4):305-11.
  5. Lim JA, Loh BL, Sylvestor G, Khan W. Perioperative management of distal radius fractures. J Perioper Pract. 2021 Oct;31(10):1750458920949463.
  6. Dehghani M, Ravanbod H, Piri Ardakani M, Tabatabaei Nodushan MH, Dehghani S, Rahmani M. Surgical versus conservative management of distal radius fracture with coronal shift; a randomized controlled trial. Int J Burns Trauma. 2022 Apr 15;12(2):66-72.
  7. Zhang P, Jia B, Chen XK, Wang Y, Huang W, Wang TB. Effects of surgical and nonoperative treatment on wrist function of patients with distal radius fracture. Chin J Traumatol. 2018;21(1):30-3.
  8. 8.0 8.1 Woolnough T, Axelrod D, Bozzo A, Koziarz A, Koziarz F, Oitment C et al. What Is the Relative Effectiveness of the Various Surgical Treatment Options for Distal Radius Fractures? A Systematic Review and Network Meta-analysis of Randomized Controlled Trials. Clin Orthop Relat Res. 2020 Nov 3. Epub ahead of print.
  9. 9.0 9.1 9.2 Thorn, K. Introduction to distal radius fracture (VIMEO). Queensland: Physiopedia, 2019.
  10. Foster BD, Sivasundaram L, Heckmann N, Pannell WC, Alluri RK, Ghiassi A. Distal Radius Fractures Do Not Displace following Splint or Cast Removal in the Acute, Postreduction Period: A Prospective, Observational Study. J Wrist Surg. 2017;6(1):54–59.
  11. Andrade-Silva FB, Rocha JP, Carvalho A, Kojima KE, Silva JS. Influence of postoperative immobilization on pain control of patients with distal radius fracture treated with volar locked plating: A prospective, randomized clinical trial. Inquiry. 2019;50(2):386-391.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles