Les membres d’une équipe de réadaptation

Introduction[edit | edit source]

Les services de réadaptation sont des « interventions destinées à optimiser le fonctionnement et à réduire l’invalidité des personnes souffrant de problèmes de santé en interaction avec leur environnement ».[1] Ces services ont le potentiel d’améliorer le fonctionnement d’une personne et sa capacité à interagir avec son environnement avec succès et de manière optimale.[2]. Sept professions de base offrent des services en réadaptation : l’audiologie, l’ergothérapie, la médecine physique et de réadaptation, la physiothérapie, la prothétique et l’orthétique, les soins infirmiers de réadaptation et l’orthophonie. Elles sont soutenues par de nombreux autres professionnels de la réadaptation en fonction des besoins spécifiques de la personne. Chaque profession de la réadaptation a développé son propre cadre international et/ou national. Ces cadres ou lignes directrices communiquent les normes professionnelles, soutiennent l’éducation, guident la planification et le développement des programmes d’études pour les professionnels de la santé en début de carrière et aident à établir les priorités de développement individuelles et au niveau du service.[3]

Tous les professionnels de la réadaptation ont besoin de connaissances cliniques propres à leur profession pour évaluer les patients qui ont besoin ou qui bénéficieraient de services de réadaptation. Ils partagent la même exigence, à savoir posséder les connaissances, les compétences et la capacité de mettre en œuvre des programmes d’intervention et de gestion fondés sur des données probantes et axés sur le patient, tout en surveillant, en adaptant et en remaniant les plans d’intervention en fonction des besoins du patient et de sa réaction aux soins. Ainsi, les membres de l’équipe de réadaptation joueront différents rôles dans le processus de réadaptation en fonction du type de structure d’équipe dans laquelle ils travaillent, de la phase de réadaptation dans laquelle ils sont impliqués, de l’environnement ou du contexte et des ressources spécifiques disponibles. De même, la composition de l’équipe variera également, et les personnes qui en font partie évolueront au cours de chacune des différentes phases de la gestion, en fonction du système de santé mis en place, des ressources disponibles localement et des besoins spécifiques des individus.[4]

Le rôle clinique des membres de l’équipe en tant que prestataires de soins de santé est extrêmement diversifié compte tenu des différentes phases (soins primaires, secondaires et tertiaires) et de l’éventail des sous-spécialités en matière de soins de santé. Par exemple, pendant la phase aiguë qui suit une Lésion de la moelle épinière, les membres de l’équipe peuvent être un physiatre et/ou un neurologue, souvent spécialiste des lésions de la moelle épinière, un chirurgien de la colonne vertébrale, un anesthésiste, des infirmiers en soins intensifs, des physiothérapeutes spécialisés en respiratoire et en neurologie, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des diététiciens, des travailleurs sociaux, des psychologues et des intervenants en soutien par les pairs. Tandis que pendant la phase post-aiguë du traitement, les membres de l’équipe peuvent comprendre un physiothérapeute spécialisé dans les lésions de la moelle épinière, un urologue, un personnel infirmier spécialisé dans la réadaptation des lésions de la moelle épinière, des physiothérapeutes spécialisés en neurologie qui ont des compétences dans les domaines suivants l’apprentissage moteur, l’équilibre, la force, le cardiovasculaire, la marche et la mobilité en fauteuil roulant, des ergothérapeutes qui ont des compétences en matière de facilitation de l’indépendance dans les domaines suivants la prescription de fauteuils roulants, les soins personnels et les aides adaptatives, les travailleurs sociaux qui travaillent avec les familles ainsi qu’avec les patients, les diététiciens, les psychologues cliniques et les neuropsychologues, les ludothérapeutes qui s’intéressent aux programmes de sport et de loisirs pour les personnes handicapées, les intervenants en soutien par les pairs, les membres de la famille et les aides-soignants et, surtout, l’individu. [5][6] Dans le cadre des soins centrés sur la personne et de la sécurité, l’individu et sa famille/les soignants sont de plus en plus considérés comme des membres actifs de l’équipe de soins de santé [7].

Les membres d’une équipe de réadaptation[ edit | edit source ]

L’individu ou patient[ edit | edit source ]

La personne qui accède aux services de réadaptation est et doit toujours être un membre clé de l’équipe tout au long de chaque phase du processus de réadaptation. Elle joue un rôle clé dans l’élaboration des objectifs de réadaptation et devrait toujours avoir la possibilité de remettre en question le processus et d’orienter ses besoins en réadaptation afin d’optimiser sa fonction.[6][7]

La principale caractéristique qui différencie une personne habilitée d’une autre est possiblement son rôle de « participant actif », c’est-à-dire de partenaire à part entière de l’équipe de soins. Un participant actif est une personne qui réalise que lorsqu’elle commence à ressentir des symptômes, ou lorsqu’elle se rend compte que quelque chose dans son corps ne fonctionne pas comme il le devrait, il est temps pour elle de chercher activement des réponses et des solutions en collaboration avec les autres membres de son équipe de soins. En réalité, la personne qui a recours à la réadaptation est le membre le plus important de l’équipe, et elle a le droit de participer pleinement à la prise de décision concernant ses soins. En tant que professionnel de la santé, il est donc essentiel de les impliquer dans leur plan de traitement.[7]

En plus d’être importante en termes de problématiques telles que la prise de décision partagée et le consentement éclairé, l’implication de la personne en tant que membre de l’équipe peut améliorer la sécurité et la qualité de ses soins, car elle est une source d’information précieuse, étant le seul membre de l’équipe présent à tout moment pendant ses soins. [7]

La famille & les amis[ edit | edit source ]

Les membres de la famille, les amis et les aidants naturels jouent un rôle essentiel et fournissent un soutien émotionnel essentiel à l’individu. Ils devraient faire partie intégrante de tout programme de réhabilitation.

Le physiothérapeute ou la physiothérapeute[edit | edit source]

Les physiothérapeutes sont des experts du mouvement humain et jouent un rôle clé dans la prévention, l’identification, l’évaluation, le traitement et la réadaptation des individus lorsque le mouvement et la fonction sont menacés ou affectés par le vieillissement, les blessures, les maladies, les conditions ou les facteurs environnementaux. Les physiothérapeutes aident les personnes à tous les stades de la vie à se remettre d’une blessure, à réduire la douleur et la raideur, à accroître la mobilité et le mouvement et à maximiser la fonction et la qualité de vie, en intégrant le bien-être physique, psychologique, émotionnel et social. [8]

La physiothérapie propose des interventions de réadaptation pour restaurer, maintenir et optimiser la mobilité, la fonction et le bien-être d’un patient. Elle contribue à encourager le développement et à faciliter la récupération, permettant aux personnes de rester au travail et les aidant à rester indépendantes le plus longtemps possible.

L’ergothérapeute[ edit | edit source ]

L’ergothérapie est une profession de la santé centrée sur le client, qui s’attache à promouvoir la santé et le bien-être par l’occupation, c’est-à-dire les activités pratiques et utiles qui permettent aux gens de vivre de manière indépendante et d’avoir un sentiment d’identité. Il peut s’agir de tâches quotidiennes essentielles comme les soins personnels, le travail ou les loisirs.

L’objectif principal de l’ergothérapie est de permettre aux personnes de participer aux activités de la vie quotidienne. Les ergothérapeutes atteignent ce résultat en travaillant avec les personnes et les communautés pour améliorer la capacité de ces personnes à s’engager dans les occupations qu’elles veulent, doivent ou sont censées faire, ou en modifiant l’occupation ou l’environnement pour mieux soutenir leur participation active.

L’orthophoniste[ edit | edit source ]

Les orthophonistes, également connus sous le nom de logopédistes, sont des spécialistes de la communication, de la voix, de la parole, du langage, de l’audition, de l’alimentation, de la déglutition, ainsi que des aspects sociaux et cognitifs de la communication. L’orthophonie permet aux personnes souffrant de troubles de la communication et de la déglutition de réaliser leur potentiel maximal. Ils fournissent une évaluation, un diagnostic, un traitement et un soutien tout au long de la vie aux personnes qui ont des difficultés de communication humaine, d’alimentation et de déglutition, afin de leur permettre de réaliser leur potentiel maximal. Dans ce contexte, la communication humaine englobe tous les processus associés à la compréhension et à la production du langage oral et écrit, ainsi que la communication non verbale et/ou alternative. La communication et la déglutition sont des termes généraux qui englobent de nombreuses facettes de la fonction.

  • La communicationcomprend la production et la fluidité de la parole, le langage,la cognition, la voix, la résonance et l’audition.
  • La déglutition comprend tous les aspects de la déglutition, y compris les comportements alimentaires connexes.

Les prothésistes et orthésistes[ edit | edit source ]

La prothétique et l’orthétique sont des professions paramédicales dynamiques et en pleine expansion. Techniquement, la prothétique et l’orthétique sont des disciplines distinctes, mais leurs objectifs communs en matière de réadaptation les réunissent en une seule entité coopérative. Dans certains cas, certains professionnels peuvent avoir la double formation, tandis que d’autres n’ont qu’une formation en prothétique ou en orthétique.

Un prothésiste est un professionnel de la santé qui évalue et traite les limitations physiques et fonctionnelles des personnes résultant de maladies et de handicaps, incluant les amputations de membre, et sont formés pour prescrire, concevoir, adapter et surveiller les prothèses, qui sont des dispositifs artificiels fixés ou appliqués sur le corps pour remplacer une partie manquante.[6]

Un orthésiste est un professionnel de la santé qui évalue et traite les limitations physiques et fonctionnelles des personnes résultant de maladies et de handicaps. Il est formé pour prescrire, concevoir, ajuster et surveiller les orthèses, qui sont des dispositifs externes conçus et ajustés au corps pour contrôler l’alignement biomécanique, corriger ou accommoder la déformation, protéger et soutenir une blessure pour augmenter la mobilité et diminuer la douleur. [6][12]

Un technicien en prothétique et en orthétique est un fournisseur de services non cliniques qui travaille sous la supervision d’un orthésiste ou d’un prothésiste pour soutenir la conception technique des prothèses et des orthèses et qui est compétent dans la fabrication de prothèses et d’orthèses. [13]

Le podiatre ou la podiatre[edit | edit source]

Les podiatres sont spécialisés dans le diagnostic et le traitement des affections des membres inférieurs, de maladies courantes des pieds et de maladies chroniques qui affectent les pieds et les membres inférieurs.

Le diététiste ou la diététiste[edit | edit source]

Les diététiciens traduisent la science de la nutrition en informations quotidiennes sur l’alimentation et conseillent les gens sur leurs choix alimentaires et nutritionnels. Il ou elle évalue, diagnostique et traite les problèmes diététiques et nutritionnels dans le but général de promouvoir la bonne santé et de prévenir les maladies chez les individus et dans les communautés.

Le psychologue ou la psychologue[edit | edit source]

La psychologie clinique vise à réduire la détresse, à améliorer et à promouvoir le bien-être psychologique, à minimiser l’exclusion et les inégalités et à permettre aux individus de s’engager dans des relations significatives et dans des activités professionnelles et de loisirs valorisées. Les psychologues travaillent avec des individus, des familles et des groupes d’âges différents qui souffrent de détresse psychologique ou de problèmes de comportement qui perturbent leur fonctionnement quotidien et leur bien-être.

Le travailleur social ou la travailleuse sociale[ edit | edit source ]

Les travailleurs sociaux travaillent en partenariat avec des individus, des familles et des groupes en situation de marginalisation, de désavantage, de difficultés sociales et/ou émotionnelles. L’objectif du travail social est de donner aux individus les moyens d’identifier les options et de prendre des décisions par eux-mêmes, afin qu’ils puissent développer les stratégies nécessaires pour résoudre leurs problèmes et améliorer la qualité de leur vie.

Le personnel infirmier en réadaptation[ edit | edit source ]

Le rôle des infirmiers en réadaptation est vaste et couvre une série de problématiques de réadaptation, notamment les soins personnels, les activités de la vie quotidienne, la santé à court et à long terme, les questions sociales et l’indépendance, ainsi que le soutien émotionnel. Ils facilitent également d’autres activités de réadaptation disciplinaire en dehors du temps de thérapie, car ils sont présents « 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », permettant ainsi au patient, voire l’encourageant, à mettre en pratique ce qu’il a appris lors de ses séances de thérapie.

Le physiatre ou la physiatre (médecin spécialisé en médecine physique et de réadaptation)[ edit | edit source ]

Le rôle et le type de médecins impliqués dans l’équipe de réadaptation varient énormément en fonction du type d’affection ou de blessure et de la phase de prise en charge (aiguë, réadaptation ou post-congé). Les types de médecins impliqués peuvent inclure, sans s’y limiter, des spécialistes en médecine physique et de réadaptation (souvent le médecin principal), en neurologie, en rhumatologie, en pneumologie, en gérontologie et en pédiatrie. Le diagnostic et la gestion de la pathologie et des déficiences sous-jacentes par le biais de l’évaluation médicale, le traitement, qu’il soit conservateur ou chirurgical, y compris la prescription d’interventions pharmacologiques et non pharmacologiques, et la planification de la réadaptation sont des rôles clés du médecin. Ils ont également le rôle important de veiller à ce que la personne soit suffisamment bien pour participer à la réadaptation. [4][5][6]

La médecine physique et de réadaptation est une spécialité médicale qui traite spécifiquement de l’évaluation et du traitement des patients dont les capacités fonctionnelles ont été altérées. Les médecins de médecine physique et de réadaptation, également appelés physiatres, sont des médecins qui ont suivi une formation dans la spécialité de la médecine physique et de réadaptation, souvent avec une sous-spécialité dans des domaines tels que la médecine des lésions cérébrales, la médecine neuromusculaire, la médecine de la douleur, la médecine de réadaptation pédiatrique, la médecine des lésions de la moelle épinière, la médecine du sport et/ou la médecine palliative. En particulier les médecins de médecine physique et de réadaptation :

  • Traitent des patients de tous âges
  • Centrent leur traitement sur la fonction
  • Possèdent une vaste expertise médicale qui leur permet de traiter des pathologies tout au long de la vie d’une personne
  • Établissent un diagnostic et traitent la douleur résultant d’une blessure, d’une maladie ou d’une déficience.
  • Travaillent au sein d’une équipe de professionnels de la santé, qui peut comprendre des physiothérapeutes, des ergothérapeutes et d’autres membres de l’équipe de réadaptation, afin d’optimiser les soins et de veiller à ce que les besoins de réadaptation soient satisfaits.
  • Traitent la personne dans son ensemble, et non seulement au niveau de la zone problématique.

L’audiologiste[edit | edit source]

Les audiologistes sont des spécialistes de la prévention, de l’identification, de l’évaluation, du traitement et de la réadaptation des troubles de l’audition et vestibulaires tout au long de la vie afin d’améliorer la qualité de vie des individus et de maximiser leur participation à la société. La (ré)adaptation audiologique est le processus consistant à fournir une formation et un traitement pour améliorer l’audition des personnes malentendantes. Ces services sont centrés sur l’aide apportée à une personne pour qu’elle s’adapte à sa perte auditive et optimise l’utilisation des aides auditives pour mieux gérer les conversations et prendre en charge sa propre communication. Les troubles de l’audition, de l’équilibre et autres troubles connexes sont complexes et ont des répercussions médicales, psychologiques, physiques, sociales, éducatives et professionnelles. Les services de traitement exigent que les audiologistes connaissent les technologies existantes et émergentes, les stratégies d’intervention et les compétences interpersonnelles pour conseiller et guider les personnes et les membres de leur famille tout au long du processus de réadaptation.[4][6]

L’opticien ou opticienne, l’optométriste et l’ophtalmologue[ edit | edit source ]

Les opticiens sont des techniciens formés pour concevoir, vérifier et adapter des verres et des montures de lunettes, des verres de contact et d’autres dispositifs destinés à corriger la vue. Ils utilisent les ordonnances fournies par les ophtalmologistes ou les optométristes, mais ne testent pas la vision et ne rédigent pas d’ordonnances pour la correction visuelle. [18]

Les optométristes sont des professionnels de la santé qui fournissent des soins de la vue primaires allant de l’examen et de la correction de la vue au diagnostic, au traitement et à la gestion des changements de la vision, ce qui implique principalement la réalisation d’examens de la vue et de tests de vision, la prescription et la distribution de lentilles correctrices, la détection de certaines anomalies oculaires et la prescription de médicaments pour certaines maladies oculaires. [18]

Un ophtalmologue est un médecin spécialisé dans les soins des yeux et de la vue. Les ophtalmologues diffèrent des optométristes et des opticiens par leur niveau de formation et par ce qu’ils peuvent diagnostiquer et traiter. L’ophtalmologue diagnostique et traite toutes les maladies des yeux, pratique la chirurgie oculaire et prescrit et adapte des lunettes et des verres de contact pour corriger les problèmes de vision. [18]

Le technologue ou la technologue d’assistance[ edit | edit source ]

Les technologies d’assistance et les dispositifs d’adaptation, qu’ils soient de basse ou de haute technologie, sont essentiels pour de nombreuses personnes afin de les aider à être indépendantes dans les activités de la vie quotidienne, par exemple les matelas anti-pression, les lits mobiles, les interrupteurs et les manettes, les ordinateurs et les fauteuils roulants électriques. Les technologues d’assistance jouent souvent un rôle clé dans la réadaptation à toutes les phases. Ces personnes ont généralement une formation en ingénierie de la réadaptation et/ou en ergothérapie. Les solutions proposées sont généralement conçues pour améliorer la communication, la mobilité et l’accès aux ordinateurs, au matériel éducatif et au contrôle de l’environnement, favorisant ainsi une plus grande indépendance en permettant à la personne d’accomplir des tâches qu’elle était auparavant incapable d’accomplir ou qu’elle avait beaucoup de mal à accomplir. [4]

L’agent ou agente de santé communautaire[ edit | edit source ]

Les agents de santé communautaire sont des agents de santé publique de première ligne qui ont une connaissance approfondie de la communauté qu’ils servent. Cette relation de confiance leur permet de servir de liaison/lien/intermédiaire entre les services de santé et la communauté pour faciliter l’accès aux services et améliorer la qualité et la compétence culturelle de la prestation de services.

Les agents de santé communautaire développent également les capacités individuelles et communautaires en améliorant les connaissances en matière de santé et l’autosuffisance par le biais d’une série d’activités telles que la sensibilisation, l’éducation communautaire, le conseil informel, le soutien social et le plaidoyer.

L’intervenant ou intervenante en soutien par les pairs[ edit | edit source ]

Les intervenants en soutien par les pairs sont des personnes qui ont une expérience vécue de la maladie ou de la blessure en question et qui utilisent leurs propres expériences et leur empathie pour soutenir d’autres personnes et leurs familles recevant des services de réadaptation. Les intervenants en soutien par les pairs se joignent aux autres membres de l’équipe de soins d’une personne pour contribuer à son bien-être et l’inspirer dans son rétablissement.

Références [edit | edit source]

  1. World Health Organization. Rehabilitation. Geneva, Switzerland; 2020b. [Cited 2021 July 1].
  2. Vos T, Lim SS, Abbafati C, Abbas KM, Abbasi M, Abbasifard M, Abbasi-Kangevari M, Abbastabar H, Abd-Allah F, Abdelalim A, Abdollahi M. Global burden of 369 diseases and injuries in 204 countries and territories, 1990–2019: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2019. The Lancet. 2020 Oct 17;396(10258):1204-22.
  3. Mills JA, Cieza A, Short SD, Middleton JW. Development and Validation of the WHO Rehabilitation Competency Framework: A Mixed Methods Study. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation. 2021 Jun 1;102(6):1113-23.
  4. 4.0 4.1 4.2 4.3 Marshall, R and Hasnan, N. Chapter.27 Team Based Care. In: Chhabra HS, ISCoS Textbook on Comprehensive Management of Spinal Cord Injuries. International Spinal Cord Society. 2015
  5. 5.0 5.1 Dijkers MP, Faotto RM. Team Size in Spinal Cord Injury Inpatient Rehabilitation and Patient Participation in Therapy Sessions: The SCI Rehab Project. The Journal of Spinal Cord Medicine. 2012 Nov 1;35(6):624-34.
  6. 6.0 6.1 6.2 6.3 6.4 6.5 King JC, Nelson TR, Blankenship KJ, Turturro TC, Beck AJ. Rehabilitation Team Function and Prescriptions, Referrals, and Order Writing. Rehabilitation Medicine: Principles and Practice (ed by Delisa JA). 4th Ed, Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphia. 2005:1051-72.
  7. 7.0 7.1 7.2 7.3 World Health Organisation. WHO Patient Safety Curriculum Guide for Medical Schools – Topic 4: Being an Effective Team Player. 2009
  8. World Physiotherapy, Description of Physical Therapy Policy Statement, 2019, Available from: https://world.physio/sites/default/files/2020-07/PS-2019-Description-of-physical-therapy.pdf, [Accessed 27th June 2021].
  9. Physiopedia. Emma Stokes – What is Physiotherapy ? Available from: https://vimeo.com/570735508/728aab5c2d[last accessed 30/07/21]
  10. Physiopedia.Samantha Shann – What is Occupational Therapy? Available from: https://vimeo.com/588893279/548959d5bd[last accessed 30/07/21]
  11. Physiopedia. Pamela Enderby – What is Speech and Language Therapy ? Available from: https://vimeo.com/588922555/b973cb44a0[last accessed 30/07/21]
  12. The Australian Orthotic Prosthetic Association. About Orthoses and Prostheses. Available from: https://www.aopa.org.au/careers/what-are-orthoses-and-prostheses. [Accessed 30/06/2021]
  13. International Society for Prosthetics and Orthotics. ISPO Education Standards for Prosthetic and Orthotic Occupations. 2018
  14. Physiopedia.Yeti Niraula – What is the Role of Prosthetists and Orthotists in Rehabilitation ? Available from: https://vimeo.com/606350752/c003c10d60[last accessed 30/07/21]
  15. Physiopedia. Pat Quigley – What is Rehabilitation Nursing ? Available from: https://vimeo.com/575151857/783d2aa0f1[last accessed 30/07/21]
  16. Physiopedia. Marlis Gonzalez-Fernandez – What is Physiatry? Available from: https://vimeo.com/588922555/b973cb44a0[last accessed 30/07/21]
  17. Harvey Abrahms. What is Audiology ? Available from: https://vimeo.com/588949711/d4ffc825d0[last accessed 30/07/21]
  18. 18.0 18.1 18.2 American Association for Pediatric Ophthalmology & Strabismus. Difference between an Ophthalmologist, Optometrist and Optician.(accessed 26 June 2021).


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles