Les préjugés implicites dans les soins de santé

Éditeur original Tarina van der Stockt

Principaux contributeursTarina van der Stockt, Jess Bell, Ewa Jaraczewska et Stacy Schiurring

Introduction(edit | edit source)

Les villes se diversifient généralement, mais les caractéristiques démographiques des professionnels de la santé ne reflètent pas toujours les populations qu’ils traitent.(1) Des inégalités en matière de santé se perpétuent lorsque les patients issus de groupes sous-représentés subissent les effets des préjugés du personnel soignant basés sur des stéréotypes culturels.(1) Les groupes sous-représentés peuvent inclure des populations raciales ou ethniques ou des groupes minoritaires, tels que les membres de la communauté LGBTQIA+ ou les personnes handicapées.(1)

Unconscious Bias Word Cloud

Pour fournir des soins de santé impartiaux, nous devons nous méfier de toute évaluation négative à l’égard de personnes appartenant à un groupe spécifique ou présentant des caractéristiques particulières.(2) Les préjugés implicites sont les attitudes et les croyances que nous entretenons inconsciemment à l’égard de certaines personnes ou de certains groupes de personnes.(3) Même si ces préjugés sont inconscients et que nous ne réalisons pas toujours leur présence, ils influencent nos jugements, nos comportements et nos décisions.(4)

Ainsi, les préjugés implicites font référence à une déconnexion potentielle entre ce qu’une personne croit explicitement et veut faire et l’influence invisible d’associations implicites négatives sur ce qu’elle pense et comment elle se comporte.(2) Ils sont également liés aux stéréotypes, car les préjugés implicites sont l’une des raisons pour lesquelles les gens attribuent des caractéristiques et des qualités particulières à tous les individus appartenant à un groupe spécifique.(5)

« Les préjugés implicites impliquent des associations en dehors de l’état de conscience qui conduisent à une évaluation négative d’une personne sur la base de caractéristiques non pertinentes telles que la race ou le sexe ». (2)

Tout le monde a des préjugés implicites ( éditer | éditer la source )

Tout le monde a des préjugés implicites. En effet, notre cerveau a une tendance naturelle à trier et à catégoriser les informations, pouvant entraîner des préjugés implicites.(5)

Les tendances suivantes nous rendent sensibles aux préjugés implicites : (5)(6)

  1. Implicit bias social stereotype or prejudice reflection

    Notre cerveau a tendance à trouver des tendances et des associations dans le monde qui nous entoure

  2. Notre cerveau est inondé d’informations et tente de simplifier le monde en prenant des raccourcis mentaux pour faciliter le tri des données
  3. Les expériences (sans devoir nécessairement être des expériences directes) influencent nos préjugés implicites

Nous pouvons adopter les préjugés des personnes qui nous ont formés ou encore avoir des préjugés à l’égard de notre propre race.(7)

Les préjugés implicites dans les soins de santé ( éditer | éditer la source )

La recherche sur le rôle des préjugés implicites dans les soins de santé est bien établie en psychologie sociale et dans les processus de soins de santé.(8)

La plupart des études sur ce sujet sont menées auprès de médecins et de personnel infirmier. (9) Presque toutes les études d’une revue systématique (2) ont révélé des préjugés implicites chez les médecins et le personnel infirmier. Les caractéristiques suivantes ont été répertoriées comme déclencheurs de préjugés implicites : « race/ethnie, sexe, statut socio-économique, âge, maladie mentale, poids, SIDA, patients cérébro-lésés perçus comme ayant contribué à leur blessure, toxicomanes par voie intraveineuse, handicap et circonstances sociales ».(2)

Les physiothérapeutes travaillent dans différents contextes, notamment dans les hôpitaux, les cliniques ambulatoires et au domicile des patients, et rencontrent des personnes d’origines et de capacités différentes. Les physiothérapeutes ont une fréquence de visites plus élevée que les autres praticiens de santé et, par conséquent, une relation de confiance avec le patient est cruciale. Les résultats positifs pour le patient sont également liés à l’adhésion du patient au plan de soins. (9) Les préjugés implicites d’un physiothérapeute peuvent avoir un impact négatif sur les soins prodigués aux patients. (9)

Dans une étude portant sur 59 physiothérapeutes, les auteurs ont constaté que l’échantillon de physiothérapeutes orthopédiques et pédiatriques présentait des taux similaires de préjugés implicites sur la race et le handicap par rapport au grand public et à d’autres prestataires de soins de santé.(9)

Une étude portant sur 6113 assistants en ergothérapie et en physiothérapie a examiné les préjugés implicites à l’égard des personnes handicapées. Les auteurs ont constaté que le groupe test avait un fort préjugé implicite. Ce préjugé pourrait influencer les interactions des thérapeutes avec les personnes handicapées. Les auteurs ont également conclu que ces préjugés pouvaient être reproduits dans la formation clinique, la pratique et la politique.(10)

Les cliniciens doivent être conscients que plus le nombre de patients, la surcharge de travail et la charge cognitive sont importants, plus les préjugés implicites s’insinuent.(11)

L’effet des préjugés implicites dans les soins de santé ( éditer | éditer la source )

Les préjugés implicites peuvent avoir une influence négative sur les éléments suivants :

  • la qualité et le niveau des soins (2)
  • évaluation – le clinicien pourrait ne pas évaluer correctement les besoins du patient (12)
  • le diagnostic (2)
  • les décisions de traitement (2) (13)
  • le traitement (13)
  • la fréquence du contact visuel (2)
  • l’interaction interpersonnelle et le lien avec le patient (13)
  • l’interprétation du retour d’information du patient et la réponse du thérapeute (12)

Tout cela pourrait entraîner des discriminations et des disparités en matière de soins de santé, car les cliniciens pourraient prodiguer des soins différents selon la personne. Cela peut également influencer la confiance des patients.(11)

Les divergences en matière de soins de santé et populations vulnérables ( éditer | éditer la source )

Dans le domaine des soins de santé, une personne vulnérable appartient généralement à un groupe déjà défavorisé. (2) Les préjugés implicites des professionnels de la santé peuvent avoir pour conséquence que des personnes déjà vulnérables soient également privées de soins équitables. (2) Tout le monde peut être considéré comme vulnérable dans un contexte spécifique, y compris les personnes suivantes : (2)

  • enfants
  • femmes
  • personnes âgées
  • populations ethniques minoritaires
  • populations autochtones, premières nations
  • personnes immigrantes
  • les personnes démunies
  • personnes ayant un faible niveau de connaissances en matière de santé
  • minorités sexuelles
  • personnes souffrant de maladies mentales
  • personnes en surpoids
  • personnes présentant un handicap (2)

Les préjugés implicites ne sont pas du racisme, mais y sont étroitement liés et conduisent à la discrimination et à des soins différents selon la personne. Le sexisme, l’âgisme, l’homophobie et le capacitisme (discrimination en faveur d’une personne non handicapée) sont d’autres types de discrimination pouvant résulter de préjugés implicites.(5)

Tester la présence de partialité implicite ( éditer | éditer la source )

Photo d'un test d'association implicite académique/genre

Photo d’un test d’association implicite académique/genre

Le test d’association implicite (TAI) a été créé en 1995 par les psychologues sociaux Mahzarin Banaji et Tony Greenwald. Le test a été publié dans la littérature scientifique en 1998. (5) Il constitue actuellement l’étalon-or pour évaluer les préjugés implicites dans les constructions sociales. Le test est effectué sur un ordinateur.(9) Le programme informatique montre à la personne différentes images et différents mots et détermine le temps que la personne (le testé) met à choisir entre deux images ou deux mots.(5) Le test se compose de différents sous-tests qui mesurent les attitudes raciales et les préjugés liés au poids, au sexe, au handicap et à d’autres domaines.(5)

L’un des tests consiste par exemple à présenter au testé des images de visages de personnes d’origines raciales différentes, accompagnées d’un mot négatif ou positif. Il est demandé au testé de « cliquer sur un mot positif lorsqu’il voit une image d’une personne d’une certaine race et de cliquer sur un mot négatif lorsqu’il voit une personne d’une autre race ».(5)

Lorsqu’une personne clique sur les mots négatifs énumérés chaque fois que le visage d’une personne d’une race en particulier apparaît à l’écran, les chercheurs suggèrent que la personne a un préjugé implicite négatif à l’égard de la personne de cette race.(5) Passer le TAI peut vous aider à réaliser que tout le monde, y compris vous, a des préjugés implicites. En reconnaissant ces préjugés pour ce qu’ils sont, vous avez plus de chances de ne pas les laisser affecter votre comportement dans l’avenir.(6)

Voici le lien vers le test : Test d’association implicite (TAI)

Stratégies pour lutter contre l’impact négatif des préjugés implicites ( éditer | éditer la source )

En étant conscient de l’impact potentiel des préjugés sociaux implicites, vous pouvez contribuer à vaincre la discrimination, les stéréotypes et les préjugés.(5)

Réduire les disparités dans l’accès et la prestation de services de soins de santé, et dans l’administration des soins de santé ( éditer | éditer la source )

  1. Les responsables médicaux et les décideurs politiques ont eux aussi des préjugés implicites. (11) Il est donc important qu’ils considèrent et traitent leurs préjugés et la manière dont ceux-ci affectent leurs prises de décision.
  2. Les administrateurs peuvent favoriser un environnement de travail propice à la réflexion sur les préjugés implicites et conscient de l’impact potentiel qu’ils peuvent avoir sur les soins, les résultats et les interactions avec les patients.(9)
  3. Il est important de reconnaître que le personnel de physiothérapie ne reflète pas toujours la diversité de leur population de patients. Cela est particulièrement vrai dans les pays où la plupart des services de physiothérapie et autres services de santé sont fournis par des cliniciens caucasiens sans handicap.(9)
  4. Des institutions peuvent jouer un rôle en créant un environnement favorable à l’intégration. Cet objectif peut être atteint en mettant en œuvre une formation à la diversité, à l’équité et à l’inclusion, en faisant de l’emploi et de la formation des personnes de couleur et des personnes handicapées une priorité.(9)
  5. Une formation unique comme seule intervention ne mettra PAS fin aux préjugés implicites qui affectent les soins aux patients, car après un cours, les gens retournent à leur travail ou à leur environnement d’apprentissage, qui est rempli de déterminants structurels et de résultats pour les patients qui renforcent les préjugés implicites. La formation doit aller de pair avec d’autres interventions systémiques à l’intérieur et à l’extérieur du système de soins de santé pour lutter contre les préjugés et la discrimination.(11)

Stratégies pratiques pour les professionnels de la santé ( éditer | éditer la source )

Il est essentiel de comprendre les préjugés implicites, car les croyances inconscientes, positives ou négatives, peuvent conduire à des inégalités structurelles et systémiques. Cependant, comme ils opèrent en dehors de notre état de conscience, nous devons d’abord réaliser leur présence si nous voulons les réduire.(6)

  1. Auto-réflexion (9) (12)
    1. Prendre le temps de s’arrêter et de réfléchir aux préjugés potentiels (5)
  2. Pratiquer la pleine conscience pour devenir plus conscient de vos pensées et de vos préjugés (5)
  3. Pratiquer l’humilité culturelle en s’engageant à faire preuve d’une curiosité respectueuse tout en réfléchissant à ses propres préjugés implicites et en respectant les coutumes, les croyances et les valeurs d’autres personnes ou groupes (12)
  4. Pratiquer l’empathie en considérant les expériences du point de vue de la personne ou du patient qui est différent de vous (12)
  5. Contrer les stéréotypes
    1. Travailler consciemment à modifier vos stéréotypes lorsque vous les identifiez (14)
    2. Augmenter le temps que vous passez avec des personnes d’origines et de cultures différentes (5) (6) (12)
    3. Remplacer vos préjugés par des exemples positifs du groupe stéréotypé (5)
    4. Se concentrer à voir les gens comme des individus plutôt que comme des stéréotypes (5)
    5. Augmenter votre exposition à des informations qui vont à l’encontre des stéréotypes persistants vis-àvis certains groupes ou individus (6)
    6. Remettre en perspective peut aider les professionnels de la santé à accroître la satisfaction du patient lorsque le patient et le professionnel de la santé sont d’ethnies différentes. (14) Cela signifie que le professionnel de santé essaie de comprendre la situation du point de vue du patient
  6. Être conscient de vos messages verbaux et non verbaux et les modifier (13)
  7. S’engager dans la formation concernant les préjugés implicites sur le lieu de travail ou donner la formation vous-même (6) (12)
  8. Créer ou participer à la mise en œuvre de politiques et d’initiatives visant à promouvoir l’équité et l’inclusion sur votre lieu de travail (12)

Vidéo optionnelle ( éditer | éditer source )

Ressources(edit | edit source)

Références(edit | edit source)

  1. 1.0 1.1 1.2 Marcelin JR, Siraj DS, Victor R, Kotadia S, Maldonado YA. The impact of unconscious bias in healthcare: how to recognize and mitigate it. The Journal of infectious diseases. 2019 Aug 20;220(Supplement_2):S62-73.
  2. 2.00 2.01 2.02 2.03 2.04 2.05 2.06 2.07 2.08 2.09 2.10 2.11 2.12 FitzGerald C, Hurst S. Implicit bias in healthcare professionals: a systematic review. BMC medical ethics. 2017 Dec;18(1):1-8.
  3. Bouley TM, Reinking AK. Implicit Bias: An Educator’s Guide to the Language of Microaggressions. Rowman & Littlefield; 2021 Nov 14.
  4. Implicit Bias. National Institutes of Health.
  5. 5.00 5.01 5.02 5.03 5.04 5.05 5.06 5.07 5.08 5.09 5.10 5.11 5.12 5.13 5.14 Cherry K. How does implicit bias influence behavior. Explanations and Impacts of Unconscious Bias. Updated March 2023. Verywell Mind.
  6. 6.0 6.1 6.2 6.3 6.4 6.5 Nikolopoulou, K. What Is Implicit Bias? | Definition & Examples. January 2023. Scribbr.
  7. White III AA, Chanoff D. Seeing patients: Unconscious bias in health care. Harvard University Press; 2011 Jan 15.
  8. Blair IV, Steiner JF, Havranek EP. Unconscious (implicit) bias and health disparities: where do we go from here?. The Permanente Journal. 2011;15(2):71.
  9. 9.0 9.1 9.2 9.3 9.4 9.5 9.6 9.7 9.8 Dunn B, Mcintosh J, Ray L, McCarty D. The Prevalence of Implicit Bias in Practicing Physical Therapists. Carolina Journal of Interdisciplinary Medicine. 2022 Dec 19;2(1).
  10. Feldner HA, VanPuymbrouck L, Friedman C. Explicit and implicit disability attitudes of occupational and physical therapy assistants. Disability and Health Journal. 2022 Jan 1;15(1):101217.
  11. 11.0 11.1 11.2 11.3 Vela MB, Erondu AI, Smith NA, Peek ME, Woodruff JN, Chin MH. Eliminating explicit and implicit biases in health care: evidence and research needs. Annual review of public health. 2022 Apr 5;43:477-501.
  12. 12.0 12.1 12.2 12.3 12.4 12.5 12.6 12.7 Banks TM. Implicit bias in occupational therapy practice. April 2023. OT Practice Magazine. Vol.28, Issue 4, pp. 10-14. American Occupational Therapy Association.
  13. 13.0 13.1 13.2 13.3 Setchel J. What is implicit bias & how it manifests in physiotherapy interactions with persons considered overweight or obese. May 2019. World Confederation of Physical Therapy Congress 2019 Geneva.
  14. 14.0 14.1 Zestcott CA, Blair IV, Stone J. Examining the presence, consequences, and reduction of implicit bias in health care: a narrative review. Group Processes & Intergroup Relations. 2016 Jul;19(4):528-42.


Développement professionnel dans votre langue

Rejoignez notre communauté internationale et participez à des cours en ligne pour tous les professionnels en réadaptation.

Voir les cours disponibles