Alberta Infant Motor Scale (AIMS)

Rédacteur original Padraig O Beaglaoich

Principaux collaborateurs Padraig O Beaglaoich , Naomi O’Reilly , Robin Tacchetti and Jess Bell

Objectifs(edit | edit source)

L’« Alberta Infant Motor Scale » (AIMS) est un outil d’observation standardisé utilisé pour évaluer le développement de la motricité grossière des enfants de la naissance à terme (c’est-à-dire 40 semaines de gestation) jusqu’à 18 mois après la naissance. L’AIMS a été conçu comme un guide de référence pour le développement des nourrissons, d’après des normes liées à l’âge de 2 200 nourrissons de l’Alberta, au Canada.(1) (2)

Il peut être utilisé comme outil de dépistage pour détecter et suivre les retards de développement précoces. (3) (4) Il compare le niveau de développement moteur d’un enfant aux normes attendues pour son âge dans quatre catégories : décubitus ventral, décubitus dorsal, position assise et position debout.

Population cible ( edit | edit source )

Figure 1. Nourrison rampant (5)

L’AIMS peut être utilisé avec tous les nourrissons âgés de moins de 18 mois pour identifier les retards ou les changements dans le développement des capacités motrices. Il peut être utilisé avec les nourrissons qui : (2) (3)

  • présentent un développement normal et sans qu’il n’y ait d’inquiétude sur le plan médical;
  • n’ont pas de facteurs spécifiques dans leurs antécédents, mais chez qui des retards de développement moteur sont suspectés;
  • présentent un risque plus élevé de retard de développement dû à des facteurs génétiques, des complications prénatales, périnatales, néonatales ou postnatales, ou à des facteurs environnementaux.
  • ont reçu un diagnostic d’une affection spécifique ayant une incidence sur le développement des capacités motrices (par exemple, le syndrome de Down, la dysplasie bronchopulmonaire)

L’AIMS ne doit PAS être utilisé pour les nourrissons qui utilisent des patrons de mouvement modifiés pour compenser des limitations fonctionnelles (par exemple, une paralysie, un spina bifida, une hypotonie, une spasticité musculaire), car les améliorations de leur développement moteur unique peuvent ne pas être reflétées dans l’AIMS.(2)

Description de l’outil ( edit | edit source )

Figure.2 Nourrisson en décubitus ventral avec appui sur les mains (6)

L’AIMS est un outil de cotation observationnel en 58 items. Ces items sont divisés en quatre sous-échelles en fonction de la position : (1)

  1. Décubitus ventral (21 items)
  2. Décubitus dorsal (9 items)
  3. Assis (12 items)
  4. Debout (16 items)

Matériel requis ( edit | edit source )

  • Manuel d’utilisation du AIMS
  • Feuille de cotation et graphique AIMS
  • Table d’examen ou autre surface surélevée pour les plus jeunes nourrissons
  • Matelas ferme ou tapis pour les nourrissons plus âgés
  • Banc bas ou chaise basse pour certains items de l’échelle
  • Jouets pour nourrissons de moins de 18 mois (2)

Mise en place(edit | edit source)

L’AIMS peut être réalisé à domicile ou en clinique. L’évaluation des nourrissons les plus jeunes peut être effectuée sur une table d’examen ou une surface surélevée. Pour les nourrissons plus âgés, l’évaluation doit être effectuée sur un matelas ferme ou un sol recouvert de tapis.(2)

Mode d’emploi ( éditer | éditer la source )

Il est important que l’évaluateur se familiarise avec la manière d’administrer et de coter l’AIMS avant l’évaluation. L’évaluation prend au maximum 20 à 30 minutes. L’évaluateur observe les schémas moteurs du nourrisson et les compare à ceux représentés sur la feuille de cotation. (1) (2)

Cotation(edit | edit source)

Figure 3. Graphique des rangs centiles de l’Alberta Infant Motor Scale (AIMS). (4)

Il est préférable que l’évaluateur remplisse la feuille de cotation après la fin de l’évaluation.

La feuille de cotation comprend une photo et une brève description du mouvement évalué (2). Les mouvements commencent par les plus élémentaires de la position ventrale, de la position dorsale, de la position assise et de la position debout, et progressent graduellement vers des mouvements plus avancés.(1)

Au cours de l’évaluation, l’évaluateur observe les mouvements de l’enfant et note chaque item comme étant « observé » ou « non observé ». Il n’est pas possible de donner des points au patient pour des schémas de mouvement « émergents ». On ne doit pas accorder des points au patient pour des éléments rapportés par les parents ou les personnes qui s’occupent de lui.

Le mouvement le moins avancé et celui le plus avancé observés dans chaque position (décubitus ventral, décubitus dorsal, assis, debout) constituent la « fenêtre motrice » ou « fenêtre de cotation » du patient dans la position donnée. Tous les mouvements compris dans la « fenêtre motrice » pour chaque position doivent être notés comme « observé » (O) ou « non observé » (NO).(2)

L’évaluateur attribue un point au patient pour chaque mouvement « observé » dans chacune des « fenêtres motrices ». La cote cumulée des quatre positions donne la cote totale (« total score »). La cote totale est enregistrée en fonction de l’âge corrigé du patient sur un graphique de données normatives pour la fonction motrice du nourrisson. Le graphique de la Figure 3 indique les normes des centiles (5e,10e,25e, 50e, 75e, 90e) de la fonction motrice du nourrisson. L’évaluateur détermine le centile du développement moteur du patient par rapport à son âge en se basant sur les valeurs normatives représentées dans le graphique et l’inscrit sur la feuille de cotation. (1) (2)

Évidences scientifiques(edit | edit source)

Standardisation(edit | edit source)

Les données utilisées pour développer l’AIMS sont basées sur les évaluations de 2202 nourrissons âgés de moins de 18 mois qui vivaient en Alberta, au Canada, entre 1990 et 1992.(1) Les valeurs normatives de ce groupe ont été exprimées sous forme de moyenne, d’écart-type et de rang centile pour la cote totale pour chaque mois d’âge, et de normes d’âge pour la réalisation de chaque item.(7) Ces données de référence et les normes avec les rangs centiles sont accessibles dans le manuel AIMS.(7)

Les fidélités interjuges et test-retest de l’échelle originale est de 0,99. (7) La validité concourante de l’échelle originale a été évaluée en comparant ses résultats avec ceux obtenus avec le « Bayley scales of infant and toddler development » (BSID) et le « Peabody Development Motor Scales » (PDSM). La validité concourante avec le BSID était de 0,98 et de 0,97 avec le PDSM.(7)

Une réévaluation de l’échelle a été réalisée en 2014.(7) Les normes de développement ont été évaluées chez 650 nourrissons de l’Alberta sur une période de deux ans.(8) Darrah et al.(8) a fait état d’un coefficient de corrélation de 0,99 entre le groupe initial et le groupe de réévaluation, et a conclu que la validité de la recherche initiale était inchangée.(8)

Le développement normatif des nourrissons dans d’autres pays a été évalué à l’aide de l’AIMS. Les résultats de ces études ont permis d’établir des valeurs normatives spécifiques à la population pour plusieurs de ces pays, comme les Pays-Bas,(9) le Brésil,(10) (11) la Serbie,(12) la Corée,(13) la Grèce, (14) la Pologne, (15) l’Espagne, (16) la Thaïlande,(17) et Taïwan.(18)

Ressources (en anglais original)(edit | edit source)

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 Piper MC, Pinnell LE, Darrah J, Maguire T, Byrne PJ. Construction and validation of the Alberta Infant Motor Scale (AIMS). Can J Public Health. 1992; 83: 46-50.
  2. 2.0 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8 Piper MC, Darrah J, editors. Motor assessment of the developing infant. 2nd edition. St. Louis, Missouri: Elsevier, Inc., 2022.
  3. 3.0 3.1 Darrah J, Piper M, Watt MJ. Assessment of gross motor skills of at‐risk infants: predictive validity of the Alberta Infant Motor Scale. Developmental medicine & child neurology. 1998 Jul;40(7):485-91.
  4. 4.0 4.1 Albuquerque PL, Lemos A, Guerra MQ, Eickmann SH. Accuracy of the Alberta Infant Motor Scale (AIMS) to detect developmental delay of gross motor skills in preterm infants: a systematic review. Developmental neurorehabilitation. 2015 Jan 2;18(1):15-21.
  5. Flickr. Thomas Life Crawling. Available from: https://www.flickr.com/photos/thomaslife/2839828469 (accessed 20 July 2022).
  6. Flickr. Thomas Life Cutie Pie. Available from: https://www.flickr.com/photos/thomaslife/2635755242/(accessed 20 July 2022
  7. 7.0 7.1 7.2 7.3 7.4 Eliks M, Gajewska E. The Alberta Infant Motor Scale: A tool for the assessment of motor aspects of neurodevelopment in infancy and early childhood. Frontiers in Neurology. 2022;13.
  8. 8.0 8.1 8.2 Darrah J, Bartlett D, Maguire TO, Avison WR, Lacaze‐Masmonteil T. Have infant gross motor abilities changed in 20 years? A re‐evaluation of the Alberta Infant Motor Scale normative values. Developmental Medicine & Child Neurology. 2014 Sep;56(9):877-81.
  9. van Iersel PA, la Bastide-van Gemert S, Wu YC, Hadders-Algra M. Alberta Infant Motor Scale: Cross-cultural analysis of gross motor development in Dutch and Canadian infants and introduction of Dutch norms. Développement humain précoce. 2020 Dec 1;151:105239.
  10. Gontijo AP, de Melo Mambrini JV, Mancini MC. Cross-country validity of the Alberta Infant Motor Scale using a Brazilian sample. Journal brésilien de la thérapie physique. 2021 Jul 1;25(4):444-9.
  11. Valentini NC, Saccani R. Brazilian validation of the alberta infant motor scale. Physical therapy. 2012 Mar 1;92(3):440-7.
  12. Lackovic M, Nikolic D, Filimonovic D, Petronic I, Mihajlovic S, Golubovic Z, Pavicevic P, Cirovic D. Reliability, consistency and temporal stability of Alberta Infant Motor Scale in Serbian infants. Children. 2020 Mar 2;7(3):16.
  13. Ko J, Lim HK. Reliability Study of the Items of the Alberta Infant Motor Scale (AIMS) Using Kappa Analysis. International Journal of Environmental Research and Public Health. 2022 Feb 4;19(3):1767.
  14. Syrengelas D, Kalampoki V, Kleisiouni P, Manta V, Mellos S, Pons R, Chrousos GP, Siahanidou T. Alberta Infant Motor Scale (AIMS) performance of greek preterm infants: comparisons with full-term infants of the same nationality and impact of prematurity-related morbidity factors. Physical therapy. 2016 Jul 1;96(7):1102-8.
  15. Eliks M, Sowińska A, Gajewska E. The Polish version of the Alberta Infant Motor Scale: cultural adaptation and validation. Frontiers in Neurology.:1504.
  16. Morales-Monforte E, Bagur-Calafat C, Suc-Lerin N, Fornaguera-Martí M, Cazorla-Sánchez E, Girabent-Farrés M. The Spanish version of the Alberta infant motor scale: validity and reliability analysis. Developmental Neurorehabilitation. 2017 Feb 17;20(2):76-82.
  17. Aimsamrarn P, Janyachareon T, Rattanathanthong K, Emasithi A, Siritaratiwat W. Cultural translation and adaptation of the Alberta Infant Motor Scale Thai version. Early Human Development. 2019 Mar 1;130:65-70.
  18. Jeng SF, Yau KI, Chen LC, Hsiao SF. Alberta infant motor scale: reliability and validity when used on preterm infants in Taiwan. Physical therapy. 2000 Feb 1;80(2):168-78.
  19. Warren McAdams, PT, DPT. Alberta Infant motor Scale (AIMS). Available from: https://youtu.be/5QTnUqdZSbA(last accessed 22/07/22)


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles